Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Obtenir Dafa à un âge avancé

Mercredi 20 novembre 2019 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Jilin, Chine

(Minghui.org) J'ai 88 ans et j'étais dirigeant d’une branche du gouvernement avant ma retraite. J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa le 1er janvier 2015. Sans le Falun Dafa, également appelé Falun Gong, je ne serais pas là aujourd'hui. C'est Dafa qui m'a sauvé. Non seulement cela a prolongé ma vie, mais cela m'a aussi fait comprendre l'essence maléfique du Parti communiste chinois (PCC).

La doctrine de l'athéisme du PCC a pour but de détruire les racines de notre culture chinoise, de nous amener à ne pas croire en l'existence des dieux et à perdre notre divinité tout en poursuivant des désirs matérialistes. C'est le Falun Dafa de Maître qui m'a fait comprendre que le vrai sens de la vie est de revenir à son être originel.

Le poison athée me déshumanise

J'ai rejoint l'armée du parti pervers en juin 1948 et je suis devenu membre du Parti à 18 ans. J'ai été promu officier à 20 ans et j'ai servi dans l'armée pendant vingt-huit ans. Quand j'ai pris ma retraite, j'ai travaillé dans un bureau civil. Sous l'endoctrinement constant du PCC, je suis devenu athée et j'ai fait beaucoup de choses stupides.

J'ai visité le temple Xuanzhong avec un ami en mai 1970. Sur la route de montagne, nous avons vu des statues de Bouddha qui avaient été brisées de partout. J'ai donné un coup de pied dans une tête de Bouddha qui avait été cassée en deux afin de prouver que j'étais athée. De la fièvre du qigong des années 1970 à la présentation à grande échelle du Falun Gong dans les années 1990, je pensais, étant athée, que ce n’étaient que des superstitions féodales.

En 1994, ma femme a commencé à pratiquer le Falun Dafa et a assisté aux neuf jours de conférences de Fa dans la ville de Harbin, province du Heilongjiang. D’une façon ou d’une autre, après les cours, elle s’est remise de plusieurs maladies de longue durée et a recouvré la santé. De plus, elle était dans de bonnes dispositions, comme une nouvelle personne. Malgré cela, je n’étais pas touché, quoi qu’en dise ma femme. La marque de l’athéisme inculquée par le PCC avait fait de moi un roc.

Ma plus jeune fille est devenue pratiquante en 1998. Elle m'a parlé à plusieurs reprises du Falun Dafa, de sa bonté fondamentale, que c'était le Fofa, que Maître Li Hongzhi voulait sauver les gens, etc. Je disais simplement : « OK, tu peux pratiquer, je ne ferai pas d'objection. »

Persécution du Falun Gong

Lorsque Jiang Zemin a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, bien qu’étant profondément endoctriné par l'athéisme, mon cœur était bon et ma conscience savait que ça ne pouvait qu’être mal de persécuter de bonnes personnes et de combattre la gentillesse.

Ma fille a été détenue dans un camp de travaux forcés et emmenée en prison. Quand elle a été relâchée plusieurs années plus tard, ma fille en bonne santé était devenue maigre et pâle. Ses cheveux autrefois noirs étaient gris. En tant qu'homme fort, je n'avais pas versé de larmes depuis des décennies, mais lorsque j'ai vu ma fille, les larmes ont inondé mon visage. Ma fille m'a dit que des pratiquants étaient tués pour leurs organes, qui étaient vendus à des fins de transplantation et que cela se produisait à grande échelle. J'étais sous le choc et mon cœur saignait. J'ai commencé à soutenir activement ma femme et ma fille dans la pratique de Dafa.

D'après les documents que ma fille m'a remis, j'ai appris qu'il y avait des pratiquants de Falun Dafa et des sympathisants dans plus de 100 pays. La persévérance des pratiquants de Falun Dafa m'a fait entrevoir l'espoir. Le monde a besoin d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance, tout comme la Chine. La Chine a de l'espoir.

Avertissement compatissant

Plus de trente ans plus tard, j'ai subi la rétribution pour mon coup de pied dans la tête de la statue de Bouddha.

Tôt le matin du 25 décembre 2014, je suis allé me promener le long des berges du fleuve. Sur un passage piéton en traversant une rue, avec mon pied gauche au bord du trottoir, une voiture m'a heurté la jambe droite. J'ai subi une fracture comminutive. Alors que je ne pratiquais pas le Falun Dafa à l’époque, influencé par ma femme et ma fille, je me suis rendu compte que ce qui s'était passé n'était pas un simple accident. Je remboursais le karma pour ce que j'avais fait à la tête de Bouddha il y a des années. C'était à la fois une punition et un salut des dieux et du Bouddha. C'était un avertissement compatissant.

La personne qui m'avait heurté était un policier. Il était terrifié quand il a vu la gravité de ma blessure. Il a immédiatement appelé une ambulance et j'ai été emmené à l'hôpital. Ma fille est arrivée à l'hôpital et m'a dit de ne pas me plaindre du chauffeur, car il ne m'avait pas heurté intentionnellement. Elle a réconforté le chauffeur : « Ne vous inquiétez pas. Nous ne profiterons pas de vous. »

Lorsque le chauffeur a appris que j'avais 83 ans, il craignait que nous demandions encore plus d'indemnisation. Si ma femme et ma fille ne pratiquaient pas Dafa et si je n'avais pas été influencé par les pratiquants pendant de nombreuses années, même sans avoir profité de lui, l'accident lui aurait coûté au minimum plus de 100 000 yuans selon l’infirmière.

En tant qu'adhérentes du Falun Dafa, ma femme et ma fille n’ont rien demandé de plus que le nécessaire. Pour moi, même si je ne pratiquais pas encore, je ne m'étais jamais opposé à ce qu'elles pratiquent le Falun Dafa. Dans le passé, j'ai donné à ma femme de l'argent pour qu’elle aille à Harbin assister aux conférences de Fa. Je les ai silencieusement soutenues et j’espérais qu'elles seraient en sécurité. Ma fille a dit au conducteur que nous ne lui demanderions pas un sou de plus que nécessaire et qu'il comprendrait la raison plus tard.

Je m'attendais à une telle décision de la part de ma femme et de ma fille. D'après les changements qu'elles avaient vécus après avoir pratiqué Dafa, je connaissais le pouvoir de Dafa et savais à quel point le Maître était formidable d’enseigner un groupe de disciples gentils et altruistes.

Mon fils était aussi policier. Il a également été très attentionné et n’a pas essayé de tirer avantage du chauffeur.

Le Maître a dit :

J'étais ému et ne cessais dans mon esprit de louer le Maître. « Maître, vous avez raison. Mon fils en a aussi beaucoup bénéficié. S’agissant de bien faire, en tant qu'être humain dans la société d'aujourd'hui, les pratiquants de Falun Dafa sont sans aucun doute en tête de liste et les membres de leur famille viennent tout de suite après. »

Lorsque les infirmières et les autres patients ont appris que nous n'avions pas profité du chauffeur, ils ont trouvé incroyable qu'il y ait des personnes aussi nobles dans la société.

Être témoin de la puissance de Dafa

Ma femme et ma fille m'ont dit de continuer de réciter les mots : « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », alors que j'étais à l'hôpital. Avec la récitation, j'ai senti la douleur diminuer progressivement. Plus tard, j'ai commencé à écouter à plusieurs reprises les « Conférences du Maître à Guangzhou ». En quelques jours à peine, la douleur dans ma jambe a disparu. Le miracle m’a fait, moi : un athée obstiné, croire que le Falun Dafa n'était pas un qigong ordinaire.

Ma femme et ma fille m'ont dit que je devrais remercier le Maître parce que le Maître avait souffert pour moi. Bien que je n'aie rien dit, je savais que c'était vrai, parce que je ne souffrais plus. J'ai écouté les conférences du Maître plus attentivement et, peu à peu, j'ai compris que ce que le Maître disait n’était rien d’autre que comment être une bonne personne et une meilleure personne sur la base du principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. J'ai réalisé profondément dans mon esprit que seul le Falun Dafa pouvait rendre les cœurs des gens dans ce monde justes à nouveau.

Une semaine plus tard, une plaque de métal a été implantée dans ma jambe. Je n'ai ressenti aucune douleur pendant la période de récupération. J'écoutais les conférences du Maître tous les jours. Ma jambe a rapidement guéri. Tout le monde était émerveillé en me voyant me remettre si vite de la fracture de deux os de la jambe.

Alors que je n’étais pas complètement rétabli, j’ai insisté pour pouvoir quitter l’hôpital après seulement vingt-deux jours. En fait, mon médecin m'a fortement conseillé de rester plus longtemps pour assurer un rétablissement complet. Je savais que rester plus longtemps coûterait plus cher à la personne qui m'avait heurté. J'étais maintenant un pratiquant de Dafa. Le Maître nous a appris à toujours prendre en considération les autres, ainsi je ne pouvais pas rester à l'hôpital et alourdir le fardeau de l’autre partie, même si cela semblait parfaitement logique et raisonnable. Dans mon esprit, je voulais rentrer chez moi tôt pour pouvoir étudier le Fa et faire les exercices plus commodément. Nous avons quitté l'hôpital sans demander aucune sorte de médicament.

Juste avant mon départ, ma femme et ma fille ont parlé du Falun Dafa au chauffeur qui m'avait heurté. Il était vraiment surpris. Bien qu'il n'ait pas démissionné du PCC ou de ses organisations pour la jeunesse, il a promis de ne plus arrêter les pratiquants de Falun Dafa. Il a dit que les pratiquants de Falun Dafa étaient de gentilles personnes.

Un vieil adage dit : « Cent jours seront nécessaires pour récupérer d'une blessure aux tendons ou aux os. » Cependant, j'avais presque récupéré après seulement vingt-deux jours. J'ai expérimenté le caractère extraordinaire de Dafa. Ma femme et ma fille ont toujours dit que Dafa était le Fofa. C'est la vérité. Je savais vraiment que je m'en rendais compte plutôt en retard.

L'accident m'a fait prendre conscience d'une autre vérité : le bien est récompensé par le bien ; le mal rencontre le mal. Le châtiment ne viendra pas tant que le moment ne sera pas arrivé, il arrivera inévitablement au moment prévu. C'est complètement vrai.

J'ai aussi réalisé que les dieux contrôlent ce monde. L'athéisme promu par le PCC est la cause fondamentale du déclin moral de la société chinoise contemporaine. Les dieux observent ce que les gens font. Ils savent ce que vous avez fait, que ce soit bon ou mauvais. Même lorsque les principes humains sont détruits, il existe encore des principes célestes.

J'ai regretté d’avoir été gravement empoisonné et d’avoir appris si tard dans la vie à quel point le PCC est d'essence perverse. Sans la compassion de dieu via cet accident ayant servi de réveil, j’aurais été enterré avec le PCC lors de sa destruction future.

J'ai été endoctriné et trompé par le PCC pendant plus de soixante ans. J'avais vraiment une tête de granit dans le passé. Maintenant, je suis enfin éveillé. Le 25 décembre 2014, j'ai déclaré solennellement que j'allais me retirer du PCC et m’en éloigner définitivement. Dès lors, j'ai commencé à croire dans le Maître et Dafa, à marcher sur mon chemin de cultivation et à retourner à mon véritable moi originel.

Au plus profond de mon cœur, je sais que seul le Falun Dafa peut rectifier le monde en rendant les gens plus gentils, élever les normes morales et garder les gens en bonne santé physique et mentale. Il est extrêmement chanceux pour un être d’obtenir Dafa avec une vertu si puissante.

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa officiellement le 1er janvier 2015. J'ai écouté à plusieurs reprises les conférences du Maître et lu le livre Zhuan Falun avec le sentiment que j'aurais dû le faire beaucoup plus tôt. J'ai promis au Maître, bien que ce disciple se soit réveillé très tard, que je ne me perdrai jamais plus.

C'est si bon d'avoir le Maître

C'est si bon d'avoir le Maître. Je suis rempli de bonheur et épanoui tous les jours.

J'ai étudié le Fa avec ma femme après avoir quitté l'hôpital. Plus tard, j'ai rejoint le groupe d’étude du Fa après que ma fille l'ait suggéré et j’ai étudié le Zhuan Falun avec les compagnons de cultivation. Mon esprit et mon corps tremblent chaque fois que je suis touché par un mot du Fa. Mon xinxing s'est constamment amélioré sous la direction du Fa.

Plus tard, j'ai commencé à mémoriser « Lunyu », Zhuan Falun et Hong Yin. Je peux réciter de nombreux chapitres des écrits de Maître Li. J'étudie le Zhuan Falun et d’autres conférences du Maître au cours de la journée, j’émets la pensée droite quatre fois par jour, et fais les cinq exercices la nuit. Tant que je le fais diligemment, rien ne peut m'arrêter.

Après plusieurs mois de cultivation et de pratique, j'ai guéri de nombreuses maladies, notamment une atrophie cérébelleuse, un œdème du bas de la jambe, la cataracte, une hypertrophie de la prostate, une maladie cardiaque, des calculs biliaires et une hépatite B. Ma jambe droite s'est rétablie et c'est comme si l'accident n'avait jamais eu lieu. Maintenant, mon corps est en aussi bonne santé que celui d'un jeune homme.

Le Maître a constamment nettoyé et purifié mon corps pendant plus de quatre ans de cultivation. Non seulement mon corps est devenu en bonne santé, mais mon cœur est purifié et ma vie a de la valeur. De plus, j'ai trouvé le vrai moyen de retourner à mon vrai moi originel. Il n'y a pas de mots pour décrire ma gratitude. Tout ce que je peux faire, c'est suivre les enseignements du Maître, bien étudier le Fa, émettre la pensée droite et clarifier la vérité à propos de Dafa.

Depuis l'année dernière, j'ai commencé à parler à mes anciens amis et collègues de démissionner du PCC et à leur dire que réciter les mots « Falun Dafa est bon » peut leur apporter la chance. Parfois, je vais aussi dans les rues et sur les marchés pour parler aux gens du Falun Dafa et de la persécution.

Traduit de l'anglais