Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme âgée de 88 ans meurt quatre heures après son arrestation pour sa croyance

Dimanche 1 mai 2022 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org)

Name : Cui Jinshi

Nom chinois : 崔金实

Sexe : Féminin

Âge : 88 ans

Ville : Harbin

Province : Heilongjiang

Occupation : ND

Date de décès : 13 avril 2022

Date de la dernière arrestation : 13 avril 2022

Dernier endroit de détention : ND

Une habitante de 88 ans de la ville de Harbin dans la province du Heilongjiang est décédée quatre heures après avoir été arrêtée pour avoir étudié les enseignements du Falun Gong avec six autres pratiquantes.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Sept policiers ont fait irruption au domicile de Mme Cui Jinshi vers 13 h le 13 avril 2022, alors qu’elle était en train d’étudier les enseignements du Falun Gong avec six autres pratiquantes de la région. La police a enlevé par la force à Mme Cui ses livres du Falun Gong, une photo du fondateur du Falun Gong ainsi que de l’argent. Mme Cui est tombée pendant qu’elle essayait d’arrêter la police en disant : « N’emportez pas mes livres ! N’emportez pas la photo du Maître ! »

Autour de 17 h 45, le deuxième fils de Mme Cui, M. Piao Hu, a reçu un appel de la police l’informant que sa mère était en réanimation à l’hôpital 242. Ce dernier a accouru à l’hôpital. Cinq minutes plus tard, le médecin est venu et a annoncé le décès de Mme Cui. Son visage était pâle. Sa gorge avait été ouverte et elle ne portait qu’une seule chaussure.

M. Piao a dit que sa mère avait été en bonne santé depuis les vingt dernières années grâce à sa pratique du Falun Gong. Malgré son âge, elle vivait seule et marchait rapidement. Nous ne savons pas ce que la police lui a fait exactement pour causer sa mort en seulement quatre heures.

Les six autres pratiquantes qui ont été arrêtées au domicile de Mme Cui sont : Mme Zheng Lijun, Mme Shao Xiuling, Mme Ge Lijun, Mme Yang Yarong, Mme Ge Xiaojing et Mme Liu Shuzhi. Elles ont été emmenées au Bureau de la sécurité intérieure du district de Pingfang et elles ont été interrogées. Elles ont été libérées autour de 23 h et ont été placées en résidence surveillée avec l’excuse de « tenir un rassemblement illégal pendant la pandémie » même si le confinement en raison de la Covid-19 avait été levé quelques jours avant leurs arrestations.

Informations sur les responsables de la persécution :

Département de police du district de Pingfang : +86-451-86505242

Zhou Lifeng (周立峰), chef du Bureau de la sécurité intérieure : +86-451-87665250, +86-18746011306, +86-13703650400

Les points de vue exprimés dans cet article représentent les propres opinions ou compréhensions de l’auteur. Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais