Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

La prison du Liaoning refuse la libération pour raison médicale à une femme dans un état critique

Lundi 17 novembre 2014 |   Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning

(Minghui.org) Ses membres étirés de tous les côtés étaient attachés à un lit d'hôpital. Ses mains et ses pieds étaient enflés, car les cordes lui coupaient la chair. Mme Liu Pintong (刘品彤), réduite à la peau et les os, était si affaiblie qu'elle n'a presque pas eu la force de saluer sa sœur aînée que les gardes de la prison avaient fait venir pour lui rendre visite le 16 octobre de cette année.

Reconstitution de torture : Attachée à un lit

Deux jours plus tôt, Mme Liu avait été envoyée à l'hôpital 739, un hôpital à contrat pour la prison pour femmes du Liaoning. Les gardes ont appelé sa sœur et ont exigé 4000 yuan pour libération pour raison médicale. Sa sœur a réussi à emprunter ce montant le lendemain, pour se faire dire que 3000 yuan supplémentaires seraient nécessaires pour obtenir la libération de Mme Liu.

Étant incapable de se procurer cette somme supplémentaire, Mme Liu, l'aînée, a dû voir sa sœur cadette se faire ramener en prison après une semaine à l'hôpital.

Les gardes ont dit à la sœur aînée : « Nous avons enregistré tous les mouvements de votre sœur pendant ces sept derniers jours. Les enregistrements sont la preuve que nous lui avons offert des soins médicaux. Si elle meurt, ce ne sera pas notre problème. Le médecin a dit qu'elle a un problème à un rein et nous pourrons utiliser ce diagnostic pour la cause de la mort plus tard. »

Arrêtée simplement pour avoir parlé aux gens de la pratique du Falun Gong, Mme Liu a été condamnée à huit ans de prison le 10 août 2012, environ cinq mois après l'arrestation. Elle a été soumise à diverses formes de torture depuis son transfert à la prison pour femmes du Liaoning le 11 décembre 2012.

Malgré l'état précaire de Mme Liu résultant des blessures subies par la torture, la prison refuse de lui accorder la libération pour raison médicale.

Torturée et « transformée » de force

Afin de « transformer » Mme Liu de force, les gardes de la prison pour femmes du Liaoning l'ont tout d'abord placée dans la « division de correction » où ils l'ont forcée à se tenir debout pendant de longues heures. Parfois, les gardes la faisait asseoir sur un petit tabouret avec des bosses épineuses pendant de longues périodes. Il lui était interdit de se laver et d'aller aux toilettes, pas même pendant ses règles. Les gardes l'ont privée de sommeil et l'ont battue.

En plus de maltraiter Mme Liu eux-mêmes, les gardes ont incité les détenues à la surveiller et à la torturer.

Elle a été forcée à rester pieds nus sur un sol en béton pendant le climat glacé de l'hiver et il lui était interdit de parler à qui que ce soit.

À cause de la pression incessante, Mme Liu a copié à la main une déclaration de garantie pré-écrite le 14 décembre 2012, qu'elle a annulé plus tard.

Le 16 janvier 2013, lorsque les membres du personnel du Bureau de la gestion des prisons provinciales sont venus pour vérifier les « résultats de la transformation », Mme Liu leur a parlé de la torture qu'elle avait endurée.

En guise de représailles, elle a été ramenée à la « division de correction » pour être maltraitée de nouveau.

Chaque jour, elle était forcée à s'asseoir sur un petit tabouret de 17 h à 22 h ou plus tard et à regarder des vidéos calomniant le Falun Gong. Afin d'exercer plus de pressions sur elle, Li Han, le chef d'équipe, venait la voir chaque jour et la menaçait d'arrêter son fils.

Soumise à une douleur physique extrême et à de la torture psychologique, Mme Liu a cédé et a signé les papiers indiquant qu'elle renonçait au Falun Gong le 20 février 2013. Les gardes l'ont ensuite forcée à écrire un « rapport de pensée » tous les jours pour intensifier la torture psychologique.

Rapport connexe (en anglais) :

Liste partielle des gens impliqués dans la persécution de Mme Liu :

Guo Xiaorui (郭晓瑞), directeur de la « division de correction »

Zhang Lei (张磊), instructeur politique de la « division de correction »

Lin Han (李晗), chef d'équipe

Ma Yiding (马一丁), chef d'équipe

Xie Lin (谢琳) chef d'équipe

Jia Fujun (贾福军), directeur de la prison

Xu Min (徐敏), directrice adjointe : + 86-15698806633 (téléphone portable) ; + 86-024-89296633 (bureau)

Fang Shuxia (房淑霞), commissaire politique (sexe féminin): + 86-13390116633 (téléphone portable) ; + 86-024-89296677 (accueil)

Zhang Xiaobing (张小兵), directeur de la première zone de la prison ; + 86-024-89296863, 86-024-89296865

Bureau du commissaire politique de la première zone de la prison : + 86-024- 89296866

Bureau de la directrice adjointe de la prison : + 86-024-89296655

Bureau de la directrice adjointe de la prison : + 86-024-89296688

Yang Xiuming (杨秀明), directeur de l'hôpital de la prison : + 86-15698806671 (téléphone portable)

Bureau de la prison pour femmes du Liaoning : + 86-024-89296895

Traduit de l'anglais au Canada