Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un tribunal du nord-est condamne neuf pratiquants de Falun Gong

Samedi 20 novembre 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Le tribunal de Linghai, une ville du nord-est de la province du Liaoning, a condamné à tort neuf pratiquants de Falun Gong en un peu plus d’un an. D’autres pratiquants ont été inculpés et risquent des peines de prison pour leur croyance.

Linghai est sous l’administration de Jinzhou, la deuxième plus grande ville de la province du Liaoning. Depuis juillet 2020, les autorités ont désigné le parquet de la ville de Linghai et le tribunal de la ville de Linghai pour traiter toutes les affaires du Falun Gong dans la région de Jinzhou, afin d’accélérer le processus de poursuites.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline de l’esprit et du corps basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, que le régime communiste chinois persécute depuis 1999. Une campagne nationale contre cette pratique très populaire a été lancée par le Parti communiste chinois, plaçant de nombreux pratiquants en prison ou dans des centres de lavage de cerveau afin de les forcer à abandonner leurs croyances. La persécution du Falun Gong se poursuit aujourd’hui sans relâche.

Voici la liste des pratiquants de Falun Gong condamnés à tort par le tribunal de la ville de Linghai depuis 2020.

M. Liu Wansheng condamné à six ans de prison

M. Liu Wansheng a été arrêté le 23 avril 2020 pour avoir parlé aux gens du Falun Gong dans une gare routière. Le 4 septembre 2020, le tribunal de la ville de Linghai a tenu un procès par vidéoconférence au centre de détention de la ville de Jinzhou. Le 30 septembre, le tribunal l’a condamné à six ans de prison et à une amende de 10 000 yuans. Le 19 mars 2021, il a été emmené à la prison.

M. Li Kai condamné à six ans de prison

M. Li Kai, 56 ans, a été arrêté le 16 décembre 2020 pour avoir distribué des documents d’information sur le Falun Gong. La police a saccagé son domicile par la suite.

La police a transmis le dossier de M. Li au parquet de la ville de Linghai le 23 février. Le procureur Zhou Lili l’a inculpé le 5 mars, sans communiquer les documents à son avocat qui avait demandé à plusieurs reprises à discuter de l’affaire avec elle.

Le tribunal de la ville de Linghai a jugé M. Li le 14 avril. Le juge l’a condamné à six ans de prison et à une amende de 10 000 yuans le 24 mai. M. Li a fait appel, mais le tribunal intermédiaire de Jinzhou a décidé de maintenir le verdict initial.

M. Zhou Yonglin et son épouse, Mme Sun Jipng, condamnés à cinq ans de prison

M. Zhou Yonglin, 69 ans, et Mme Sun Jiping, 68 ans, ont été arrêtés par la police lors d’une foire communautaire le 20 janvier 2021.

La maladie du sang de Mme Sun, qui avait été guérie par la pratique du Falun Gong quelques années auparavant, est réapparue pendant sa détention. Elle a perdu connaissance et a été hospitalisée pour une transfusion sanguine. Son taux d’hémoglobine a rapidement chuté à 5 g/dl, soit beaucoup moins que le taux normal qui se situe entre 12,0 et 15,5 g/dl, ce qui a également provoqué un œdème systémique chez elle. Les autorités ont rejeté la demande de libération conditionnelle pour raisons médicales formulées par sa famille.

Malgré l’état de santé de Mme Sun, le tribunal de la ville de Linghai a tenu le procès par vidéoconférence le 15 mars et a fait en sorte qu’elle et son mari restent debout pendant toute la séance. Aucun membre de la famille du couple n’a été autorisé à assister à l’audience. Le même jour, le juge Xi Bing a condamné Mme Sun et M. Zhou à cinq ans de prison et à une amende de 10 000 yuans. Le juge a refusé de fournir des copies des verdicts du couple à l’avocat de la famille.

Le couple a fait appel auprès du tribunal intermédiaire de la ville de Jinzhou, qui a décidé le 26 mars de maintenir les verdicts initiaux.

Mme Su Xiumin et Mme Li Qiulian condamnées à trois ans de prison

Le 7 juillet 2020, la police a arrêté Mme Su Xiumin et Mme Li Qiulian, qui rendait visite à Mme Su. Les deux pratiquantes ont été détenues au centre de détention pour femmes de la ville de Jinzhou et on leur a refusé les visites de leur famille.

Le tribunal de la ville de Linghai les a secrètement jugées sans en informer leurs familles et a ensuite condamné chaque femme à trois ans de prison. Ce n’est que peu de temps avant que les pratiquantes ne soient emmenées à la prison pour femmes du Liaoning, le 22 juillet, que le tribunal a informé leurs familles par SMS de leur peine d’emprisonnement.

Mme Chen Xiujie et Mme Zhang Guiqiu condamnées

Mmes Chen Xiujie et Zhang Guiqiu ont été arrêtées le 12 février 2020 alors qu’elles lisaient ensemble un livre sur le Falun Gong. La police a également saccagé leurs domiciles. La police a libéré Mme Zhang le jour même, mais n’a libéré Mme Chen que le lendemain, après que sa famille a payé une caution de 10 000 yuans.

Dans l’intervalle, la police a transmis leurs dossiers au parquet. La police a de nouveau arrêté Mme Zhang en septembre 2020. Le tribunal de la ville de Linghai l’a condamnée à un an de prison.

La police a également arrêté Mme Chen le 14 octobre 2020. Le tribunal municipal de Linghai l’a jugée le 21 janvier et l’a condamnée à dix-huit mois de prison.

Mme Bai Shaojie est condamnée et sa sœur Mme Bai Shaoping risque un procès

La police a fait irruption au domicile de Mme Bai Shaoping le 26 avril 2020. Ils l’ont arrêtée, ainsi que sa jeune sœur, Mme Bai Shaojie, et la petite-fille de Mme Shaojie, âgée de 5 ans. Les sœurs ont été libérées sous caution vers 21 heures.

Le 1er mars, le parquet de la ville de Linghai a demandé aux deux sœurs de se rendre au bureau pour répondre aux questions. Les procureurs leur ont annoncé qu’elles étaient inculpées. Les procureurs ont transféré leurs dossiers au tribunal de la ville de Linghai le 8 mars. Dans la soirée, la police a demandé aux familles des deux sœurs de les amener au poste de police le lendemain matin. Mme Bai Shaojie s’y est rendue, mais elle a été arrêtée sur place et emmenée au centre de détention pour femmes de la ville de Jinzhou. Sa famille a appris par la suite que le tribunal de la ville de Linghai l’avait condamnée à deux ans de prison.

Cas de pratiquants condamnés à des peines de prison

Le dossier de Mme Sun Lijuan envoyé au tribunal de la ville de Linghai

Mme Sun Lijuan a été arrêtée chez elle le 25 avril 2021. La police de la ville de Jiaozuo, dans la province du Henan, a découvert qu’elle avait publié des informations sur le Falun Gong sur la plateforme de médias sociaux WeChat et a ensuite informé la police de Jinzhou. Les deux villes sont distantes de près de 1000 km.

Le procureur de la ville de Linghai a approuvé l’arrestation le 4 juin et accepté son dossier le 2 août. Le procureur l’a inculpée et a porté son affaire devant le tribunal de la ville de Linghai le 2 septembre.

Le dossier de Mme Wang Ruifeng a été soumis au procureur de la ville de Linghai

Mme Wang Ruifeng a été arrêtée pour la première fois le 2 avril 2021, alors qu’elle distribuait des documents d’information sur le Falun Gong. La police l’a détenue au centre de détention de la ville de Jinzhou pendant plus de dix jours avant de la relâcher.

Après être rentrée chez elle, Mme Wang a remarqué que des agents étaient postés devant sa maison. Elle a compris que la police l’avait probablement libérée dans le but d’arrêter d’autres pratiquants qui avaient des contacts avec elle.

Elle a été de nouveau arrêtée le 12 mai. La police a soumis son dossier au parquet de la ville de Linghai le 18 mai.

Le dossier de Mme Zhang Xiulan envoyé au parquet de la ville de Linghai

Mme Zhang Xiulan a été arrêtée le 9 juillet 2021 et est détenue par la police depuis cette date. Sa famille a appris qu’elle avait développé un œdème systémique et a demandé à ce qu’elle soit libérée sous caution, mais la police a rejeté cette demande.

La police a soumis son dossier au procureur de la ville de Linghai à la mi-septembre 2021.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits dauteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et dun lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais