Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une pensée droite forte peut nous faire surmonter toutes les difficultés

Mercredi 16 juin 2021 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa dans la province du Jilin, Chine

(Minghui.org) J’ai commencé à cultiver le Falun Dafa en 1996. Pendant plus de deux décennies de cultivation, avec la protection, l’éveil et le renforcement du Maître, avec le pouvoir miraculeux de Dafa et avec la pensée droite de cultiver dans Dafa, j’ai surmonté diverses difficultés et tribulations, et j’ai vécu de nombreux miracles.

Voici quelques-unes de mes expériences où j’ai surmonté des difficultés et des tribulations. Ces expériences manifestent le pouvoir supranormal illimité de Dafa.

Sortir du poste de police

Ma sœur et moi avons été arrêtées lorsque nous nous rendions à Pékin pour valider Dafa au mois de novembre 2001. Après avoir été détenues pendant une semaine, nous avons été escortées au poste de police local de notre quartier résidentiel. En arrivant, les agents de police m’ont menottée à un tuyau de chauffage et m’ont laissée seule dans la pièce pendant qu’ils assistaient à une réunion.

J’ai pensé que je devrais seulement suivre les arrangements du Maître et sortir pour aider le Maître dans la rectification de Fa afin de sauver des vies. J’ai prié le Maître pour qu'il m'aide et j’ai pu facilement enlever mes menottes. Puis, j’ai demandé au Maître de me donner de la force et je suis sortie de la pièce.

Pour sortir du poste de police, je devais passer par le bout du couloir qui se trouvait juste devant la salle de réunion ; la porte de la salle était grande ouverte et elle était remplie d’agents de police. Toutefois, alors que je passais, les agents de police m’ont tous regardée, mais sans aucune réaction ; ils semblaient figés. Je suis calmement sortie, directement sous leurs yeux.

Faire fuir un voleur

Je ne pouvais pas retourner chez moi après avoir quitté le poste de police. J’errais et j’étais sans abri pour éviter de me faire arrêter de nouveau. Plus tard, j’ai pu rester dans un simple cabanon à outils dans le potager d’un membre de ma famille. Les conditions de vie étaient dures, mais j’avais un endroit pour me cultiver librement et me reposer. Des sentiments de solitude et de peur m’envahissaient et ne cessaient d’augmenter. Et je n’ai pas porté une attention particulière pour les corriger à l’époque. Les forces anciennes ont tiré avantage de mon état d’esprit pour me persécuter.

Une nuit, au cours de l’hiver de cette année-là, il faisait extrêmement froid. Le vent glacial qui soufflait sur les fils électriques faisait des sons étranges et perçants qui faisaient peur. Vers minuit, j’ai entendu quelqu’un tentant de forcer la porte du jardin. Je me suis tenue debout près de la porte du cabanon et j’ai regardé à l’extérieur, dans le faible clair de lune.

La porte a été forcée et le voleur traînant un sac est entré dans le jardin en regardant autour de lui. Puisqu’il n’y avait rien de valeur dans le jardin, j’ai compris que la perversité dans une autre dimension avait manipulé le voleur pour qu’il rentre, essayant de m’effrayer et me faire partir. J’ai émis la pensée droite immédiatement et j’ai prié le Maître de me renforcer. J’ai pensé : « Tu me fais peur, je vais te faire peur ! » J’ai pris une pelle et j’ai frappé la pelle sur un bloc de béton près de la porte du cabanon en même temps que j’ai crié à tue-tête. Le bruit assourdissant a fait peur au voleur ; il s’est dépêché de s’enfuir, laissant son sac derrière lui.

Cette expérience m’a fait voir mon attachement à la peur et je me suis corrigée avec le temps. Les corps de Loi du Maître m’ont donné la sagesse et m’ont aidé à faire peur au voleur. De par cette expérience, j’ai compris le pouvoir de la pensée droite et j’ai délaissé beaucoup de mes conceptions ordinaires.

« Figer » un agent de police qui me suivait

Un jour de l’été 2003, je suis sortie distribuer des documents d’information sur le Falun Dafa dans un secteur résidentiel. À l’époque, je n’avais pas beaucoup d’expérience ; aussitôt que je suis rentré dans le secteur résidentiel, j’ai commencé à me rendre à chaque bâtiment pour distribuer les documents sans porter attention aux gens autour de moi. Bientôt, j’ai remarqué qu’un policier en civil me suivait. Il me suivait partout. Quand je parlais aux gens, il s’arrêtait non loin et écoutait et il prétendait qu’il ne faisait que se promener lorsque je regardais dans sa direction. Je voulais me débarrasser de lui.

J’avais encore beaucoup de documents avec moi à distribuer aux gens. Je voulais me débarrasser de lui et je voulais terminer de distribuer mes documents. J’ai marché longtemps jusqu’à un autre secteur résidentiel et je me suis dit que je l’avais sûrement déjà semé. J’ai commencé à distribuer les documents et à parler aux gens que je rencontrais.

Après avoir terminé de distribuer les documents, j’ai commencé à marcher vers chez moi. Toutefois, il est apparu de nouveau, me suivant en gardant une distance. Quand je marchais, il marchait derrière moi et quand j’arrêtais, il s'arrêtait. Il semblait très difficile de me débarrasser de lui. En réfléchissant à la façon de me débarrasser de lui, une pensée m’est soudainement venue à l’esprit : « Tenter de m’éloigner ? N’est-ce pas une méthode d’une personne ordinaire ? N’es-tu pas une pratiquante de Dafa ? » J’ai soudainement pris conscience que j’étais une pratiquante de Dafa ; j’ai Dafa et la protection du Maître. Je n’ai rien à craindre ! J’ai remercié le Maître de m’avoir aidée à m’éveiller à cela.

J’ai prié le Maître de me renforcer. Puis, j’ai regardé l’homme et j’ai dit : « Fige ! » Il s’est tout de suite immobilisé sur place, immobile, avec ses mains figées dans la posture de quelqu’un qui allait utiliser son téléphone portable. Après avoir parcouru une certaine distance, je me suis retournée pour le regarder ; il était toujours dans la même position immobile. Puis j’ai émis la pensée : « Relâche ». J’ai vu qu’il s’était retourné et s’éloignait tranquillement dans la direction opposée. J’étais extrêmement reconnaissante envers le Maître de m’avoir renforcée et donner le pouvoir surnaturel de dissoudre cette difficulté.

J’ai aussi fait l’expérience de beaucoup d’autres miracles au cours de vingt dernières années, dont celui d’éliminer le karma de maladie à l’aide de la pensée droite, de traverser les arrangements des forces anciennes menaçant ma vie, et d'éliminer les interférences dans les autres dimensions.

Éliminer la peur

Au cours des dernières années, le parti pervers a installé des équipements de surveillance partout pour surveiller les gens. Si un pratiquant a peur d’être surveillé et ne peut pas sortir sauver les vies, il sera incapable de compléter sa mission. J’ai surpassé la peur en pensant au fait que l’équipement de surveillance était pour surveiller les mauvaises personnes ; ils ne fonctionnaient pas pour surveiller les pratiquants de Dafa qui sont sur le chemin de la divinité. Avec la protection du Maître et les pouvoirs supranormaux de Dafa, la pensée droite d’un pratiquant peut empêcher l’équipement de le surveiller. J’ai renforcé ma pensée droite et j’ai continué à sortir pour sauver des vies.

Un jour, il y a quatre ans, alors que mon mari et moi dînions, des gens sont soudainement apparus sur le seuil de notre porte et ont frappé violemment. Mon mari a eu peur. Je lui ai dit : « N’aie pas peur, continue à manger et je vais aller m’occuper d’eux. »

J’ai ouvert la porte et il y avait des gens qui voulaient entrer chez moi, mais je les ai arrêtés : « C’est ma maison, personne ne rentre sans ma permission ! Entrer de force dans une maison privée est illégal. Comprenez-vous ? Vous pouvez me parler ici même. »

Une personne prétendant être le directeur de la communauté a dit : « Nous voulons juste vous parler des dépositions criminelles que vous avez déposées contre Jiang Zemin. » J’ai dit : « J’ai porté plainte contre lui. Vous devriez aussi le faire. Tous les Chinois devraient le poursuivre. Regardez à quel point il a mis notre pays en désordre ! »

Je lui ai ensuite énuméré les crimes de Jiang Zemin et j’ai parlé de la fin pitoyable à laquelle ses partisans feraient face. J’ai parlé de la nature perverse du Parti communiste chinois (PCC) qui suit les ordres de Jiang pour persécuter le Falun Dafa, et j’ai parlé des désastres énormes que le PCC a créés au peuple, surtout les Chinois. Je lui ai ensuite expliqué pourquoi les pratiquants de Falun Dafa disent les faits aux gens et leur conseillent de démissionner du PCC et de ses organisations.

Le directeur m’a interrompue : «  Vous êtes un groupe de cultivation ; n’êtes-vous pas en train de vous impliquer dans la politique en incitant les gens à démissionner du Parti ? » Je lui ai parlé des nombreux bienfaits que j’avais reçus grâce à ma cultivation du Falun Dafa et j’ai expliqué pourquoi nous parlons aux gens à propos de la persécution. Nous avons discuté pendant quatre heures et demie sur le seuil de la porte ! Le directeur a finalement compris ce qu’était le Falun Dafa et il a choisi un surnom pour démissionner du parti. Depuis, ils ont cessé de venir chez moi. Mon mari a écouté pendant que je parlais au directeur et m’a félicitée par la suite ; depuis, il m’a soutenue dans ma clarification de la vérité pour Dafa. J’en suis venue à comprendre que la perversité craint de se faire mettre en lumière. Si nous maintenons notre pensée droite et éliminons la peur, avec le renforcement du Maître, nous allons avoir la sagesse d’aider les gens à comprendre le Falun Dafa et la nature perverse du PCC. Les êtres pervers qui manipulent les gens vont être désintégrés et les gens pourront faire de bons choix et être sauvés.

Les pratiquants de Falun Dafa portent la mission historique de sauver les vies. Les pratiquants avec une forte pensée droite et une croyance ferme en Maître et en Dafa sont en train de remplir leur mission. Au cours du stade final de la rectification de Fa, le Maître se réjouit de l’avancement des pratiquants de Dafa !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais