Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un jeune disciple de Dafa : L'importance d'être diligent dans la cultivation

Lundi 26 avril 2021 |   Écrit par un jeune pratiquant de Falun Dafa dans la province du Guangdong, Chine

(Minghui.org) Je m'appelle Jing Jing et j'ai 11 ans. Je suis très heureux d'être un pratiquant de Falun Dafa.

Ma mère est sortie un jour l'été dernier alors que j'étais à la maison avec mon père. J'ai entendu sonner à la porte en regardant la télévision. Quand j'ai ouvert la porte, j'ai vu la dame responsable de la gestion immobilière avec trois policiers derrière elle. Au moment où la dame m'a demandé si j'étais seul à la maison, mon père est arrivé à la porte. Les trois policiers sont entrés dans notre maison et voulaient la fouiller. Mon père a demandé : « Est-ce que vous avez un mandat de perquisition ? » Ils nous ont dit qu'ils n'en avaient pas. Alors mon père a dit : « Vous ne pouvez pas fouiller mon domicile si vous n'avez pas de mandat de perquisition ! » Un des policiers m'a fait peur, et j'ai commencé à pleurer.

Je me suis souvenu d'un récit de cultivation d'un jeune pratiquant que j'avais écouté une fois. Quand le jeune pratiquant de Dafa a vu les policiers arrêter ses parents, il s'est dit qu'il ne devait pas pleurer et qu'il émettrait la pensée droite à la place pour éliminer les forces perverses derrière la police. Après un certain temps, les policiers ont cessé. En pensant à cela, j'ai cessé de pleurer et j'ai commencé à émettre la pensée droite silencieusement vers les trois policiers.

Pendant que mon père les bloquait pour qu'ils n'entrent pas dans la chambre de ma mère, un autre policier a dit qu'il allait emmener mon père au poste de police. Cela a rendu mon père encore plus furieux, et il a dit aux policiers qu'ils étaient sans foi ni loi ! À ce moment-là, un policier est sorti pour passer un coup de fil et quand il est revenu, il a dit : « Tout va bien maintenant. » Ils m'ont même demandé d'arrêter de pleurer.

Quand ils sont partis, mon père a passé un appel pour vérifier si ma mère allait bien. Nous avons découvert que l'étudiant de ma mère lui offrait un repas, et ma mère a voulu profiter de cette occasion pour lui clarifier la vérité. Pendant ce temps, ma mère avait l'impression que quelqu'un ne cessait de l'observer.

Puisque toute notre famille avait une pensée droite forte, nous avons pu résister aux policiers qui voulaient fouiller notre domicile. Même si mon père ne cultive pas encore le Falun Dafa, il soutient toujours ma mère dans sa cultivation et croit que le Falun Dafa est bon.

Rêver qu'il faut cultiver diligemment

J'ai fait un rêve l'été dernier. J'ai rêvé que le Maître révélait une ligne d'anciens textes chinois, mais je ne comprenais rien de ce qu'il disait. À ce moment-là, j'ai entendu la voix du Maître. Le Maître m'a dit d'étudier une leçon du Zhuan Falun avec ma mère chaque jour à partir du lendemain. Ensuite, le Maître a disparu.

Quand je me suis réveillé le lendemain matin, ma mère a dit : « À partir d'aujourd'hui, nous allons nous appliquer à étudier une leçon du Zhuan Falun chaque jour. » Nous avons commencé à lire après le petit-déjeuner. Pendant notre pause, j'ai raconté à ma mère le rêve que j'avais fait. Ma mère m'a dit que le Maître me faisait comprendre qu'il faudrait être plus diligent ! C'est vraiment miraculeux ! Sur une base régulière, je ne pouvais lire qu'un paragraphe du Fa et c'était même plus difficile pour moi de me concentrer sur une section du Fa à moins que je me joigne à d'autres adultes pendant l'étude collective du Fa.

J'ai persévéré à étudier le Fa avec ma mère. Quand mon père m'a dit que je gaspillais mon temps, je l'ai ignoré et j'ai continué à étudier le Fa. Petit à petit, mon père a cessé de dire quoi que ce soit et a travaillé dans sa chambre. Nous avons étudié dans la chambre de mon père une fois puisque l'air y était plus frais. Quand mon père est revenu et nous a vus dans sa chambre, il n'a rien dit. Il est sorti et a même préparé le lunch pour nous. Ma mère a dit que notre champ d'énergie était probablement vraiment fort et il a rectifié les pensées négatives de mon père.

Une fois, j'ai fait un autre rêve et j'ai demandé au Maître : « Pourquoi mon père ne cultive-t-il pas ? » Le Maître a répondu que l'affinité prédestinée de mon père avec Dafa n'est pas encore arrivée. J'ai continué à demander : « Quand ce moment arrivera-t-il  ? » Le Maître a répondu : « Ce sera peut-être au cours de la seconde moitié de sa vie. » J'étais soulagé parce que je continuais à m'inquiéter pour mon père qui ne pouvait pas cultiver Dafa. Ma mère a dit que je ne devrais pas trop m'attacher à cela et que je devrais abandonner mon attachement à la sentimentalité, et c'est à ce moment-là que je pourrais être un pratiquant diligent.

Je serai plus diligent à l'avenir. Merci au Maître bienveillant et grandiose !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais