Glossaire

« 25 avril » : Référence à la date anniversaire « sensible » du 25 avril 1999, journée durant laquelle une dizaine de milliers de pratiquants de Falun Gong se sont pacifiquement rassemblés aux abords de Zhongnanhai (siège du gouvernement central chinois) et ont demandé avec succès la libération de 45 pratiquants qui avaient été illégalement arrêtés à la ville de Tianjin.

« Amulette » : En Chine, les pratiquants clarifient parfois la vérité en donnant aux gens un petit objet à porter ou à garder précieusement, portant quelques mots leur rappelant la bonté de Dafa.

« Banc du tigre » : On force les pratiquants à s’asseoir sur un petit banc de fer haut d’une vingtaine de centimètres, les jambes tendues et les genoux attachés ensemble. Ils ont les mains attachées derrière le dos ou placées sur les genoux. On les force à s’asseoir droit et à regarder droit devant eux sans bouger pendant de longues périodes. Ils ne peuvent ni tourner la tête, ni bouger, ni fermer les yeux et ni parler à qui que ce soit. Ils sont constamment surveillés et doivent rester immobiles. Habituellement des objets durs – comme des briques – sont insérés sous les mollets ou les chevilles des pratiquants pour que le supplice soit encore plus dur à supporter. (voir l’illustration).

« Bureau 610 » : Le Bureau 610 est une agence spécifiquement créée le 10 juin1999 pour persécuter le Falun Gong. Ses représentants ont un pouvoir absolu sur chaque niveau d’administration du Parti et sur tous les autres systèmes politique et judiciaire, i.e., qu’il se place au-dessus du pouvoir législatif, exécutif et judiciaire du pays.

« Chaise de fer » : La « chaise de fer » est composée de tuyaux de fer. On force les victimes à s'asseoir sur les chaises de fer, les bras et les jambes attachés pendant de longues périodes. Voir l'illustration à : (voir l'illustration)

« Clarifier la vérité / clarification de la vérité / clarifier les faits » : Suite à la persécution en Chine et à l'incessante campagne de haine alimentée par les médias d'État chinois, les pratiquants de Falun Gong clarifient activement la vérité : ils expliquent au public les faits à propos du Falun Gong et dénoncent la persécution. Les activités de clarification de la vérité incluent le dialogue avec les gens, l'affichage d'avis et de panneaux, la distribution de dépliants, l'accrochage de banderoles. En dehors de Chine, là où le Falun Gong est librement pratiqué, les pratiquants dénoncent la persécution par des reconstitutions anti-torture, des expositions d'art, des sites Internet, des livres, des magazines, des journaux, des films et des courriers. Le but de la « clarification de la vérité » est d'aider les gens à comprendre le Falun Gong, dissiper les mensonges du régime communiste chinois et amener le soutien public pour mettre fin à la persécution.

« Collaborateurs » : Anciens pratiquants qui, sous la torture et le lavage de cerveau, se sont retournés contre le Falun Gong. On les oblige ensuite à participer aux lavages de cerveau et aux tortures des pratiquants.

« Dates sensibles » : Congés nationaux et réunions politiques, ou dates significatives pour le Falun Dafa. Les autorités craignent que les pratiquants ne fassent publiquement appel lors de ces dates.

« Déclaration de garantie » : Une déclaration par laquelle on dit, sous la torture, avoir des remords d’avoir pratiqué le Falun Gong et on garantit de ne plus jamais le pratiquer, de ne plus aller à Pékin faire appel en faveur du Falun Gong et de ne plus jamais s’associer à aucun pratiquant de Falun Dafa.

« Déclaration de repentir » : Une déclaration où le pratiquant admet, sous la torture, avoir des remords d'avoir pratiqué le Falun Gong et promet d’abandonner la pratique, de ne plus jamais s’associer avec d’autres pratiquants et de ne plus se rendre à Pékin pour faire appel pour le Falun Gong.

« Fa » : Lois et principes ; les enseignements du Falun Dafa.

« Hong Yin » : Également connu sous le titre français de 'Grand poème', un recueil de vers de M. Li Hongzhi.

« Illégalement arrêté / illégalement condamné / illégalement détenu / illégalement incarcéré / illégalement emprisonné » : Contrairement à ce que Jiang Zemin, ancien dirigeant chinois qui a initié la persécution, et le Parti communiste chinois aimeraient faire croire au monde, la pratique du Falun Gong n'est pas illégale en Chine. Bien que le Ministère de la sécurité publique ait publié une série de restrictions envers la pratique à l'aube de la persécution en 1999, aucune loi n'a été adoptée par le seul corps législatif de Chine, l’Assemblée populaire nationale, interdisant le Falun Gong ni n'a conféré à la police l'autorité d'arrêter les pratiquants de Falun Gong pour avoir pratiqué les exercices ou distribué des dépliants. (Variantes : « arrestation illégale », « condamnation illégale », « détention illégale ».)

« Lit de mort (torture du) » : Le pratiquant est attaché à un lit, les mains menottées aux barreaux du lit au-dessus de la tête, les jambes attachées à l’aide de fines cordes de nylon. La corde est ensuite étroitement enroulée autour de son corps et du lit, des jambes à la poitrine. La corde est si serrée que le pratiquant a du mal à respirer et finit par perdre connaissance.

« Loi (la) » : (Fa) Lois et principes ; les enseignements du Falun Dafa.

« Lun Yu » : « De la Loi de Bouddha » ou « Lun Yu », écrit par M. Li Hongzhi. Il constitue la préface de Zhuan Falun et des autres livres de M. Li Hongzhi.

« Hebdomadaire Minghui (L’) » : Recueil hebdomadaire d'articles de la version chinoise du site Internet Clartés et Sagesse (Minghui en chinois).

« Neuf commentaires sur le Parti communiste » : Les « Neufs commentaires sur le Parti communiste » est une série d’essais publiée fin 2004, dénonçant la véritable nature du Parti communiste. Les Neuf Commentaires ont incité plus de deux cents millions de personnes à se retirer du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organismes affiliés. C’est « Un livre qui a ébranlé les Chinois du monde entier. C’est un livre qui désintègre le Parti communiste. »

« Parquet » : Organe d’État chinois responsable de la supervision en matière légale. Il est chargé notamment de décider de l’arrestation et des peines encourues en cas de crimes graves, il est chargé de conduire les enquêtes, de lancer et d'appuyer les poursuites judiciaires, d’interpréter les lois pour des applications spécifiques, de superviser les décisions des tribunaux, de surveiller les procédures judiciaires et l’activité des prisons, des centres de détention et des camps de travaux forcés.

« Petite cellule » : Le détenu est enfermé tout seul dans une très petite cellule. Les gardiens menottent le pratiquant les mains derrière le dos dans une position fixe, afin qu'il ne puisse ni bouger ni se coucher. Les cellules sont humides et sombres, dépourvues de soleil et de lumière naturelle. Un seau déposé au sol sert de toilette et la puanteur est suffocante. On y sert généralement que des demi-portions de nourriture. Des infestations de rats et d'insectes y sont aussi courantes.

« Persécuté à mort / torturé à mort » : Cette expression, apparue après la Révolution culturelle chinoise, décrit la façon dont les dirigeants du Parti communiste chinois éliminent les personnes désignées par le Parti comme opposants politiques. C'est une méthode qui vise non seulement à punir les gens, mais à les tuer lentement en les faisant souffrir par diverses formes de tortures physiques et mentales – et de manière à ce que personne n'en soit légalement responsable.

« Qing » : Terme chinois englobant des concepts tels que le sentiment, l'émotion, l'affection, l'inclination, l'intérêt, etc.

« Réformer / transformer » : Utilisation du lavage de cerveau ou de la torture dans le but de forcer un pratiquant à renoncer au Falun Gong (Autres termes : « Réformé », « se réformer ».

« Shan » : Compassion, Bonté, Bienveillance, Miséricorde.

« Transformer / réformer » : Utilisation du lavage de cerveau ou de la torture dans le but de forcer un pratiquant à renoncer au Falun Gong (Autres termes : « transformé », « se transformer », et « transformation ».

« Trois déclarations (les) » : Sous la torture et le lavage de cerveau, les pratiquants sont contraints d’écrire une « Déclaration de repentir », une « Déclaration de garantie » ou une « Déclaration de dissociation » pour prouver qu’ils ont renoncé à leur croyance. Dans ces déclarations, le pratiquant doit écrire qu’il a des remords d’avoir pratiqué le Falun Gong, il promet d’abandonner la méthode et qu’il ne s’associera plus jamais avec d’autres pratiquants et n’ira plus faire appel pour le Falun Gong à Pékin.

« Trois choses (les) » : Les trois choses que Maître Li a demandées aux pratiquants de faire sont : étudier la Loi [les enseignements du Falun Dafa], émettre la pensée droite, et clarifier la vérité au sujet de la persécution contre le Falun Dafa au monde entier.

« Xinxing » : Nature de l'esprit, caractère ou pensée (Litt. « xin: cœur-esprit; xing: nature profonde. » C’est l’être profond d’une personne; par extension, sa qualité d’être et ses qualités morales)

« Yuan » : monnaie chinoise ; dans les villes chinoises, le salaire moyen d’un travailleur est de 500 yuans par mois.

« Zhuan Falun » Le livre rassemblant les enseignements principaux du Falun Dafa.

Retour