Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme du Hunan battue par la police souffre de multiples fractures

Vendredi 13 mai 2022 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hunan, Chine

(Minghui.org) Une habitante de la ville de Huaihua, dans la province du Hunan, a subi de multiples fractures après avoir été battue par la police pour sa pratique du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Ce qui suit est le propre récit de Mme Zeng Xiaoying.

***

J’ai été arrêtée le 19 avril 2022 après que le directeur adjoint du Bureau de la sécurité intérieure de Huaihua, Zhang Hua, m’a vue avec une autre pratiquante, Mme Wang, distribuer des documents d’information sur le Falun Gong dans un centre commercial.

Nous avons été emmenées au poste de police de Tuanjie, où quatre policiers m’ont interrogée. Plus tard, trois d’entre eux sont partis et un agent est resté dans la pièce. Il ne portait pas d’uniforme de police et a refusé de nous dire son nom. Il m’a demandé de signer une déposition préparée. J’ai vu qu’il avait écrit le mot « secte » sur le document et j’ai exigé qu’il montre les documents légaux pour cette déposition. Je lui ai également demandé pourquoi il ne portait pas d’uniforme de police. Il a refusé de répondre. Quand j’ai essayé de rayer le mot « secte », il a commencé à me battre.

Il m’a frappée à la poitrine et je suis tombée. Mon bracelet en jade était cassé et mes poignets étaient enflés. J’ai réalisé que la déposition était totalement truquée et je l’ai déchirée. Cet agent est parti après avoir menacé à plusieurs reprises de me condamner.

Je me suis allongée sur le sol et je n’ai pas pu me relever. L’autre pratiquante, Mme Wang, m’a aidée à me relever avec difficultés.

J’ai été battue vers 16 heures. Vers 22 h 30, la police a dit que si je ne rentrais pas chez moi, ils me mettraient en détention. Mme Wang a appelé un taxi pour me ramener à la maison. Puis ma famille m’a portée jusqu’à l’étage de mon domicile.

Ma famille m’a emmenée à l’hôpital le lendemain. Le médecin a découvert que j’avais six fractures aux articulations du côté droit de mon corps, une fracture à la poitrine et une côte fracturée dans le dos. Il a dit que si je ne recevais pas un traitement approprié, je pourrais perdre une partie de ma mobilité dans le futur.

Informations sur les responsables de la persécution :

Lu Tao (鲁涛), chef du Bureau de la sécurité intérieure de Hecheng : +86-15807450033

Zhang Hua (张华), chef adjoint du Bureau de la sécurité intérieure de Hecheng : +86-15115297777

Peng Jun (彭军), agent du poste de police de Tuanjie : +86-13973072713

Voir aussi :

Ville de Huaihua, province du Hunan : au moins 25 pratiquants de Falun Gong harcelés au cours du second semestre 2020

Les points de vue exprimés dans cet article représentent les propres opinions ou compréhensions de l’auteur. Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais