Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Comment le Falun Gong bénéficie à la société (11e partie)

Lundi 15 avril 2019

(Minghui.org) (suite de la 10e partie)

Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Gong (aussi connu sous le nom de Falun Dafa), a dit :

« Tout au long du processus de transmission de la Loi et de la méthode, j'ai eu pour principe d'être responsable envers la société et les élèves ; les résultats obtenus sont bons et l'influence sur l'ensemble de la société est plutôt bonne. » (Zhuan Falun, Première Leçon)

En plus des exercices, le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance du Falun Gong aide à purifier le cœur et l'esprit des gens. Beaucoup croient qu'il s'agit là de la clé du rétablissement et de l'amélioration spectaculaires que les pratiquants en Chine et ailleurs dans le monde ont vécu.

Les récits ci-dessous portent sur des personnes dont la vie a changé en mieux après qu'elles ont commencé à pratiquer le Falun Gong. Nous espérons que ces histoires bénéficieront aux lecteurs et aideront les gens à mieux comprendre la pratique.

Commencer une nouvelle vie

M. Wang Zhongren, âgé de 66 ans, vient du canton de Wenchuan, province du Sichuan.

En janvier 1991, il a été blessé au dos et à la tête dans un grave accident au travail. Comme il ne se rétablissait pas et qu'il ne pouvait plus retourner travailler, on ne lui donnait que le salaire minimum, lequel ne représentait qu'environ un dixième de son salaire régulier. Sa famille avait donc des difficultés financières.

Il devait prendre des médicaments tous les jours pour diminuer ses souffrances, mais sa mémoire était affectée par les effets secondaires. Il a alors développé un psoriasis grave sur la tête et a perdu partiellement le contrôle de son sphincter. Cependant, il n'avait pas d'argent pour un traitement médical.

En janvier 1997, l'usine où il travaillait a fait faillite. Sa femme, qui travaillait là elle aussi, a perdu son emploi et le salaire minimum qu'il recevait a pris fin. Son fils venait juste de terminer ses études de niveau secondaire à ce moment-là et ils n'avaient pas d'argent pour qu'il puisse continuer ses études. Sa femme et son fils ont trouvé un travail dans d'autres villes et ils sont partis vivre ailleurs. Il n'arrivait pas à trouver un emploi régulier rémunéré et il a fini par faire de petits boulots pour pouvoir manger. Il était désespéré.

Heureusement, en 1998, M. Wang a commencé à pratiquer le Falun Gong. Toutes ses maladies ont disparu peu de temps après. Il était rempli d'énergie et il avait la sensation d'être né à nouveau. Il a aussi trouvé un emploi. Sa vie a été complètement renversée.

Il suit maintenant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et il essaie d'être une meilleure personne. Il traite les autres avec gentillesse. Le Falun Gong lui a donné une nouvelle vie.

Laisser la misère derrière

Mme Pei Fei, âgée de 53 ans, travaillait à l'usine de textile Huajin de la ville de Jinlin. Elle a obtenu son diplôme de l'université en 1987, puis elle est restée en poste et a obtenu un emploi dans l'administration. Pendant quatre ans, sa carrière s'est bien déroulée, mais ensuite son estomac et son dos ont commencé à lui faire mal. Elle a essayé de consulter plusieurs médecins, mais en vain. La douleur est alors devenue intense.

Elle a eu une laparotomie exploratrice et une résection de l'appendicite. Malheureusement, son nerf rachidien a été endommagé quand une anesthésie lui a été administrée, ce qui la rendait incapable de se tenir droite.

Plus tard, elle a également développé des troubles cardiaques, une pharyngite, de l'arthrite, de l'hypotension et la maladie de Ménière. Elle est devenue très faible et manquait beaucoup de journées de travail. Elle a essayé toutes sortes de traitements, mais elle perdait espoir. Elle était malheureuse et pleurait beaucoup. Elle a même pensé au suicide, mais elle n'a pas pu aller jusqu'au bout, car elle savait que sa mère suivrait son exemple.

Elle était si faible au cours de l'automne 1996, qu'elle ne pouvait même pas laver ses propres vêtements. On lui a alors diagnostiqué des fibromes utérins et elle a dû prendre un congé de maladie de courte durée. Elle est allée vivre avec sa mère. Un jour, l'amie de sa mère est venue et elle leur a parlé du Falun Gong. Elles sont allées suivre un atelier de neuf jours du Falun Gong.

Tout ce qu'elle entendait dans les cours était nouveau pour elle et elle était étonnée par les principes qu'elle apprenait. Elle a compris qu'elle avait trouvé le but de la vie et a décidé de le pratiquer avec sincérité.

Graduellement, toutes ses maladies ont disparu. Elle n'arrivait pas à croire qu'elle avait retrouvé le bonheur. Elle s'est efforcée d'être une meilleure personne et a appris à être tolérante face aux conflits. Elle n'avait pas été en contact avec son père et sa tante depuis de nombreuses années. Mais elle leur a pardonné et a rétabli les relations. Le Falun Gong l'a complètement changée.

Récupérer d'une maladie en phase terminale

Mme Dong Shulan, une septuagénaire, vit dans la ville de Jilin dans la province du Jilin.

En avril 1996, Mme Dong, âgée de 48 ans à l'époque, s'est retrouvée clouée au lit et sentait que sa vie allait prendre fin. Elle souffrait de nombreux problèmes de santé chroniques, dont une tuberculose, de l'empyème, des calculs biliaires, des problèmes de vertèbres cervicales, des calculs rénaux et d'autres problèmes rénaux. Quand elle a développé une histiocytose maligne, cependant, c'était une condamnation à mort. Il n'existe pas encore de remède pour cette maladie en phase terminale. Son hôpital local l'a référée à un institut national de recherche sur le sang en tant que cas de recherche.

Sa famille était déjà grandement criblée de dettes après avoir dû couvrir ses frais médicaux et ils ne pouvaient faire rien de plus. En pensant à ce qu'elle laisserait derrière elle, ses enfants, elle était vraiment triste de ne pouvoir qu'attendre la mort.

Heureusement, un ami lui a parlé du Falun Gong. Après avoir lu le Zhuan Falun, elle a compris le sens de la vie. En étudiant le livre et en faisant les exercices, sa santé s'est améliorée jour après jour et elle est devenue de plus en plus heureuse. En l'espace d'un mois, toutes ses maladies ont disparu. Elle a retrouvé son énergie et n'était plus fatiguée. Elle a remercié le Maître du plus profond de son cœur de lui avoir donné une seconde vie.

Son mari a été témoin de sa récupération et a commencé à pratiquer le Falun Gong avec elle. Il est devenu de plus en plus en santé, lui aussi. Il a facilement abandonné l'envie de fumer et de boire. Ses trois filles ont vu les changements chez leurs parents et elles aussi ont commencé à pratiquer le Falun Gong. Tous ont suivi le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et se sont efforcés de devenir de bonnes personnes. Toute la famille a retrouvé le bonheur et la paix.

Leurs proches ont tous été surpris par la magnificence du Falun Gong et plus d'une douzaine d'eux ont aussi commencé à le pratiquer.

Sauvée du désespoir

Mme Zhang Yuanhua, âgée de 48 ans, vit dans la ville de Luzhou, province du Sichuan. Elle est née dans une famille pauvre à la campagne. Depuis qu'elle était petite, elle avait toujours été faible, elle faisait de l'anémie et avait des difficultés à respirer. Après s'être mariée, elle avait de fréquentes douleurs à l'estomac, au ventre et à la poitrine.

Suite à un accident, elle est restée handicapée. Mme Zhang est tombée d'un arbre fruitier et s'est cassé le fémur. Elle n'avait pas d'argent pour voir un médecin tout de suite, mais elle souffrait tellement que son frère l'a amenée à l'hôpital vingt-huit jours plus tard. Malheureusement, l'opération a mal tourné et un ligament a été coupé. N'ayant pas d'argent pour poursuivre le traitement, elle est rentrée chez elle et s'est retrouvée clouée au lit. Sa mère l'a accueillie et s'est bien occupée d'elle pendant près d'un an. Elle a fini par sortir de son lit, mais elle avait besoin de béquilles pour marcher.

Puisqu'elle ne pouvait plus travailler dans les champs, son mari et sa famille la maltraitaient. Après avoir donné naissance à une fille au lieu d'un garçon, son mari a voulu demander le divorce. Même si le divorce n'a pas été prononcé, sa vie était misérable. Elle s'est frappé la tête plusieurs fois contre un mur en essayant de se suicider, mais elle a échoué.

Elle a vu de l'espoir après avoir entendu les histoires miraculeuses d'autres pratiquants de Falun Gong. Une pratiquante est venue chez elle pour lui enseigner la pratique. À sa grande surprise, elle a rapidement retrouvé la santé. Elle pouvait marcher à nouveau toute seule en boitant légèrement. Elle a commencé à s'occuper de toutes les tâches ménagères et de son beau-père âgé de plus de 80 ans. Elle pouvait même travailler dans les champs et porter de lourdes charges. Son mari a quitté la maison pour aller travailler en ville sans s'inquiéter pour elle.

Le Falun Gong l'a sauvée du désespoir et sa famille presque brisée est revenue à la normale. Toute sa famille a montré sa gratitude envers le Falun Gong. Elle est restée en bonne santé au cours des dix dernières années sans prendre une seule pilule.

Un couple malade trouve des soins

M. Long Tingfan et sa femme Mme Zhou Ping vivent dans la ville de Jingmen, province du Hubei. M. Long travaillait dans une usine locale d'électricité et Mme Zhou était commis dans une banque locale.

Le couple était en très mauvaise santé avant de pratiquer le Falun Gong. M. Long s'était blessé dans une explosion au travail, était totalement invalide et avait dû cesser de travailler. Ses pores sudoripares étaient bouchés et ses poumons blessés. En conséquence, il crachait du sang et souffrait d'abcès et de démangeaisons de la peau. Il était si mal en point qu'il était incapable de faire les tâches ménagères. Son employeur a dépensé beaucoup d'argent pour essayer de l'aider, mais rien n'a fonctionné.

Mme Zhou souffrait d'une grave maladie rénale, d'une bronchite chronique, d'une sinusite, d'une pharyngite chronique, d'anémie et d'arthrite rhumatoïde. Un de ses médecins lui a dit qu'elle serait probablement paralysée à l'âge de 40 ans. Le couple dépensait tout leur revenu pour faire face à leurs problèmes de santé.

Quand ils étaient au bout du rouleau, le Falun Gong est devenu populaire dans leur ville et tous deux ont commencé à le pratiquer en mai 1996. Peu de temps après, tous leurs maux ont disparu. Ils se sont sentis très bien et dès lors, ils n'ont plus jamais repris de médicaments.

M. Long est retourné au travail. Sur les lieux de travail, tous deux sont réputés pour ne pas faire payer de frais médicaux à leurs employeurs. Ils suivent le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et considèrent les autres en premier. Mme Zhou a refusé d'accepter des pots-de-vin de ses clients, et son gérant et ses collègues de travail l'ont louangée.

Traduit de l'anglais au Canada