Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Moins de deux ans après avoir purgé une peine de trois ans et demi, une femme est de nouveau condamnée à trois ans

Lundi 3 octobre 2022

(Minghui.org) Moins de deux ans après avoir purgé une peine de trois ans et demi pour sa croyance dans le Falun Gong, Mme Xu Runye, une habitante de la ville de Yinchuan, région autonome du Ningxia, a été de nouveau condamnée à trois ans pour avoir sensibilisé les gens concernant la persécution du Falun Gong.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Xu a été arrêtée le 16 janvier 2022, après avoir été filmée par une caméra de surveillance en train de coller des affiches d’information sur le Falun Gong. Après treize jours au centre de détention de la ville de Yinchuan, on l’a transférée au centre de détention de la ville de Yinchuan.

Le tribunal du district de Xixia a récemment rendu son verdict. On ne connaît pas précisément les détails concernant son procès.

Une précédente peine de trois ans et demi

Mme Xu a déjà été arrêtée le 23 novembre 2016, après avoir été signalée parce qu’elle distribuait des documents d’information sur le Falun Gong. La police l’a battue et a tiré sur ses menottes lors de son interrogatoire.

Le tribunal de district de Jinfeng a jugé Mme Xu le 26 juillet 2017, et l’a condamnée à la mi-décembre de la même année à une peine de trois ans et demi à la prison pour femmes du Ningxia.

Parce qu’elle refusait de regarder des vidéos dénigrant le Falun Gong ou de réciter le règlement de la prison, les gardiennes l’ont obligée à rester debout de 6 heures à 21 heures, sans lui permettre de manger, de boire ou d’utiliser les toilettes.

Les gardiennes lui ont également administré des décharges avec des matraques électriques, elles l’ont battue et lui ont piétiné les pieds. Les ongles de ses orteils ont été arrachés à cause de cela. Les détenues étaient incitées à déchirer ses vêtements, à la pincer et à l’humilier.

Pendant quelques jours, Mme Xu n’a pas eu envie de manger. Les gardiennes et les détenues l’ont nourrie de force brutalement, provoquant des saignements de la bouche.

Mme Xu a été libérée en mai 2020, mais elle a été de nouveau arrêtée en janvier 2022 et condamnée à trois années de prison supplémentaires.

Informations sur les responsables de la persécution :

Qi Shirong (祁世荣), secrétaire adjoint de la Commission des affaires politiques et juridiques du district de Jinfeng et directeur du Bureau 610

Ma Lixin (马立新), président du tribunal du district de Xixia : +86-951-3011788, +86-18009506006

Wang Anyun (王安云), président du parquet du district de Xixia : +86-951-5926588, +86-13995396589

(Plus d’informations sur les responsables de la persécution sont disponibles dans l’article original en chinois.)

Voir aussi :

Moins de deux ans après avoir purgé une peine de trois ans et demi de prison en raison de sa croyance, une femme du Ningxia est de nouveau arrêtée

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais