Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Avoir un cœur clair et calme

Lundi 8 avril 2019 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de la province du Hubei, Chine

(Minghui.org) Je cultive depuis de nombreuses années. Hier, un pratiquant est tombé malade et il est allé à l'hôpital. Certains pratiquants ont discuté du fait que ce compagnon de cultivation avait depuis toujours une nature très compétitive. Ils m'ont demandé ce qui causait cela. Sans y penser, j'ai dit que c'est parce que le cœur n'est pas pur ; certains compagnons de cultivation ont cultivé depuis tant d'années, mais ils ont encore un esprit de combat et de jalousie, ainsi plusieurs tribulations les suivent.

La cause fondamentale d'un cœur impur

Sur le chemin vers la maison, j'ai eu plus d'idées sur ce que signifie avoir un « cœur impur ». Dans le passé, je ne liais cela qu'à l'apparence d'attachements et de désirs, mais maintenant je réalise qu'un cœur impur veut dire plus que cela. Lorsque nous avons le cœur d'un non-pratiquant, le cœur est déjà impur parce que ce qu'un non-pratiquant veut est de vivre mieux et plus confortablement. En tant que pratiquant, si nous pensons à comment mieux vivre avec plus de confort, nous nous traitons encore comme des non-pratiquants, ainsi nos cœurs ne sont plus purs. Les gens veulent vivre mieux avec du confort, mais ils pourraient faire des choses comme blesser les autres dans le processus. C'est exactement l'opposé de la façon dont un pratiquant devrait être, alors nous ne devrions pas rechercher ces choses.

J'ai découvert que mon cœur avait aussi beaucoup d'endroits impurs. Par exemple, mon attachement à mon fils était trop fort, alors j'étais toujours inquiète pour lui. Je ne pouvais m'empêcher de penser que je devrais mieux prendre soin de lui puisqu'il travaillait très dur. J'étais inquiète lorsqu'il ne faisait pas bien quelque chose et je m'inquiétais qu'il souffre des conséquences. J'étais aussi très anxieuse pour mon mari qui n'étudiait pas bien le Fa, et lorsqu'il rencontrait des tribulations. Le Maître nous a dit :

« Vous n'êtes pas en mesure d'intervenir dans la vie des autres, ni de dicter leur destin, qu'il s'agisse de votre femme, de vos enfants, de vos parents, de vos frères – est-ce à vous de décider ces choses-là ? » (Quatrième Leçon, Zhuan Falun)

Un cœur impur ne se manifeste pas seulement dans ces aspects. En retraçant la cause fondamentale, la chose la plus cruciale est que je ne croyais pas vraiment dans le Maître et le Fa. Lorsque j'ai d'abord étudié les enseignements du Maître, je n'ai pas réalisé qu'il y avait une différence entre « calme » et « pur ». Mon esprit n'était pas tranquille et j'avais beaucoup de pensées distrayantes. Lorsque je pratiquais et étudiais, mon esprit vagabondait et je ne portais pas attention à la différence entre les deux mots, pensant que c'était la même idée. Je pensais que mon esprit ne pourrait pas être calme.

Un jour, j'ai été étonnée lorsque j'ai soudainement réalisé que ces deux mots avaient des significations différentes. Si je ne suis pas pure, je ne peux être calme et sereine. Je trouvais la signification d'être pure trop profonde et je ne la comprenais pas bien du tout. Jusqu'à maintenant, je pensais que je pouvais comprendre la signification du Fa du Maître, même si je savais, bien sûr, qu'il y avait une signification plus profonde.

En regardant mon cœur, je pouvais voir la compétition, l'exaltation, la curiosité, la peur, l'avarice, le désir, la paresse, l'intérêt personnel, l'amour, la peur de souffrir et la sentimentalité pour la famille. J'ai compris que certaines interférences venaient de compagnons de cultivation, et de certains amis ainsi que de la famille. Si une personne ne pratique pas, elle sera tirée vers la vie d'une personne ordinaire.

Attachements liés à un cœur impur

J'ai aussi découvert que mon cœur impur était étroitement lié à mon esprit de compétition, à mon désir de me faire valoir et à ma jalousie. Dans ma vie quotidienne et au travail, mon esprit de compétition se montre souvent. Lorsque j'étudiais bien le Fa et que je faisais bien les trois choses, il n'y avait pas un tel phénomène. Lorsque je me détendais sur mon divan, ce n'était pas la cultivation, alors les conceptions humaines sortaient. Par exemple, si j'allais à une fête, je m'habillais bien délibérément. Je voulais toujours bien me montrer face à mes collègues de classe. Lorsque je voyais des collègues faire mieux que moi, j'étais jalouse. Lorsque je voyais des amis ne pas faire aussi bien, je me sentais fière en secret. Si mes parents favorisaient mes sœurs, je me sentais rancunière. Quelle mauvaise attitude c'était ! Avec ce genre de mentalité, comment pouvais-je me calmer ?

Retraçant mon parcours, tout en regardant à l'intérieur, j'ai trouvé mon très mauvais cœur aspirant aux intérêts personnels. À la surface, je semblais m'être débarrassée de plusieurs quêtes pour la gloire et la fortune, mais en fait j'avais encore une recherche pour les intérêts personnels. Ainsi, j'étais définitivement incapable de me calmer avec toutes ces pensées dans mon esprit. Même si je n'avais pas abandonné beaucoup de choses pendant les nombreuses années de cultivation et que je pensais que certaines d'entre elles étaient parties, j'ai trouvé qu'il y avait tant de choses profondément cachées dans mon cœur. En fait, mon cœur aspirant aux intérêts personnels était encore là fondamentalement et il affectait mon niveau de cultivation.

Le Maître a dit :

« La profondeur de votre force de recueillement est l’indication de votre niveau. » (Neuvième Leçon, Zhuan Falun)

En y repensant, je veux seulement me dépêcher et me débarrasser de ces attachements. Une fois que je me suis débarrassée d'un attachement, je découvre que mon cœur devient plus pur et que je suis réellement calme.

Traduit de l'anglais au Canada