Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Les membres de ma famille bénéficient de se souvenir de « Falun Dafa est bon »

Lundi 28 septembre 2020 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de Jiamusi, province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org) Je suis un pratiquant de Falun Dafa de Jiamusi. Je voudrais partager quelques histoires sur la façon dont les membres de ma famille ont été aidés en se souvenant et disant « Falun Dafa est bon ! » Toute ma famille a été témoin de la puissance du Falun Dafa et de la grande compassion de Maître Li Hongzhi. Comme l’a dit le Maître :

« Falun Dafa Hao – prononcés sincèrement, tous les désastres se transforment en un clin d'œil. » (« Couplet », Hong Yin IV)

Ma belle-mère de 92 ans est une femme gentille, elle aime aider les autres, mais elle est têtue et a du mal à se retenir. Elle a dit qu’elle avait peur la nuit et qu’elle devait avoir quelqu’un avec elle. Elle a un problème d’alcool et quand elle boit trop, elle s’allonge sur le sol et refuse de se coucher. Elle gratte souvent le canapé, détruisant le tissu. Elle avait du mal à rester immobile et devait continuellement bouger, se plaignant que quelque chose lui dérangeait l'esprit. J’ai réalisé qu’elle avait probablement la possession par des esprits. Ma femme m’a dit que sa mère était ainsi depuis qu’elle était jeune, mais personne ne pouvait l’aider.

Ma belle-mère a lu le livre Zhuan Falun une fois et a appris les exercices de Falun Dafa, mais elle s’est arrêtée après quelques jours. Après le décès de mon beau-père, elle a emménagé dans une maison de retraite et a continué ses anciens comportements. Je ne pouvais pas la persuader de continuer à cultiver, parce que ses enfants ne croyaient pas en Dafa. Cependant, chaque fois que je lui rendais visite, je lui demandais de se rappeler de dire : « Falun Dafa est bon. » Elle ne s’en souvenait pas toute seule, alors je l’ai répété à plusieurs reprises avec elle. Elle est tombée plusieurs fois et s’est blessée, alors nous avons engagé une infirmière pour prendre soin d’elle. Elle ne voulait pas suivre les ordres du médecin de se reposer dans son lit et insistait pour se lever. Sa blessure ne lui permettait pas de marcher ou de s’asseoir, mais elle se déplaçait constamment et gémissait de douleur.

J’ai finalement eu la chance de passer du temps seul avec elle les jours de congé de l’infirmière. Je lui ai demandé de répéter « Falun Dafa est bon ». Elle a accepté et a commencé à le dire régulièrement. Peu à peu, elle a arrêté de boire et de fumer. Sa blessure abdominale s’est améliorée, et ses cheveux ont retrouvé une partie de leur couleur. Finalement, elle a pu marcher. Encore mieux, elle s’est calmée et a trouvé la tranquillité d’esprit. Le Falun Dafa lui a apporté des changements étonnants !

Une fois, tout à coup ma belle-mère n’arrivait plus à respirer normalement ou à parler clairement. Plusieurs membres de la famille sont allés la voir. Dès que je l’ai vue, j’ai dit : « Disons tous “Falun Dafa est bon” ensemble ! » Je pouvais voir sur ses lèvres qu’elle répétait la phrase avec moi. Après l’avoir répétée deux fois, elle a pu parler normalement et n’a pas eu besoin d’aller aux urgences. Elle était assez bien pour aller aux toilettes toute seule.

Ma mère a 89 ans. Même si elle n’a reçu aucune éducation formelle, elle suit les valeurs traditionnelles et croit aux bouddhas. Elle est très compatissante et croit que le bien sera récompensé et le mal puni. Elle a appris à faire les exercices de Falun Dafa, mais elle n’a pas continué. Après le lancement de la persécution du Falun Dafa en 1999, elle aimait toujours regarder les enregistrements vidéo des conférences de Maître Li (le fondateur). Elle m’a dit : « Ce que Maître Li a dit est si grand et si vrai ! » Elle respecte tellement le Maître qu’elle offre de l’encens devant le portrait du Maître.

Un jour, un voisin a blâmé les pratiquants de Falun Dafa pour avoir affiché des publicités mal faites de faux médicaments dans le couloir de notre immeuble. Ma mère a dit : « Comment peux-tu blâmer le Falun Dafa ? »

Maman était maladive et faible. Après avoir regardé les vidéos du Maître et répété « Falun Dafa est bon » pendant un certain temps, sa santé s’est améliorée. Son dos voûté est devenu droit, et elle pouvait faire quelques corvées. La plupart de ses cheveux gris sont devenus noirs. Son vieil ami lui a demandé : « Comment peux-tu paraître si jeune ? »

Ma mère a eu des douleurs à la poitrine autour du Nouvel An chinois en 2018. Après avoir subi des examens radiographiques et un CT-scan, son médecin m’a dit qu’elle avait 80 % de chances d’avoir un cancer du poumon. Je ne l’ai pas dit à ma mère, mais je n’arrêtais pas de lui rappeler de dire « Falun Dafa est bon » tous les jours. Elle a dit qu’elle le ferait. Quand les résultats de biopsie sont sortis quelques jours plus tard, il n’y avait aucune cellule cancéreuse. Nous étions très contents.

Tous mes frères et sœurs savent que maman croit en Dafa, et ils n’ont aucune objection à ce qu’elle regarde les conférences du Maître. Maman et mes trois frères ont arrêté de fumer et ont bénéficié de croire en Dafa.

Un jour, quand mon beau-père était à l’hôpital en raison de complications liées au diabète, il s’est étouffé avec de la nourriture et ne pouvait ni respirer ni parler. Au moment de mon arrivée, plus de dix personnes de ma famille étaient déjà dans la chambre d’hôpital. Les médecins et les infirmières travaillaient activement sur lui. Mon beau-père avait un air épouvantable. Je lui ai dit : « Vite, dites “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon”. » À notre grande surprise, il a réussi à crier ces mots bruyamment. Après avoir dit haut et fort ces phrases à quelques reprises, il a vomi une boule sombre et il allait bien. Les infirmières ont retiré leurs appareils. Tout le monde a été étonné par la puissance du Falun Dafa !

Traduit de l’anglais