Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme du Sichuan souffre de dépression après sept ans de prison pour sa croyance

Lundi 7 octobre 2019 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Sichuan, Chine

(Minghui.org) Mme He Zhengqiong avait perdu la capacité de marcher et se trouvait dans un état délirant lorsqu'elle a été libérée de la prison pour femmes de Chengdu en 2016, après avoir purgé sept ans pour avoir pratiqué le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Bien que son état se soit amélioré après la reprise des exercices de Falun Gong, elle a souffert d'une rechute de problèmes de santé mentale au cours des derniers mois.

Mme He, une résidente de 56 ans de la ville de Xichang, dans la province du Sichuan, a été arrêtée le 26 septembre 2009 pour avoir sensibilisé la population à la persécution du Falun Gong et pour avoir fait part aux gens des bienfaits qu'elle a reçus de cette pratique depuis ses débuts en 2005.

Trois autres pratiquantes, dont la tante de Mme He, Mme He Xianzhen, Mme Gao Deyu et Mme Cheng Donglan, ont été arrêtées à peu près au même moment.

Les quatre femmes ont comparu devant le tribunal de la ville de Xichang le 13 mai 2010. Le procureur a compté chaque page des brochures d'information du Falun Gong confisquées comme des preuves séparées. Il a donc conclu que les pratiquantes possédaient plus de 10 000 pièces de documents illégaux et devraient recevoir des peines sévères.

Les avocats des pratiquantes ont demandé que les livrets soient présentés au tribunal et que les témoins de l'accusation soient convoqués pour un contre-interrogatoire. Le juge a rejeté la demande et condamné les pratiquantes à l'emprisonnement le 14 septembre 2010 : Mme Gao, 72 ans, a été condamnée à 12 ans, Mme Cheng et Mme He Xianzhen à 10 ans chacune, et Mme He Zhengqiong à 7 ans.

Mme Gao et Mme He Zhengqiong ont été envoyées à la prison pour femmes de Chengdu. Mme Cheng et Mme He Xianzhen ont été emmenées à la prison pour femmes de Yangmahe.

Mme He Zhengqiong a subi un lavage de cerveau constant visant à la forcer à renoncer à sa croyance. En conséquence, elle a souffert d'un effondrement mental avant d'être libérée et n'a pas pu travailler dans l'usine de la prison.

Mme He Xianzhen a subi un AVC le 19 décembre 2014 et a été transportée à l'hôpital. Les médecins l'ont opérée au cerveau. Les autorités de la prison ont exigé que sa famille prenne en charge tous les frais médicaux en échange de l'approbation de sa libération conditionnelle pour raisons médicales. Sa famille n'avait pas l'argent et a dû la voir être renvoyée en prison.

Le 2 février 2017, la famille de Mme He Xianzhen a été informée par la prison qu'elle était décédée plus tôt dans la journée. Elle avait 67 ans.

En plus de sa tante, qui a perdu la vie en raison de la persécution, la mère de son gendre, Mme Hu Yunhuai, a également été persécutée à mort pour avoir pratiqué le Falun Gong.

Voir aussi :

L'arrestation d'une femme âgée par la police de Xichang, Sichuan, a infligé du mal à son petit-fils

Le secrétaire adjoint du Comité politique et juridique de Xichang a dit à l’avocat : nous ne nous préoccupons pas de la loi

Le Bureau 610 dans la ville de Xichang, province du Sichuan, empêche le public d'assister au procès des pratiquants de Falun Gong

Au cours de la première moitié de 2017, la persécution du Falun Gong a causé le décès de dix-sept personnes

Le corps de Mme Hu Yunhuai a été incinéré ; sa famille n'a nulle part où se tourner pour demander réparation

Traduit de l'anglais