Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le propriétaire d'une pharmacie meurt en prison alors qu'il purge sa peine pour sa croyance

Lundi 4 octobre 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hebei, Chine

(Minghui.org) Un couple marié de la ville de Qinhuangdao, dans la province du Hebei, a été condamné à la prison pour sa croyance dans le Falun Gong. Le mari est récemment décédé à la prison de Jidong, et sa femme emprisonnée n'a pas encore été informée de la triste nouvelle.

Le Falun Gong, aussi connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

M. Pan Yingshun et sa femme, Mme Zhai Suping, ont été arrêtés dans leur pharmacie familiale le 19 janvier 2018. Les policiers ont conduit M. Pan à un endroit où était affiché un autocollant et ils ont pris des photos de lui avec l'autocollant, qui contenait des informations au sujet de la façon dont Li Yinqing, le chef du Bureau local de la sécurité intérieure, persécutait le Falun Gong.

La police a déclaré avoir arrêté le couple après l'avoir vu, sur ses caméras de surveillance, apposer l'autocollant.

Le parquet du district de Qinglong a approuvé l'arrestation du couple le 5 mars. Il a ensuite transféré leur dossier au parquet du district de Changli, qui a été désigné pour traiter toutes les affaires de Falun Gong dans la zone métropolitaine de Qinhuangdao.

Le 30 janvier 2019, M. Pan a été condamné à quatre ans et six mois, et Mme Zhai à quatre ans et neuf mois par le juge Yang Hongmei, le président du tribunal du district de Changli.

En juillet 2021, la famille de M. Pan a reçu un appel de la prison de Jidong et a appris qu'il avait été envoyé dans une unité de soins intensifs à l'hôpital Xiehe de la ville de Tangshan. Ses trois enfants se sont précipités à l'hôpital, mais le médecin les a bloqués à l'extérieur, invoquant la pandémie comme raison. Après des requêtes répétées, ils ont été autorisés à jeter un coup d'œil rapide sur M. Pan, qui était inconscient et ne les a pas reconnus.

Les enfants de M. Pan ont demandé au gardien de prison qui le surveillait ce qui s'était passé. Le gardien a répondu qu'un détenu avait versé de l'eau bouillante sur lui le 6 juillet. Il a été transféré à l'hôpital de la prison cinq jours plus tard, puis à l'hôpital de Xiehe le 19 juillet.

Les enfants de M. Pan ont demandé à voir la caméra de surveillance pour vérifier le récit du gardien, mais leur demande a été rejetée.

M. Pan est décédé le 30 juillet. Il avait 70 ans. Ses enfants ont demandé une autopsie de son corps et l'anatomopathologiste a déclaré que le résultat serait disponible dans un mois. Au moment où nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas si les résultats leur ont été communiqués.

Mme Zhai purge toujours sa peine à la prison pour femmes de Shijiazhuang. Ses enfants ne l'ont pas encore informée de la mort de M. Pan.

Un médecin attentionné et accueillant

M. Pan et Mme Zhai ont eu un différend concernant la limite de leur propriété avec un voisin en 2014. Ils ont été battus et leurs téléphones portables ont été fracassés. Le gouvernement local s'est rangé du côté du voisin. Mme Zhai a été tellement bouleversée qu'elle a été hospitalisée pendant deux semaines.

Un parent est venu leur rendre visite et leur a conseillé de pratiquer le Falun Gong. Le couple a décidé d'essayer.

En vivant selon le principe du Falun Gong, ils ont progressivement ouvert leur esprit et leur cœur et n'ont plus eu de rancune envers leur voisin. Ils ont aussi attribué au Falun Gong de les avoir transformés en propriétaires plus prévenants et plus honnêtes dans la gestion de leur pharmacie familiale.

M. Pan et Mme Zhai ont aidé à prendre soin d'une amie, pendant un mois en novembre 2017, qui était invalide après avoir eu un accident vasculaire cérébral. Ils lui changeaient les vêtements et les couches, et l'aidaient à s'entraîner à marcher. L'amie s'est rétablie rapidement et est rentrée chez elle un mois plus tard.

Toujours le même mois, M. Pan a vu un patient qui souffrait d'une grave pneumonie et avait du mal à respirer. Il est resté à l'hôpital pendant vingt jours et a dépensé plus de 10 000 yuans, mais son état persistait. Lorsqu'il est venu à la pharmacie de M. Pan pour avoir des médicaments, M. Pan lui a prescrit cinq yuans de médicaments et lui a présenté le Falun Gong. Il a dit au patient que de nombreuses personnes avaient guéri de diverses maladies en récitant les phrases de bon augure : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Le patient a suivi son conseil et a récité les phrases. Il s'est rétabli peu de temps après.

Un autre patient, alors âgé de 56 ans, était dévasté après avoir reçu un diagnostic de cancer de l'estomac à un stade avancé. Les cellules cancéreuses s'étaient métastasées dans son œsophage. Il a dépensé toutes ses économies et emprunté de l'argent pour se faire soigner. Alors qu'il se remettait de son opération, le médecin lui a dit qu'il ne lui restait peut-être qu'un an à vivre.

Comme le patient avait du mal à manger, il souffrait aussi d'une grave constipation. Lorsque sa famille s'est rendue à la pharmacie de M. Pan pour lui acheter des médicaments, M. Pan lui a présenté le Falun Gong et lui a suggéré de réciter les phrases de bon augure : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. »

M. Pan a donné au patient certains médicaments, mais ne lui a rien fait payer. Le patient a commencé à réciter les phrases après être rentré chez lui et s'est rétabli depuis. Les quatre autres patients atteints de cancer de l'estomac qui avaient été opérés en même temps que lui sont tous décédés depuis.

Lorsque le patient s'est rendu à l'hôpital pour un nouvel examen fin 2019, le médecin a été étonné de le voir se rétablir si bien et ne plus avoir de cancer.

Voir aussi :

Un couple marié trouve la paix dans le Falun Gong, mais est poursuivi en justice pour avoir publié des informations sur leur croyance persécutée

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais