Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

L'ancien directeur provincial d'un service de publicité dépose une poursuite judiciaire contre Jiang Zemin

Lundi 24 août 2015 |   Écrit par un pratiquant de Falun Gong en Nouvelle-Zélande

(Minghui.org) M. He Sanpu, l'ancien directeur d'un service de publicité de la province du Henan, s'est réfugié en Nouvelle-Zélande en 2009 pour échapper à la persécution des pratiquants de Falun Gong, dans son pays natal, la Chine.

He Sanpu (deuxième à droite) réuni avec sa famille à un aéroport en Nouvelle-Zélande en 2009 après avoir fui la Chine pour éviter la persécution.

He et sa famille, notamment son épouse, Mme Zhang Hanwen, sa fille Mme He Yanchen et son beau-fils, M. Yang Ziwei, ont rejoint les 100 000 autres et plus qui qui ont déposé des plaintes pénales contre Jiang Zemin, depuis la fin de mai 2015.

Ils ont signé conjointement et posté leur plainte pénale au Parquet suprême du Peuple, à Pékin, en Chine et ont envoyé une copie au site Internet Minghui.

Crimes contre l'humanité

« Je ne déteste pas Jiang Zemin. parce que je suis une pratiquante de Falun Gong qui suit le principe d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance », a dit Mme Zhang.

Elle a continué en disant : « Nous faisons cette poursuite en justice non seulement à cause de la persécution de cette cultivation et pratique, mais aussi parce que Jiang a commis des crimes contre l'humanité. »

Poursuivre en justice Jiang Zemin est important parce que, « beaucoup de Chinois ne sont pas au fait des crimes qui ont été commis pendant que Jiang était à la tête du régime communiste chinois. Le Parti communiste chinois (PCC) est très habile à dissimuler les atrocités qu'il commet. Ces poursuites judiciaires exposeront les crimes et laisseront voir au peuple chinois la vraie nature du PCC. »

La famille de quatre personnes poursuit Jiang en justice pour détention illégale, insulte, diffamation, privation de liberté de croyance religieuse, cambriolage, extorsion et détournement de fonds, perquisition sans mandat, torture et agressions.

La vie harmonieuse d'une famille détruite

La vie heureuse d'une famille n'a duré que quatre ans après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, a commencé la persécution du Falun Gong en juillet 1999.

Mme Zhang a été arrêtée quatre fois, battue, condamnée à une amende et humiliée. Elle a été condamnée à deux ans de travaux forcés en 2001, période durant laquelle, elle a été torturée et gavée de force quand elle a fait une grève de la faim.

Quand elle a été libérée, ses collègues n'ont pas reconnu cette vieille femme aux cheveux blancs avec de nombreuses dents manquantes et les deux bras paralysés.

M. He a été arrêté deux fois et détenu trois fois. Il a été condamné aux travaux forcés, où on lui a fait subir des électrochocs avec cinq matraques électriques en même temps. Parce qu'il persistait dans sa croyance dans le Falun Gong, sa peine initiale a été prolongée de trois mois. Au lieu d'être autorisé à rentrer chez lui après sa libération, il a été emmené immédiatement à un centre de lavage de cerveau.

Le couple a quitté sa maison et est allé se cacher en 2003. Les autorités ont mis leurs noms sur une liste de personnes recherchées, qui a été publiée dans le journal Quotidien du Henan.

Le couple a été arrêté en juillet 2005. Mme Zhang s'est échappée de la détention après deux semaines et elle est partie en Nouvelle-Zélande l'année suivante.

Mais M. He n'a pas été aussi chanceux. Il a été détenu dans un centre de lavage de cerveau pendant plus de deux ans, et il s'est échappé en août 2007. Il a changé de nom et a fui le pays sans le sou.

M. He a été réuni avec sa famille en Nouvelle-Zélande en 2009, qui comprend maintenant cinq personnes : sa femme, sa fille, beau-fils et un petit-enfant.

Falun Gong comme une bouée de sauvetage

Mme Zhang Hanwen a été le premier membre de la famille à pratiquer le Falun Gong. Elle faisait partie du personnel médical de l'Université de Zhengzhou. On lui a diagnostiqué plusieurs maladies graves à l'âge de 36 ans, notamment une inflammation de l'œsophage et une érosion des artères coronaires, entre autres.

Quand elle était à bout, un collègue lui a présenté le Falun Gong et elle a voulu l'essayer.

Après avoir regardé la première vidéo d'une série de vidéos des séminaires du Falun Gong du fondateur Maître Li Hongzhi, elle a repris un peu de force et a pu marcher jusque chez elle. Elle a pu dormir à nouveau après avoir regardé la série des neuf vidéos et elle a retrouvé la santé après quelques semaines de pratique des exercices du Falun Gong.

Témoin de l'incroyable changement chez Mme Zhang, son mari et sa fille ont également commencé à pratiquer le Falun Gong.

Historique

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, faisait fi des autres membres du comité permanent du Politburo et instaurait la violente répression du Falun Gong.

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des 16 dernières années. Davantage ont été torturé pour leur croyance et ont même été tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la création et la continuation de la persécution brutale.

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité extrajudiciaire, le Bureau 610, le 10 juin 1999. L'organisation outrepasse les forces policières et le système judiciaire dans l'exercice de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales et de nombreux pratiquants exercent maintenant ce droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

Traduit de l'anglais au Canada