Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un habitant de la province du Hebei est poursuivi dans la province du Henan pour avoir publié des informations sur WeChat

Vendredi 9 juillet 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hebei, Chine

(Minghui.org) Un habitant de la ville de Botou, dans la province du Hebei, est poursuivi dans une ville située à 400 km de là pour avoir publié des informations sur le Falun Gong sur WeChat, une plateforme de médias sociaux chinoise populaire.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Le 5 juin 2021, l'épouse de M. Li Bin a été avisée par le poste de police du district de Wenfeng, dans la ville d'Anyang (province du Henan), que l'arrestation de son mari avait été approuvée par le parquet du district de Wenfeng. Il a été accusé d'avoir « entravé l'application de la loi », le prétexte type utilisé pour criminaliser les pratiquants de Falun Gong en Chine. Les 20 autocollants du Nouvel An chinois confisqués à son domicile ont également été inclus comme preuves de l'accusation, parce qu'il y a les mots « Authenticité-Bienveillance-Tolérance » (le principe fondamental du Falun Gong) imprimés dessus.

M. Li, 50 ans, a été arrêté chez lui le 28 avril 2021 par Cui Yanhong, un agent du poste de police de Hedong à Botou, ainsi que par quatre agents du poste de police de Wenfeng.

En entrant au domicile de M. Li, la police du Henan lui a demandé son numéro de téléphone portable et s'il pratiquait le Falun Gong. Après qu'il eut répondu à ces deux questions, les policiers ont commencé à mettre son domicile à sac sans présenter leurs documents d'identité ni de mandat de perquisition.

L'ordinateur portable que M. Li utilisait pour enseigner le chinois à sa petite-fille a également été confisqué, après que la police y a trouvé des dessins éducatifs réalisés par des pratiquants de Falun Gong. Les livres de Falun Gong de M. Li et la photo du fondateur du Falun Gong ont également été confisqués lors de ce saccage.

L'arrestation soudaine et la mise à sac violente ont provoqué la colère des voisins de M. Li, surtout après qu'ils ont appris qu'il était simplement visé pour avoir envoyé des informations sur WeChat. Un voisin a dit : « Pourquoi le gouvernement doit-il contrôler ce que les gens disent ? Le Parti communiste est un régime voyou et ne permet pas aux gens de dire la vérité. »

Après le saccage, la police du Henan a emmené M. Li à Anyang dans l'après-midi et l'a détenu au centre de détention de la ville d'Anyang.

Lorsque la femme de M. Li s'est rendue au centre de détention pour lui rendre visite au début du mois de mai, les gardes ne l'ont pas autorisée à le voir ni à faire un dépôt en espèces pour lui sur le compte du poste de police (pour acheter des produits de première nécessité). Elle a appelé le policier en charge de son dossier. Celui-ci lui a répondu qu'il n'était pas en ville et qu'il n'avait pas le temps de lui parler. Il a également dit qu'il ne savait pas quand M. Li serait libéré.

Depuis 2019, la police de la province du Henan a commencé à se rendre dans d'autres provinces et à arrêter des pratiquants de Falun Gong pour avoir diffusé des informations sur la persécution de leur croyance en ligne.

Parmi les pratiquants visés par la police du Henan, Mme Wang Daiqing, de la ville de Suining, dans la province du Sichuan, et Mme Han Weifang, de Chongqing, ont toutes deux été arrêtées le 1er juillet 2020 et jugées le 14 janvier 2021 par le tribunal du district de Chuanhui dans la ville de Zhoukou, dans la province du Henan. Elles attendent maintenant les verdicts.

Mme Fu Nijuan, M. Li Fuchun et M. Wu Jiajian, respectivement de la ville de Zhijiang (province du Hubei), de Pékin et de la ville de Laixi (province du Shandong), ont été arrêtés entre octobre et novembre 2020 par la police de la ville de Luoyang (province du Henan). Ils ont été inculpés par le parquet du district de Luoyang Jianxi le 25 avril et attendent actuellement leur procès devant le tribunal du district de Jianxi au centre de détention de la ville de Luoyang.

Mme Dai Zhiying, une habitante de Shanghai âgée de 65 ans, a également été arrêtée par la police de Luoyang le 12 avril 2021 et est actuellement détenue à Luoyang. Sa mère, âgée de 80 ans et pratiquant également le Falun Gong, est également portée disparue suite à l'arrestation de Mme Dai.

Mme Sun Lijuan et son mari, M. Zhang Baoguo, de la ville de Jinzhou, dans la province du Liaoning, ont été arrêtés par la police de la ville de Jiaozuo, dans la province du Henan, le 25 avril 2021. Mme Sun est actuellement détenue au centre de détention de la ville de Jiaozuo et M. Zhang se trouve au centre de détention de la ville de Jinzhou.

Voir aussi :

Arrestation de pratiquants d'autres provinces par la police du Henan

La police du Henan arrête des pratiquants dans d'autres provinces pour avoir sensibilisé les gens à la persécution

Information sur les malfaiteurs :

Poste de police de Hedong : +86-317-8283217

Policier du poste de police de Wenfeng : +86-15737215751

Ouyang Baojun (欧阳报军), chef du Département de la police de la ville de Anyang : +86-372-5156001, +86-19803721666

Hou Shangfa (侯尚法), chef du Bureau 610 du district de Wenfeng : +86-372-5396287, +86-13700716959

Liu Zhiying (刘志英), procureur du parquet du district de Wenfeng : +86-372-5102189

(Plus d'informations sur les responsables sont disponibles dans l'article original en chinois.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais