Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un nouveau point de départ dans ma vie

Mercredi 6 mai 2020 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa à Pékin, Chine

(Minghui.org) L'année 2020 s'annonce très malheureuse, car le monde a connu de nombreuses catastrophes. Mais même au milieu de ces événements négatifs, j'ai pu trouver un côté positif et un nouveau point de départ dans ma vie.

Une misérable année 2019

Mon mari et moi avons tous les deux 77 ans. En vieillissant, nous avons vécu de nombreux moments difficiles ; notre santé s'est également détériorée.

Mon mari, par exemple, souffre de nombreuses maladies chroniques. Il prend des herbes médicinales chinoises depuis longtemps, sans résultat.

Le 22 novembre 2019, il a été hospitalisé pour une anémie sévère. Bien qu'il ait reçu son congé quatre jours plus tard, nous avons dû appeler une ambulance pour lui le 29 novembre. Ce jour-là, on lui a diagnostiqué une maladie pulmonaire obstructive chronique.

Une semaine plus tard, nous l'avons ramené à la maison, mais il ne pouvait pas survivre sans ventilateur et sans équipement de désinfection à l'ozone. Ces articles nous ont coûté plus de 30 000 yuans en tout.

Même si j'étais épuisée de m'être occupée de lui toute la journée, mon propre état n'était pas bon non plus, car je souffrais depuis longtemps d'hypertension et de maladies coronariennes.

Je souhaitais que cette année misérable se termine au plus vite et que la nouvelle année apporte plus de chance. Cependant, le pire m'est arrivé à 22 h le 31 décembre. J'ai soudain ressenti une douleur à l'estomac qui n'a cessé de s'intensifier, au point que je ne pouvais dormir de toute la nuit. Mon mari étant cloué au lit et mes enfants absents, je n'avais d'autres choix que d'appeler ma sœur, qui a 4 ans de moins que moi.

Ma sœur est venue chez moi à la première heure du matin et m'a amenée aux urgences. Comme d'habitude, elle m'a dit de réciter « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » et est restée avec moi après la fin de mon traitement. Elle m'a ramenée à la maison dans l'après-midi et a préparé le dîner pour moi et mon mari. Elle a pris soin de nous jusqu'au lendemain après-midi.

Cependant, mon cauchemar n'était pas terminé. Deux jours plus tard, le 4 janvier vers 23 h, mon mari est tombé du lit sur le sol et s'est fait mal au dos. Il ne pouvait s'empêcher de crier à cause de la douleur. Je ne savais pas quoi faire et j'ai rappelé ma sœur.

Une fois de plus, elle a mis de côté tout son travail et est venue chez moi aussi vite que possible.

Explorer le sens de la vie

Avec du recul sur ma vie, je ne pouvais pas m'empêcher de me demander ce que tout cela signifiait vraiment. Mon mari et moi avons toujours été torturés par diverses maladies. Ce n'est pas seulement nous non plus - de nombreux patients entrent et sortent des hôpitaux, impuissants et désespérés.

De plus, la plupart de l'argent que mon mari et moi avions économisé au cours de notre vie a été consacré aux frais d'hôpital.

Comment se fait-il que la situation de ma sœur soit si différente ? Elle a 73 ans et n'a pas pris de médicaments depuis vingt-trois ans. Elle est toujours en bonne santé, optimiste, gentille, altruiste et sincère. Elle était à mes côtés chaque fois que je traversais une période difficile et elle me disait toujours : « Ne me remercie pas, celui que tu devrais vraiment remercier est Maître Li (le fondateur du Falun Dafa). Il nous a appris à suivre le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et à être une bonne personne, à toujours nous mettre à la place des autres et à être désintéressés. Je ne fais que suivre les enseignements de mon Maître. »

J'ai réalisé que le Falun Dafa était la raison pour laquelle ma sœur était toujours en bonne santé, tant dans son corps que dans son esprit.

En fait, j'avais pratiqué le Falun Dafa il y a longtemps. À l'époque, je pratiquais simplement les exercices pour des raisons de santé. Je ne comprenais pas la base spirituelle du Falun Dafa, qui était de suivre le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Plus tard, lorsque le Parti communiste chinois a lancé la persécution contre le Falun Dafa, j'ai cessé et j'ai commencé à pratiquer le Tai-Chi à la place.

Pratiquer à nouveau le Falun Dafa

Quand j'ai réalisé que le Falun Dafa était la clé, j'ai commencé à faire les cinq séries d'exercices avec ma sœur. À ma grande surprise, je me souvenais encore de tous les mouvements. Je suppose que le Maître m'attendait toujours.

J'ai pensé à la gastro-entérite que j'avais eue il y a quelques semaines. C'était très différent de la même affection que j'avais maintenant. Même après deux heures de perfusion, mes douleurs à l'estomac ne s'amélioraient pas. Mais la douleur à l'estomac était très étrange, car je pouvais sentir l'air circuler dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour de mon abdomen. C'était extrêmement douloureux seulement lorsque l'air atteignait le centre de mon estomac. Sinon, c'était tolérable.

J'ai eu une idée : et si cette fois c'était le Maître qui purifiait mon corps ?

Toute la journée, je ne pouvais rien manger, mais la nuit, je dormais très bien. Le lendemain matin, la douleur avait disparu et j'étais devenue très énergique. J'avais été complètement changée en un jour. C'était incroyable.

J'ai décidé de continuer à pratiquer le Falun Dafa, car j'ai personnellement fait l'expérience de sa puissance. De plus, j'ai vu grâce à ma sœur à quel point un pratiquant de Falun Dafa peut être gentil et en bonne santé.

J'ai peut-être réalisé cela très tard, mais il vaut mieux tard que jamais. J'ai décidé de continuer à pratiquer : même si je reste en bas de l'échelle dans cette vie, je veux continuer dans la suivante.

Depuis lors, je fais les cinq séries d'exercices chaque matin, et je lis le Zhuan Falun chaque fois que j'ai le temps. Deux semaines après avoir commencé, ma tension artérielle est revenue à la normale, mon mal de dos et mes douleurs aux jambes ont disparu, et l'ulcère buccal que j'avais depuis de nombreuses années a également disparu. C'est tellement merveilleux d'être vraiment sans maladie.

Traduit de l'anglais