Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une pratiquante de Falun Gong porte plainte contre Jiang Zemin devant les plus hautes instances de justice de la Chine

Lundi 25 mai 2015 |   Écrit par un correspondant de Minghui en Chine

(Minghui.org) Une pratiquante de Falun Gong, en Chine, a déposé des accusations criminelles contre l'ancien chef du Parti communiste chinois (PCC) Jiang Zemin pour avoir lancé et soutenu la persécution du Falun Gong.

Contrairement à certains pays occidentaux où c'est le gouvernement qui poursuit les défenseurs pour des accusations criminelles, les citoyens chinois sont autorisés à être les plaignants dans les causes criminelles.

Mme Zhu Hefei a exercé son droit légal, en déposant, le 16 mai 2015, une plainte devant la Cour suprême populaire et le 19 mai, devant le Parquet suprême populaire.

Elle a écrit dans sa plainte : « La Cour suprême populaire et le Parquet suprême populaire portent la responsabilité de protéger la Constitution chinoise et de faire respecter la justice. Il est le temps de tenir Jiang Zemin responsable. »

Mme Zhu a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996, date à laquelle elle était chef du département de l'organisation du PCC et directrice du personnel de la Seconde Université Normale de Jiangsu (anciennement connue comme étant l'Institut de l'Éducation de Jiangsu). Elle avait été promue au titre de secrétaire de la Commission de l'Inspection de la Discipline à l'université en 1998.

Elle a été congédiée par la province du Jiangsu peu de temps après que la persécution a commencé en juillet 1999, et a depuis été illégalement détenue, arrêtée et soumise aussi à la torture dans un hôpital psychiatrique à Nanjing, la capitale de la province du Jiangsu. Sa dernière arrestation a eu lieu en juillet 2013.

Mme Zhu argumente dans sa plainte que Jiang Zemin a imposé sa volonté personnelle aux autres membres du comité permanent du Politburo quand il a lancé la persécution. Ses actes ont violé les lois chinoises et la Constitution et ont conduit à une catastrophe d'origine humaine dans la société chinoise, qui dure depuis plus de dix ans.

« Beaucoup de gens au niveau provincial, des villes et du peuple sont sous la pression d'en haut pour mener la politique de persécution. Ils savent que les pratiquants de Falun Gong sont innocents, mais ils doivent commettre ces actes répréhensibles pour garder leur emploi, vivre et s'auto-protéger. Ils sont eux aussi victimes de la persécution. Ma poursuite contre Jiang Zemin est aussi pour leur venir en aide », a écrit Mme Zhu dans sa plainte.

« S'ils ne corrigent pas leurs actes répréhensibles, ils seront eux aussi traduits en justice. Seul Jiang Zemin est listé en tant qu'accusé dans cette plainte parce que c'est lui qui a commencé tout ceci et c'est lui qui est responsable d'avoir créé cette situation dans laquelle de si nombreuses autres personnes ont reçu l'ordre de commettre des crimes. »

Historique

C'est tout seul que Jiang Zemin a décidé de persécuter le Falun Gong en 1999. Malgré le désaccord des autres membres du Comité permanent du Politburo, il a profité de sa position à l'époque de chef du Parti communiste chinois et a imposé sa volonté personnelle de lancer la persécution.

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des 16 dernières années. Encore plus nombreux seraient ceux qui auraient été torturés et même qui auraient été tués pour leurs organes. Jiang Zemin et ses acolytes sont directement responsables d'avoir créé, fait avancer et soutenu la persécution.

Le 10 juin 1999, sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a établi une agence de sécurité fondée par le Parti, appelée le Bureau 610. Elle a un pouvoir absolu sur l'administratif, le législatif et le judiciaire et exécute la politique de la persécution qui est de ruiner la réputation [des pratiquants de Falun Gong], de couper leurs ressources financières et de les éliminer physiquement

Pour plus d'informations, svp, visitez Traduire Jiang Zemin en justice

Traduit de l'anglais au Canada