Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Être témoin de miracles vécus par des amis et des membres de famille qui soutiennent Dafa

Mardi 2 février 2021 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa dans la province du Hebei, Chine

(Minghui.org) J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en octobre 1998. Après avoir lu le Falun Gong et le Zhuan Falun, j'ai dit aux gens avec joie : « Le ciel et les Bouddhas, les Daos et les divinités existent tous ! » J'avais le sentiment que rien n'était plus important que la cultivation. Je voulais cultiver pour devenir un Bouddha.

Le Maître a purifié mon corps

Quand j'ai commencé à apprendre les mouvements des exercices, le Maître a commencé à purifier mon corps et m'a permis de me débarrasser de la possession par un esprit en trois jours. Pendant le processus, j'avais mal à la tête et je vomissais. C'était atroce, mais je savais que je n'étais pas malade. Le Maître enlevait les mauvaises choses de mon corps pour moi. Ensuite, j'ai eu mes menstruations pendant vingt et un jours. Depuis, je n'ai plus été malade.

Je me souviens encore clairement du processus de me débarrasser de la possession par un esprit. Dès que je me suis couchée dans le lit cette nuit-là, j'ai eu l'impression qu'une fermeture éclair dans mon dos s'était ouverte et qu'un homme en était sorti avec force. Il est allé directement à la porte et m'a poussée en arrière vers la porte. J'ai saisi le cadre de la porte avec force pour ne pas être poussée à l'extérieur par lui. J'ai eu tellement peur que j'ai commencé à transpirer. Il m'avait possédée alors que je pratiquais un faux qigong. J'étais extrêmement reconnaissante au Maître de m'avoir sauvée. Je me sentais si heureuse - c'était un bonheur sans fin !

La tumeur de ma cousine a disparu

On a diagnostiqué une tumeur utérine à ma cousine à l'hôpital de la ville. Elle ne l'a pas cru, alors elle s'est fait examiner à l'hôpital du canton et a obtenu le même résultat ; il fallait l'opérer. Elle est venue chez moi, car ma maison n'était pas loin de l'hôpital du canton. Je lui ai dit qu'il y avait un moyen pour elle d'éviter l'opération et de se remettre de la maladie. Je lui ai demandé si elle souhaitait savoir. Elle a accepté, à condition que sa maladie soit guérie. Je lui ai lu une partie de la Septième Leçon du Zhuan Falun sur la maladie. Elle a compris la raison pour laquelle les gens tombent malades. Je lui ai dit de répéter « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », et qu'elle obtiendrait des résultats étonnants. Elle les a récités vingt fois, matin et soir, respectivement.

Puis, elle a eu ses règles et n'a pas pu subir d'examen préopératoire. Elle est restée avec moi pendant trois jours, ensuite elle est rentrée chez elle. Elle est revenue dix jours plus tard. Elle m'a dit qu'elle était inquiète pour ses règles, car elles avaient duré dix jours. Je lui ai dit : « C'est peut-être une bonne chose. Le Maître s'occupe de toi et purifie ton corps. »

Le lendemain, elle est allée se faire examiner à l'hôpital et la tumeur utérine avait disparu. Le médecin ne comprenait pas pourquoi. Était-ce un mauvais diagnostic ? Elle est allée à l'hôpital de la ville de Handan pour un autre examen et il n'y avait pas de tumeur ! Elle a compris au fond de son cœur pourquoi la tumeur avait disparu.

Mon père est témoin des miracles de Dafa

Ma mère pratique le Falun Dafa et dit souvent aux membres de notre famille que le Falun Dafa est bon. Mon père a 70 ans. Un jour, il est monté sur un tricycle pour aller chercher son petit-fils à l'école. Sur le chemin du retour, mon père n'a pas pu voir pendant une seconde et a perdu le contrôle de ses mains et de ses jambes. Son tricycle tremblait. Il a dit à son petit-fils de s'accrocher fermement au tricycle, car ses mains et ses jambes n'étaient plus flexibles. Son petit-fils lui a dit de réciter : « Falun Dafa est bon. »

Il a récité « Falun Dafa est bon » tout le long du chemin avec peine et il est tout juste rentré chez lui avant de tomber dans le coma. Il a été emmené à l'hôpital et on lui a diagnostiqué une paralysie d'un côté de son corps.

Il s'est remis quatre jours plus tard. Il a dit aux gens qu'il ne savait pas comment il avait réussi à rentrer chez lui ; il se souvenait seulement qu'il avait répété « Falun Dafa est bon » tout le long du chemin. Il a réalisé que c'est tellement vrai que lorsqu'une personne pratique le Falun Dafa, toute la famille en bénéficie. Il a raconté son expérience à tous nos proches et leur a demandé de répéter « Falun Dafa est bon » parce que cela lui avait sauvé la vie.

Le cancer de l'estomac de mon oncle a disparu

Je suis allée voir mon oncle à l'hôpital après qu'il a subi une intervention chirurgicale à l'estomac. Je lui ai lu le Zhuan Falun pendant qu'il se reposait après l'opération. Sa fille m'a demandé de ne pas lire, car elle croyait que son père dormait. Mais il m'a dit qu'il écoutait. Il est sorti de l'hôpital sept jours plus tard. Il a pris le bus pour se rendre chez lui au village, tout seul. Ses voisins ont appris qu'il était revenu avec un corps sain et lui ont rendu visite l'un après l'autre. Il écoute les conférences du Maître tous les jours et est en bonne santé depuis lors.

Dafa a sauvé la vie d'une parente

La sœur de la femme de mon cousin a eu un cancer et n'a ni mangé ni bu pendant vingt jours. Son corps était enflé et sa vie était en danger. Je suis allée la voir à l'hôpital avec mon ordinateur portable. Je lui ai dit que le Falun Dafa pouvait lui sauver la vie. Je l'ai laissée regarder des histoires de personnes qui avaient bénéficié du Falun Dafa. Elle a dit qu'elle les croyait et qu'elle pouvait se rétablir puisque d'autres personnes se rétablissaient. Elle s'est endormie en regardant les vidéos clarifiant les faits sur le Falun Dafa.

Lorsqu'elle s'est réveillée le lendemain matin, elle a dit qu'elle n'avait pas dormi aussi bien depuis longtemps et qu'elle se sentait très à l'aise. Son gonflement s'est progressivement résorbé et elle a pu aller aux toilettes. Elle a voulu manger puis a vomi un objet étrange comme une petite souris sans poils ni pattes. Son corps est revenu à la normale depuis lors. Elle s'est complètement rétablie et a reçu son congé de l'hôpital. Le Falun Dafa lui a sauvé la vie ! Elle est rentrée chez elle avec des livres de Dafa.

Le neveu de mon mari a été sauvé

Le neveu de mon mari a reçu un diagnostic de cancer des os à l'âge de 32 ans en septembre 2019. Il a suivi une chimiothérapie. J'ai dit à sa mère qu'il y avait de l'espoir s'il pouvait pratiquer le Falun Dafa, car le Maître prendrait soin de lui et purifierait son corps. J'en ai discuté avec le neveu de mon mari. Il a décidé de regarder une conférence par jour chez moi.

Quand il a fini de visionner les neuf conférences, il est rentré chez lui avec des livres de Dafa, des enregistrements audio des conférences et des documents expliquant les faits sur le Falun Dafa. Il est retourné à l'hôpital pour un examen et a constaté que le cancer des os avait disparu. Lorsqu'il a rendu visite à ses proches dans sa voiture en mai 2020, il avait l'air plein d'énergie et de bonne humeur. Personne n'aurait pensé qu'il avait déjà été atteint d'une maladie grave.

La santé de mon oncle s'améliore en prononçant les « deux phrases spéciales »

En juin 2020, mon deuxième oncle a eu des difficultés à respirer et a été envoyé en ambulance à l'hôpital du canton. Je suis allée le voir lorsque j'ai appris qu'il était hospitalisé. Il n'était qu'un sac d'os et il avait des douleurs dans tout le corps. Il était faible et essoufflé. Un examen médical a révélé la présence de lésions sur ses poumons ; l'hôpital du canton ne pouvait pas le soigner.

Le lendemain, je suis allée le voir et je lui ai montré des vidéos de personnes qui se sont remises du coronavirus de Wuhan après avoir récité à plusieurs reprises « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Je lui ai dit qu'il se rétablirait s'il récitait sincèrement ces deux phrases.

Il a été transféré à l'hôpital de la ville le quatrième jour lorsque ma mère est allée le voir. Il était très heureux et a dit qu'il n'avait pas de douleur et qu'il pouvait bouger ses bras et ses jambes. Ma mère lui a rappelé de ne pas oublier ces deux phrases. Il a dit : « Penses-tu que j'aurais pu me remettre aussi vite si je ne les avais pas récitées à répétition ? »

Il s'est rétabli et est sorti de l'hôpital le septième jour.

Traduit de l'anglais