Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Comment faire pour que nos souhaits deviennent réalité ?

Jeudi 22 avril 2021 |   Écrit par Fu Ru

(Minghui.org) Presque tout le monde veut que ses souhaits se réalisent. Mais dans la réalité, ça ne se passe généralement pas ainsi.

Dans la Chine ancienne, les gens croyaient à l'harmonie entre le ciel, la terre et l'humanité. C'est-à-dire que lorsqu'une personne adopte la vertu et traite bien les autres, elle sera bénie et aura une vie saine et prospère.

Cette croyance a perduré pendant des milliers d'années, et pour de bonnes raisons, semble-t-il. Comme le montrent les exemples ci-dessous, depuis les temps anciens jusqu'à la société moderne, les bénédictions sont souvent attribuées à ceux qui suivent leur conscience.

Générosité et croyance

Lu Mengsheng, un officier supérieur de la dynastie Song, était au service des empereurs en tant que chancelier. Il a grandi dans une famille pauvre, mais a conservé un haut niveau de moralité et était très généreux.

Un jour, après qu'il a été promu au poste de vice-chancelier, on a entendu un officier dire : « Comment ce type peut-il être qualifié pour être vice-chancelier ? »

Certains ont suggéré à Lu de découvrir le nom et le grade de cet officier, mais il a repoussé leurs suggestions.

« Si je connais son nom, je vais m'en souvenir probablement toute ma vie. Je ferais mieux de laisser tomber », a-t-il dit.

Lu a pu accomplir son devoir avec diligence et bien traiter les autres grâce à sa croyance dans le bouddhisme. Chaque matin, il priait pour que sa famille et ses descendants chérissent les écritures du Bouddha et deviennent des personnes accomplies.

Comme l'avait souhaité Lu, son fils Lu Yijian est devenu chancelier et son autre fils Lu Jujian est également devenu un haut fonctionnaire.

Les gens aimables sont bénis

La 25e année du règne de l'empereur Qianlong, sous la dynastie Qing, un pauvre homme nommé Li Fu s'est rendu dans la Capitale de Pékin pour y travailler. Il avait 40 ans et avait un fils de 5 ans. Après avoir travaillé dur et gagné 20 taels d'argent, il est rentré chez lui.

Lorsqu'il s'est senti fatigué, Li s'est arrêté dans une cabane au bord de la route. Il y avait une vieille femme qui s'occupait d'un enfant alité, malade. La femme avait l'air très triste.

Quand il a demandé ce qui se passait, la femme a répondu : « Mon unique petit-fils est malade et le docteur a prescrit une soupe au ginseng. Cela coûte deux taels d'argent, mais je ne les ai pas. »

Sans hésiter, Li a sorti son argent durement gagné et a aidé la femme.

En arrivant chez lui, Li a vu que son propre fils était alité, comme s'il s'était remis d'une grave maladie.

« L'enfant avait une maladie incurable », a dit sa femme. « Une nuit, nous avons rêvé que sa grand-mère était venue et lui avait donné de la soupe au ginseng. Alors, il s'est rétabli. »

Li a demandé à sa femme quand ce rêve s'était produit, et il a découvert qu'il s'était produit la même nuit où il avait donné l'argent à la vieille dame.

Li a ouvert son propre sac. Les 20 taels d'argent étaient toujours là. Il a immédiatement reconnu qu'il s'agissait d'une bénédiction divine pour sa gentillesse.

Aider les personnes innocentes

Lorsque les pratiquants de Falun Gong sont réprimés en Chine pour leur croyance en Authenticité-Bienveillance-Tolérance, les fonctionnaires qui soutiennent leur croyance droite sont souvent bénis.

Un rapport de Minghui décrit une histoire dans laquelle un pratiquant s'est rendu à Pékin en janvier 2000 pour faire appel en faveur du Falun Gong. Bien qu'il ait été arrêté par le bureau de la Sécurité intérieure du canton, un directeur adjoint du poste de police du canton a décidé de minimiser cette affaire. Une policière a aussi offert de se porter garante pour sa libération.

Cela a permis au pratiquant de rentrer chez lui le jour même. Peu de temps après, le directeur adjoint a été nommé au poste de directeur. Plus tard, il a été promu secrétaire du Parti du canton, puis secrétaire du Parti pour la Commission des affaires politiques et juridiques (CAPJ). Un jour, un pratiquant lui a clarifié les faits concernant le Falun Gong et la brutalité du PCC, et le secrétaire a accepté de rompre ses liens avec le régime.

Dans un autre exemple, la police d'une région surveillait les téléphones portables des pratiquants de Falun Gong et arrêtait les pratiquants. Un pratiquant a clarifié les faits concernant le Falun Gong au directeur adjoint du Bureau de la sécurité de l'État, et lui a demandé de ne pas persécuter les innocents. Depuis lors, le policier ne participe plus à la persécution. Il a ensuite été promu directeur, puis chef de police dans une autre ville.

En 2015, de nombreux pratiquants ont déposé des plaintes pénales contre l'ancien dirigeant du PCC, Jiang Zemin, pour avoir lancé la persécution du Falun Gong. Un grand nombre de pratiquants de toutes les villes et provinces ont été arrêtés à cause de leurs plaintes. Aucun pratiquant n'a été arrêté dans la ville où ce chef de police travaillait.

Une assurance pour le futur

Le 12 août 2015, une importante explosion chimique s'est produite dans le Nouveau district de Binhai dans la municipalité de Tianjin. Des milliers de foyers ont été touchés et un complexe de police a été complètement détruit. Des centaines de pompiers ont également perdu la vie.

Un homme d'affaires a pu survivre miraculeusement à l'accident. Ce jour-là, cette personne se trouvait dans un hôtel près de la Ruihai International Logistics Company dans la région. Il a reçu un appel téléphonique lui disant que son enfant d'un an ne se sentait pas bien et qu'il devait voir un médecin. L'homme a raccroché le téléphone avec sa femme et est rentré à la maison. Mais le garçon a pu complètement récupérer avant qu'il ne rentre chez lui. Le couple a appris le lendemain que l'entrepôt chimique avait explosé environ une heure après que l'homme ait quitté l'hôtel.

Quand il a partagé ce miracle avec ses amis, cet homme a dit que c'était dû à une décision qu'il avait prise plusieurs mois auparavant. Lors d'une fête en mars, alors que son fils avait un mois, l'un des amis de son père lui a parlé des faits concernant le Falun Gong et des preuves de la brutalité du PCC.

« Le PCC est condamné pour les péchés qu'il a commis. En démissionnant du régime, tu pourrais être béni et avoir un meilleur futur », a dit l'ami.

L'homme a accepté le conseil de cet ami et a démissionné des organisations du PCC.

Les neuf paroles de vérité

Voici une autre histoire vraie récemment publiée sur Minghui. Une femme a récemment rendu visite à sa voisine, une pratiquante de Falun Gong, dans le nord-est de la Chine. En raison d'un cancer, cette femme souffrait beaucoup. Après la chimiothérapie, elle avait perdu la moitié de ses cheveux, ce qui la rendait encore plus stressée.

La pratiquante lui a parlé des bienfaits physiques et spirituels du Falun Gong, ainsi que de la propagande haineuse massive et de la persécution brutale du PCC.

« Il y a beaucoup de miracles pour ceux qui pratiquent le Falun Gong ou qui soutiennent les pratiquants innocents », a dit la pratiquante. « Pourquoi ne pas essayer de mémoriser les phrases Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ? »

Le Falun Gong est aussi connu sous le nom de Falun Dafa, et ces deux phrases sont aussi connues comme les neuf paroles de vérité. C'est-à-dire, « Falun Dafa est bon » (Fa Lun Da Fa hao) « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » (Zhen Shan Ren hao).

La voisine a accepté son conseil, puis elle est partie. Après quelque temps, elle est revenue de très bonne humeur.

« Vous savez quoi ? Un nouvel examen à l'hôpital a montré que mon cancer avait disparu ! » a-t-elle dit. Non seulement elle a continué à réciter les paroles de vérité, mais elle les a aussi recommandées à son mari.

Son mari était un directeur d'un poste de police à la retraite qui avait réprimé des pratiquants de Falun Gong dans le passé. Lui-même était atteint de diabète et d'autres maladies, et avec le cancer de sa femme, cela constituait une tempête parfaite. Maintenant, le mari récite ces mots avec sa femme tous les jours. Sa santé s'est aussi améliorée et sa famille est heureuse.

Il y a un dicton, le ciel aide ceux qui s'aident eux-mêmes. Quand nous voulons sincèrement être de meilleures personnes et aider les autres, notre sincérité et notre gentillesse seront récompensées.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.

Traduit de l'anglais