Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Après avoir purgé deux peines de camp de travail, un homme du Hubei est condamné à sept années supplémentaires en raison de sa croyance

Mercredi 22 septembre 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hubei, Chine

(Minghui.org) Un habitant de la ville de Xianning, dans la province du Hubei, a été condamné à sept ans de prison et à une amende de 10 000 yuans en raison de sa pratique de Falun Gong. Il a été emmené à la prison de Fanjiatai le 3 mai 2021 pour purger sa peine.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

M. Hong Haihua, âgé de 64 ans, a été arrêté à son domicile le 3 mai 2018. Le tribunal du district de Tongcheng a tenu trois audiences de son cas avant d’annoncer le long verdict.

Avant sa dernière peine, M. Hong a été arrêté à de nombreuses reprises et a purgé deux peines de trois ans dans des camps de travail. Sa femme, Mme Lu Xiuli, a également été visée en raison de leur croyance commune dans le Falun Gong.

Plusieurs arrestations

Le 22 juillet 1999, M. Hong a été arrêté par Li Dacheng, le chef du poste de police de Shadui, deux jours après que le régime communiste a ordonné la persécution, et il a été détenu pendant quelques jours.

En septembre 1999, le Bureau de l'industrie et du commerce du district de Tongcheng a extorqué 200 yuans à chaque pratiquant local qui dirigeait sa propre entreprise. M. Hong et sa femme étaient tous deux visés.

M. Hong a été de nouveau arrêté en juillet 2000 par les agents Yang Xiong et Zhang Dinger du Bureau de la sécurité intérieure du district de Tongcheng. Son domicile a été saccagé. Il a été détenu au centre de détention du district de Tongcheng pendant plus de quatre mois et on lui a extorqué 6000 yuans.

M. Hong a été arrêté par le même agent Yang en mars 2001 et détenu dans un centre de lavage de cerveau pendant plus de dix jours.

Quelques semaines seulement après sa libération, Yang et Zhang ont arrêté M. Hong et sa femme chez eux en avril 2001, ils ont saccagé leur domicile et les ont emmenés au centre de détention. Le couple a fait une grève de la faim pour protester contre la persécution et a été gavé. M. Hong a ensuite été transféré dans un centre de désintoxication et y a été détenu pendant plus de huit mois. Mme Lu a été maintenue dans le centre de détention pendant plus de quatre mois. On leur a extorqué quelques milliers de yuans.

M. Hong a de nouveau été arrêté par Yang et Zhang le 8 janvier 2004 dans le magasin de sa famille. Son domicile a été saccagé et il a été détenu pendant un mois.

Le 30 janvier 2004 lorsque Mme Lu s’est rendue au Bureau de la sécurité intérieure pour demander la libération de M. Hong, elle a été bousculée par l’agent et traînée à l'étage inférieur.

Première peine de camp de travail

Le 6 février 2002, la sixième arrestation de M. Hong a également été effectuée par Yang et Zhang, ainsi que par Li Yingcan. Il a été condamné à une peine de trois ans après quatre mois de détention.

Au camp de travaux forcés de Shizishan, un gardien s'appelant Zhang Guoyou l’a giflé et lui a donné un coup de pied sur la bouche. L'enflure de sa bouche a mis longtemps à se résorber. Une autre fois, Zhang a plaqué M. Hong contre le mur et l’a frappé dans le dos avec une matraque de policier.

Lorsque M. Hong a été placé en isolement cellulaire, Zhang a ordonné à plusieurs détenus de le battre et de le frapper avec des objets lourds, afin de le contraindre à renoncer au Falun Gong.

Un jour, deux détenus surveillaient M. Hong et ne lui ont pas permis de dormir pendant des jours. Il a été battu et insulté verbalement lorsqu’il a fermé les yeux. Pendant les quatre mois suivants, il n'a été autorisé à dormir qu'une heure par jour et a été forcé de s'asseoir sur un petit tabouret sans bouger ou de s'accroupir pour le reste de la journée.

Deuxième peine de camp de travail

Bien que M. Hong ait été libéré avant terme, il a été de nouveau arrêté le 23 octobre 2004, toujours par Yang et Zhang. Il a d’abord été détenu dans un centre de détention pendant quelques jours, puis emmené dans un centre de lavage de cerveau à Wuhan, où il a été détenu pendant quarante jours. Le 15 janvier 2005, il a été condamné à une peine de trois ans au camp de travaux forcés de Shayang.

Le camp de travaux forcés de Shayang a utilisé des méthodes de torture similaires à celles employées par le camp de travaux forcés de Shizishan. M. Hong a également été soumis à la privation de sommeil, au lavage de cerveau et à l’isolement cellulaire. Les gardes l’ont un jour forcé à s’accroupir avec une jambe, puis ont levé l’autre jambe vers l'avant. Ils le battaient s’il bougeait un peu.

Les gardes le frappaient parfois avec des bouteilles remplies d’eau, ce qui lui causait beaucoup de douleur, mais ne provoquait pas de blessures externes visibles. À d’autres moments, les gardes l’enveloppaient d’une couverture, et il ne savait même pas qui le battait.

Après les quatre premiers mois de torture intensive, M. Hong a été contraint d’effectuer des travaux non rémunérés, travaillant souvent de l’aube jusqu’à tard dans la nuit. Les gardes ne lui permettaient pas de dormir s’il n’avait pas terminé son quota de la journée.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais