Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Après avoir purgé une peine de cinq ans, une femme de 65 ans est à nouveau poursuivie pour sa croyance

Lundi 23 août 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Une habitante âgée de 65 ans du district de Heishan, dans la province du Liaoning, est poursuivie pour sa croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Wang Ruifeng a été arrêtée pour la première fois le 2 avril 2021, alors qu'elle distribuait des documents d'information sur le Falun Gong. La police l'a détenue au centre de détention de la ville de Jinzhou pendant plus de dix jours avant de la relâcher.

Après être rentrée chez elle, Mme Wang a remarqué que des agents étaient postés devant chez elle. Elle a compris que la police l'avait probablement libérée dans le but d'arrêter d'autres pratiquants ayant eu des contacts avec elle.

Le 12 mai, la police a de nouveau arrêté Mme Wang alors qu'elle parlait du Falun Gong à des gens sur un marché.

Le lendemain, la police a informé la fille de Mme Wang, qui travaillait en dehors de la ville, de l'arrestation de sa mère. Lorsque sa fille est rentrée chez elle dans la soirée du 13 mai, elle a constaté que son domicile avait été saccagé.

Le 18 mai, Wang Zhen et Li Bo, du Bureau de la sécurité intérieure du district de Heishan, ont soumis le cas de Mme Wang au parquet de la ville de Linghai, qui est chargé de toutes les affaires de Falun Gong dans la région de Jinzhou (qui supervise le district de Heishan). Un procureur du nom de Tao a été désigné pour s'occuper de son cas.

Mme Wang est maintenant détenue au centre de détention de la ville de Jinzhou et on lui refuse les visites de sa famille.

Mme Wang, une enseignante d'école primaire à la retraite, a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Elle a rapidement recouvré la santé et amélioré son caractère. Elle est devenue plus calme. Influencés par elle, ses élèves se sont également mieux disciplinés.

Pour avoir distribué des documents d'information sur le Falun Gong dans un village le 12 mai 2014, Mme Wang a été signalée par un villageois et arrêtée. La police a saccagé son domicile et lui a confisqué plus de 10 000 yuans en espèces.

Pendant son incarcération au centre de détention, les gardiens ont incité les détenues Wang Yan et Diao Lili à la battre. Trois de ses dents sont tombées à cause de cela. Elle a également été placée en cellule d'isolement en juillet 2014.

Bi Shijun, du poste de police de la ville de Dahushan, a fabriqué des preuves contre Mme Wang et a soumis son cas au parquet. Elle a été jugée secrètement par le tribunal du district de Heishan en septembre 2014, puis condamnée à cinq ans de détention dans la prison pour femmes de la province du Liaoning. Elle a été condamnée par le juge Liu Li, aux côtés du juge assistant Chang Wansheng.

Informations sur les responsables de la persécution :

Centre de détention de la ville de Jinzhou : +86-416-3708079

Tao (陶), procureur du parquet de la ville de Linghai : +86-416-8107125

Zhang Li (张丽), chef du parquet de la ville de Linghai : +86-416-8191070

(Plus d'informations sur les responsables de la persécution sont disponibles dans l'article original en chinois.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais