Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Plus de deux cents travailleurs sur mon lieu de travail ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées

Mardi 8 juin 2021 |   Écrit par Ping Fan, une pratiquante de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Ayant pratiqué le Falun Dafa pendant vingt-cinq ans, j'en ai moi-même énormément bénéficié. Aujourd'hui, âgée de 60 ans, je suis encore pleine d'énergie et je travaille dans une cantine, alors que la plupart des gens de mon âge sont à la retraite. Beaucoup de mes collègues ont été impressionnés par la gentillesse et l'intégrité d'une pratiquante de Falun Dafa et m'ont pleinement soutenue dans la pratique de ma croyance.

J'aimerais partager quelques histoires ci-dessous.

Les beaux-parents reçoivent des bénédictions

Il y a quelques années, le père de ma belle-fille a souffert d'une sténose vasculaire lombaire. Après avoir été opéré, il ne pouvait pas faire de travaux intensifs ni porter d'objets lourds. Il devait faire très attention lorsqu'il se retournait.

Lorsque mon fils et sa fille e fréquentaient, il souffrait d'une fièvre persistante. Le médecin a dit qu'il s'était trop étiré et qu'il avait donc une infection dans le dos. Il a subi une autre opération, au cours de laquelle le médecin a retiré le tissu infecté de la partie inférieure de sa colonne vertébrale et a implanté une plaque d'acier comme support. Deux mois plus tard, cependant, la plaque d'acier a provoqué une autre infection et le médecin a dû l'enlever chirurgicalement. Les trois opérations en deux ans ont mis sa santé à rude épreuve et il est devenu trop faible pour faire quoi que ce soit.

Après que ma belle-fille a donné naissance à sa fille en 2019, de nombreuses personnes de sa famille sont venues lui rendre visite. Alors j'ai profité de l'occasion pour leur apprendre les faits concernant la persécution et la bonté du Falun Dafa. Ses parents, sa tante, son oncle, ses amis, l’infirmière qui s'occupe d'elle et même le coursier ont tous compris la vérité et ont quitté le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées.

Quand j'ai parlé aux parents de ma belle-fille de la persécution du Falun Dafa, ils ont écouté très attentivement. Je leur ai parlé du coup monté des auto-immolations mis en scène sur la place Tiananmen et de l'histoire du PCC tuant des Chinois. Ils ont vraiment cru ce que j'ai dit et ont démissionné des organisations affiliées au PCC sous leurs vrais noms.

Je leur ai aussi donné une clé USB avec plus d'informations sur Dafa et leur ai dit de réciter les phrases de bon augure « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ».

Tous les deux, en particulier le père de ma belle-fille, ont vu leur santé s'améliorer rapidement. Il peut désormais cuisiner, faire le ménage et même porter sa petite-fille dans les escaliers. Quand je leur ai rendu visite la dernière fois, il jouait avec sa petite-fille. Son teint jaunâtre est devenu rosé. Il m'a dit qu'il avait récité les phrases tous les jours et que ses maux de dos avaient disparu. 

Acheter des légumes pour la cantine de l’usine

Un compagnon de pratique m'a trouvée un poste de travail à la cantine de l'usine. J'ai accepté avec plaisir.

Le propriétaire de l'usine m'a confié la tâche d'aider à acheter de la nourriture pour la cantine, car l'acheteuse actuelle (je l'appellerai May) prenait un mois de congé pour s'occuper de sa belle-fille qui venait d'accoucher. May m'a emmenée au marché pour faire connaissance avec les vendeurs.

Après m'y être rendue à plusieurs reprises, j'ai constaté que certaines choses n'allaient pas. La qualité des légumes livrés à l'usine était médiocre, mais les prix étaient parfois bien plus élevés que les prix de détail du marché. Les vendeurs évaluaient souvent les légumes à vue d'œil, sans mesurer le poids avec précision. Les paniers de légumes contenaient parfois beaucoup de terre, qui était également comptée comme faisant partie du poids dans le calcul du prix.

J'ai essayé une fois de rendre le panier à un vendeur de légumes. Mais ce dernier a déclaré qu'il avait déjà été payé par l'usine. Il a dit qu'ils faisaient la même chose depuis la création de l'usine il y a trois ans. Il a dit qu'une si grande usine ne se soucie peut-être pas d'une si petite somme d'argent. Mais j'ai clairement indiqué que cela devait s'arrêter après ma prise de fonction, sinon je commencerais à chercher un nouveau fournisseur. Je lui ai dit que le propriétaire avait construit l'usine à partir de zéro et avait eu des difficultés à la développer. J'étais payée pour faire le travail, il était donc juste que je sois intègre et que je fasse bien mon travail.

J'ai également demandé au propriétaire de l'usine d'acheter une balance pour la cantine afin que je puisse peser les articles livrés. Il a accepté et a dit : « Vous êtes si sérieuse. » J'ai répondu : « Faire les choses de cette façon est bon pour vous et pour l'usine, et c'est également juste. » Il a souri.

Deux jours plus tard, lorsque ce vendeur est venu me livrer des légumes, il m'en a apporté ainsi que des cadeaux. Même si je n'en avais pas besoin, je les ai quand même acceptés par respect. Mais je ne les ai pas pris gratuitement – je les ai pesés et je l'ai payé en conséquence. 

Plus tard, d'autres fournisseurs ont également essayé de m'offrir de la viande, de l'huile ou d'autres choses en cadeau. J'ai toujours refusé de les accepter. Quand je n'ai pas pu les rendre, je les ai payés de ma poche. Certaines personnes ne comprenaient pas pourquoi j’étais désintéressée au gain personnel, mais elles m'ont dit : « Se faire une amie aussi honnête et digne de confiance que vous dans la société actuelle a embelli ma vie. »

Un matin, un gros chargement de nourriture est arrivé. Quand il était temps pour moi de payer le livreur, j'ai découvert que son calcul était de 97 yuans et 50 centimes de moins que le mien. Je lui ai dit : « Votre calcul est erroné. » Mais il a dit : « Je livre de la nourriture depuis tant d'années. Je n'ai pas mal calculé une seule fois. J'ai raison. »

J'ai refait le calcul et j'ai obtenu le même résultat. J'ai demandé à quelqu'un d'autre de faire le calcul aussi, toujours le même résultat que le mien. May savait que je n'avais aucune expérience en cuisine et me méprisait parfois. Elle s'est moquée de moi et a dit au livreur : « Elle n'a jamais compté autant d'argent. » Je me suis dit que peu importe comment elle me traitait, je devais la traiter avec compassion et m’en tenir au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Plus tard, le livreur s'est rendu compte de son erreur et m'a dit : « J'étais comptable, mais j'ai vraiment mal calculé aujourd'hui. Si vous n'aviez pas été aussi consciencieuse dans votre travail, j'aurais été sous-payé sans le savoir. » Je lui ai dit : « Si je vous fais payer trop cher, je vous rembourserai. »

May m'a dit plus tard : « Bien que nous ne travaillions ensemble que depuis peu de temps, je peux dire que vous êtes une personne avec un bon cœur et un bon caractère. L'usine a de la chance de vous avoir pour acheter sa nourriture. »

Je leur ai expliqué l'enseignement du fondateur du Falun Dafa, Maître Li Hongzhi, sur le thème « pas de perte, pas de gain. » (Première Leçon, Zhuan Falun) Je leur ai aussi parlé de la persécution des pratiquants de Falun Dafa et de la perversité du Parti communiste chinois (PCC). Le livreur a dit qu'il avait remarqué que je ne profitais pas de mon travail. Il a accepté de démissionner de la Ligue de la jeunesse communiste et les Jeunes Pionniers, tous deux affiliés au PCC. May n'avait jamais rejoint aucune des organisations du PCC. Tous deux ont dit : « Les pratiquants de Falun Dafa sont les meilleures personnes au monde. »

Depuis lors, May a cessé d'accepter des fruits et légumes gratuits.

Après avoir pris le poste, j'ai toujours fait de mon mieux pour trouver de bonnes affaires pour l'approvisionnement de la cantine et pour apporter différentes variétés de légumes et de nourriture à la table. J'ai fait économiser à l'usine environ 3000 yuans d'achats de nourriture chaque mois et le patron était très satisfait.

J'ai parlé à tous les fournisseurs et leur ai clarifié la vérité à propos de Dafa et du PCC. Beaucoup d'entre eux ont quitté le PCC et ses organisations affiliées.

Payer pour du tofu gâté

L'été dernier, 31 kilos de tofu ont été livrés le matin d'une journée très chaude. Après que le plat de tofu a été cuit vers 16 h pour le dîner, nous avons découvert que le tofu était mauvais. Plus de 260 personnes attendaient le dîner. Les deux serveurs de la cantine ont dit que le tofu était bon quand il est arrivé le matin et qu’il avait tourné parce que le cuisinier ne l’avait pas mis au réfrigérateur par une journée aussi chaude. Les deux serveurs et le cuisinier ont commencé à se quereller pour savoir qui était en faute.

En tant que pratiquante de Dafa, j'ai pensé que cela pourrait être un test pour voir si je pouvais abandonner mon attachement à l'argent. Je leur ai demandé d'arrêter de se disputer et dit que je paierais pour le tofu. Un serveur a dit que cette affaire n'avait rien à voir avec moi, car cela s'est produit après que j'ai reçu le tofu.

J'ai dit que c'était de ma faute si je ne leur avais pas rappelé de conserver le tofu correctement. J'ai insisté pour payer le tofu même s'ils voulaient toujours que le cuisinier le paie. J'ai mis un terme à leurs disputes et j'ai commencé à laver le chou rapidement pour préparer le plat du dîner.

Environ 90 % des ouvriers de l’usine démissionnent du PCC et de ses organisations affiliées

J'ai travaillé avec diligence tous les jours. Après avoir terminé mon propre travail, coupé les légumes et acheté les ingrédients, je remplaçais les employés de la cantine qui devaient parfois s'absenter. J'ai aussi pris l'initiative de me lever tôt tous les matins pour cuisiner une sorte de porridge convenant à la majorité des ouvriers qui venaient de la région du Nord-Est. Les ouvriers étaient très contents.

Beaucoup d'ouvriers me disaient souvent : « Tu as presque 60 ans et tu es toujours en si bonne santé. » Je leur ai toujours dit que j'étais en bonne santé et que je n'avais pas pris une seule pilule depuis plus de vingt ans, depuis que je pratique le Falun Dafa. Je leur ai parlé du coup monté des auto-immolations de la place Tiananmen et de la pratique du Falun Dafa dans plus de 100 pays à travers le monde. J'ai continué à leur révéler l'histoire perverse du PCC. Après avoir compris la vérité, ils ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées sous leurs vrais noms.

J'ai profité de chaque occasion pour leur dire la vérité. Environ 90 % des 280 travailleurs de l'usine ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées. Certains d'entre eux ont ensuite quitté l'usine et de nouveaux employés sont venus apprendre la vérité. 

Maintenant, cinq personnes ont commencé à apprendre Dafa. Ils aident aussi à clarifier les faits à leurs parents et amis, afin que plus de gens puissent bénéficier de Dafa.

La pneumonie de mon fils a été guérie en une demi-heure après avoir écouté la conférence du Maître

Un jour d'octobre 2019, mon fils m'a appelée et m'a dit qu'il était à l'hôpital depuis plus de dix jours pour une pneumonie, mais que sa fièvre ne baissait pas. Je lui ai dit de sortir de l'hôpital et de venir chez moi. 

Il est venu chez moi deux jours plus tard. Il avait perdu beaucoup de poids et avait toujours de la fièvre et une toux sèche, sans aucune énergie. Je lui ai demandé de réciter « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » sérieusement. Il a commencé à le faire immédiatement.

Comme il devait s'allonger, je lui ai passé l'enregistrement audio de la conférence du Maître. Il s'est endormi rapidement. Quand il s’est réveillé une demi-heure plus tard, il se sentait beaucoup mieux. Sa fièvre avait baissé et il n'avait plus de toux sèche. Il était enthousiaste : « Maman, je vais mieux ! » Il savait que le Maître l'avait protégé.

Plus de dix de ses collègues présentaient les mêmes symptômes que lui. Je lui ai dit de leur présenter Falun Dafa. Il a accepté et a dit qu'il le ferait.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais