Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Fahui de Minghui | Mûrir à travers vingt années de cultivation

Jeudi 5 décembre 2019 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa dans la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Je suis âgée de 70 ans et j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1996. J'aimerais partager quelques-unes de mes expériences de cultivation à travers les années.

Dafa renouvelle ma vie

J'étais une enfant très obéissante. J'ai essayé d'être une bonne élève et une bonne employée. J'étais également timide et introvertie. Je me sentais ballottée en société et à la maison, et cela a eu un impact négatif sur ma santé. J'ai eu des migraines, des problèmes de vésicule biliaire, de dépression et finalement de cancer.

En 1996, après une opération, j'ai eu la chance de rencontrer le Falun Dafa. Peu de temps après avoir commencé à pratiquer, toutes mes maladies ont disparu. J'ai pu sentir la joie d'être dépourvue de maladie et je suis en bonne santé depuis.

À l'époque, j'ai été en mesure d'offrir une salle pour les compagnons de cultivation afin d'étudier le Fa et faire les exercices ensemble. Nous chérissions tous ces moments.

Établir un site de production de documents à la maison

Après le début de la persécution en 1999, les mensonges ne connaissaient aucune limite. J'étais submergée et je ne savais plus quoi faire. La pression au travail et du comité résidentiel était énorme. Ils m'ont harcelée et menacée dans le but que j'abandonne ma croyance.

Je leur ai dit : « Le Falun Dafa a renouvelé ma vie et mon cancer est parti ! Vous devriez être content pour moi maintenant que je suis en bonne santé et que je suis capable de contribuer à la société. Je n'abandonnerai jamais le Falun Dafa. S'il vous plaît, ne me dérangez plus. » Ils ne m'ont effectivement plus dérangée.

Un compagnon de cultivation a été réussi à accéder au site web Minghui et à télécharger des documents d'information. Je voulais aussi le faire, alors j'ai acheté une imprimante. Au début, j'étais terrifiée, j'avais peur que quelqu'un entende le bruit de mon imprimante ou que ma famille ne le découvre. Je sentais des yeux partout et j'ai même voulu renoncer.

Cependant, je suis une pratiquante de Falun Dafa, le Maître m'a donné une nouvelle vie, alors je dois accomplir ma mission. C'était mon devoir et ma responsabilité, je ne devais pas seulement le faire, mais bien le faire. Ainsi, grâce à ma ferme résolution, le Maître m'a aidée.

J'ai acheté un ordinateur et une imprimante et j'ai tout appris à partir de zéro. Je pouvais sentir les conseils du Maître à chaque étape du chemin, y compris pour me connecter, télécharger, éditer, imprimer, graver des CD et encore plus. Le Maître m'a aidée à rendre possible ce qui était impossible.

Une fois, j'ai fait plusieurs banderoles d'un mètre de long. On y lisait : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon, Amenez Jiang Zemin en justice », et elles étaient très puissantes.

Quand j'ai commencé à fabriquer ces documents, les appareils tombaient souvent en panne. En conséquence, cela ralentissait la production et faisait perdre du temps aux pratiquants qui les réparaient.

Plus tard, avant d'envoyer les appareils aux pratiquants pour les faire réparer, je regardais d'abord en moi, rectifiais ce qui n'était pas droit et parlais avec les appareils. La plupart du temps, les résultats étaient étonnants.

J'ai aussi appris à faire quelques réparations moi-même.

Croire fermement dans le Maître et le Fa dans les moments les plus difficiles

Le 22 juillet 2014, j'ai été arrêtée et mon domicile a été saccagé. La police m'a ordonné de signer le compte rendu de l'interrogatoire, mais j'ai refusé. Je ressentais qu'ils avaient commis un crime sans en être conscients. Je leur ai dit comment le Falun Dafa m'avait sauvée et que je ne serais plus ici sans Dafa.

Trois policiers ont été assignés pour me surveiller au poste. Je leur ai dit les faits au sujet de la persécution et pourquoi il était important de démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées. Ils ont tous démissionné et ils m'ont même demandé de leur montrer les exercices de Falun Dafa.

Lorsque j'étais dans le centre de détention, j'ai mémorisé le Fa et émis la pensée droite à chaque fois que je le pouvais. Je me suis calmée et j'ai regardé à l'intérieur. J'ai trouvé beaucoup d'attachements dont les forces anciennes avaient pu profiter : la réussite, se faire valoir, l'exaltation, mépriser les autres et la jalousie.

Lorsque les compagnons de cultivation avaient pointé mes problèmes et m'avaient dit de faire attention à la sécurité, je n'avais pas pris leurs avertissements à cœur.

J'ai admis mon erreur au Maître et j'ai décidé de cultiver et me débarrasser de mes attachements humains. J'ai demandé au Maître de me soutenir, sachant que le centre de détention n'était pas l'endroit où j'étais supposée être. Je devais sortir et continuer à sauver les êtres.

Cependant, puisque j'étais là, j'ai clarifié les faits au sujet du Falun Dafa aux détenues et j'ai partagé mon histoire de cultivation. Je les aidais aussi chaque fois que je le pouvais. Ma gentillesse et ma sincérité les ont convaincues. J'ai aussi persuadé les gardes de démissionner du PCC.

Après quelques semaines, j'ai eu le sentiment que j'avais terminé les choses que je devais faire là-bas. Un jour, j'ai tout à coup perdu connaissance. Ma pression artérielle était très haute. À partir de ce moment, je ne pouvais plus garder aucune nourriture.

Après m'être levée un matin, je suis tombée et suis devenue incontinente. Le côté droit de mon corps était noir et bleu. Deux personnes, une pratiquante et une détenue, ont été assignées pour prendre soin de moi. La détenue me donnait à manger et à boire lorsque je le demandais. Certaines détenues ont partagé leur propre nourriture avec moi, j'étais vraiment reconnaissante pour leur gentillesse.

Une détenue m'a dit qu'elle ne serait pas allée en prison si elle m'avait connu plus tôt. Je savais que tous étaient influencés par la magnifique gentillesse et compassion de Dafa.

Le trente-septième jour, j'ai perdu connaissance lorsque la police a annoncé que mon arrestation avait été approuvée.

J'ai été transportée à l'hôpital. Le personnel a eu de la difficulté à me prélever du sang. Le lendemain des résultats, j'ai été relâchée. Même ma famille, à qui la police avait dit que je serais condamnée à la prison, ne s'attendait pas que je sois relâchée si tôt.

J'ai mangé une petite tasse de soupe de riz lorsque je suis arrivée à la maison. J'ai étudié le Fa, fait les exercices et j'ai rapidement récupéré.

Faire ce qu'un pratiquant doit faire, peu importe où je me trouve

Après avoir été libérée du centre de détention pour des raisons de santé, les autorités ont tenté de porter plainte contre moi. Six mois plus tard, la police a téléphoné à ma famille et leur a ordonné de me conduire au tribunal. J'ai décidé d'aller vivre loin de chez moi afin d'éviter davantage de persécution.

En février 2015, j'ai continué de fabriquer des documents d'information sur Dafa. Parfois, je prenais l'autobus jusqu'à ma ville natale pour les distribuer. Le voyage prenait généralement une journée entière.

Neuf mois plus tard, je suis retournée à ma ville natale et j'ai habité chez un proche. C'était plus pratique pour moi pour sauver les êtres, par contre c'était aussi plus près du poste de police responsable de mon arrestation. Mon fils était très inquiet pour ma sécurité. Je lui ai dit de ne pas s'inquiéter, que je ferais attention à ma sécurité et que le Maître me protégeait.

Au fil des ans, j'ai passé beaucoup de temps à distribuer des documents dans les grandes galeries marchandes, les centres commerciaux et les supermarchés.

J'ai rencontré des situations dangereuses plusieurs fois et j'ai été suivie par des policiers en civil. Le Maître a dissous le danger pour moi. Un jour, un policier m'a suivie à l'intérieur d'un bus et me fixait à environ un mètre de distance. J'ai commencé à émettre la pensée droite et j'ai demandé l'aide du Maître. Avant que le bus ne parte, j'ai sauté à l'extérieur, laissant le policier derrière qui me regardait abasourdi.

En 2015, j'ai déposé une plainte contre Jiang Zemin, l'ancien dirigeant du PCC qui a ordonné la persécution du Falun Gong, et cette plainte a été acceptée par le Parquet populaire suprême et la Cour populaire suprême.

Bien me cultiver en accord avec Dafa

Un compagnon de cultivation m'a souligné mes lacunes et m'a dit que j'avais tort de ne pas avoir soutenu un certain projet dans le passé. Cela m'a dérangée et j'ai argumenté avec lui. Cependant, je me suis rapidement souvenu de l'enseignement du Maître et je me suis sentie mal à l'aise avec mon comportement.

Le Maître a dit :

« Aux yeux des divinités, lorsqu'elles voient un pratiquant dans ce monde humain, le fait que vous ayez raison ou tort n'a aucune importance, enlever les attachements de l'esprit humain est par contre important, c'est précisément comment vous éliminez ces attachements de l'esprit humain quand vous cultivez et pratiquez qui importe. » (« Enseignement de la Loi donné à Manhattan », dans Enseignement de Fa dans les conférences X)

Je me suis rendu compte que j'avais écarté une occasion de m'élever. J'avais toujours une mentalité de compétition. J'ai admis mon erreur et promis au Maître que j'y prêterais attention et cultiverais pour abandonner cet attachement.

Visiter le site web Minghui est une routine quotidienne

Visiter le site Minghui.org pour lire des articles de partage des compagnons de cultivation est quelque chose que je fais tous les jours.

Parfois, si certains pratiquants ne pouvaient pas visiter le site web Minghui, je leur donnais les nouveaux enseignements du Maître et leur envoyais les informations importantes sur le site, je téléchargeais des histoires de cultivation, des fichiers audio et leur imprimais des articles de partage.

Ces articles nous ont beaucoup inspirés. Nous aimons lire comment les compagnons de cultivation se cultivent sur la base du Fa, changent leurs conceptions, s'éveillent au droit chemin et regardent à l'intérieur.

En lisant les articles des compagnons de cultivation, je me suis rendu compte que je n'avais pas une compréhension claire des forces anciennes et que j'avais toujours négligé passivement leurs interférences dans les tribulations, sans adopter une approche plus proactive.

Peu importe où je vais, la première chose que je m'assure est de pouvoir avoir accès à internet. Peu importe comment les forces anciennes essayaient de bloquer internet, avec l'aide du Maître j'ai toujours été en mesure de me connecter. Ma cultivation et mon élévation ont tout à voir avec Minghui qui est une partie importante de ma vie quotidienne.

Au cours des vingt dernières années, le Maître m'a protégée avec compassion à chaque instant. Tant que nous croyons fermement dans le Maître et le Fa, notre chemin sera plus vaste et plus harmonieux. Le Maître m'a sauvé du seuil de la mort, a purifié mon corps et mon esprit et m'a transformée en une nouvelle personne, une particule de Dafa.

Le Maître a dit :

« Il est gratifiant que vous l’ayez traversé. Peu importe les épreuves ou les péripéties par lesquelles les disciples de Dafa sont passés au long du chemin, rétrospectivement, ce n’était qu’une sorte d’épreuves dues au démon. Cela vous a rendus plus mûrs et vous a aidés à enlever vos attachements humains dans le processus, culminant dans votre progression vers la plénitude parfaite. C’est le chemin que vous avez parcouru. En regardant en arrière, vous verrez que tel a été le cas. » (« Enseignement de la Loi à la conférence de New York, 2008 », dans Enseignement de Fa dans les conférences VIII)

Merci Maître de me guider jusqu'à la maison ! Peu importe la longueur du chemin, je vous suivrai jusqu'à la plénitude parfaite.

(Présenté à la seizième conférence de partage d’expériences par Internet de Minghui pour les disciples de Dafa de Chine continentale 2019)

Traduit de l'anglais