Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Projet de média : Contribuer au mieux de ses propres compétences

Mardi 14 janvier 2020 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa à Singapour

(Minghui.org) Salutations au Maître estimé et aux compagnons de cultivation.

Les projets média jouent un rôle important pendant la période de la rectification de Fa, dans le changement de l'environnement local. Bien que ce ne fût pas une voie que j'imaginais prendre, participer aux projets média au cours de ces dernières années m'a permis d'améliorer et de développer rapidement les capacités nécessaires.

Travailler avec diligence à Epoch Times

J'avais l'habitude de faire les trois choses moi-même, sans coopérer avec les pratiquants locaux. Cependant, je me suis rendu compte que cette façon de procéder était lente et cela a renforcé mon désir de rejoindre un projet de média. Par coïncidence, un compagnon de cultivation m'a appelé tout de suite après avec une offre pour y participer. C'est ainsi qu'en 2017, je suis devenu membre de l'équipe d'Epoch Times chinois. Le Maître a dû voir mon désir de sauver davantage d'êtres et a fait cet arrangement.

Je me souviens de ma nervosité du début quand j'ai rejoint l'équipe Internet d'Epoch Times chinois. Je n'étais pas sûr d'être à la hauteur de la tâche, mais j'étais déterminé à persévérer et à chérir cette occasion. J'ai promis en silence d'apprendre ce que je ne savais pas et d'acquérir rapidement l'expérience nécessaire.

Contrairement à moi, les autres membres de cette équipe nouvellement formée étaient beaucoup plus jeunes et avaient de meilleures compréhensions et expériences dans l'utilisation des programmes en ligne. Bien que j'aie été affecté à la création de vidéos, je devais tout apprendre depuis le début. Il n'y avait pas de documents de formation officiels et j'ai dû chercher des tutoriels en ligne. Face à de telles pressions, j'ai eu des doutes. Peut-être que j'aurais dû participer à quelque chose de plus simple.

Le site web de Minghui a publié de nombreux partages d'expériences sur la réalisation de projets média qui décrivent les difficultés rencontrées dans la maîtrise du travail. Des compagnons de cultivation m'ont aussi raconté comment des pratiquants plus âgés ont appris avec succès à faire des vidéos pendant les premiers jours de NTD Télévision. J'ai commencé à réaliser que les pratiquants de Dafa étaient capables de faire beaucoup de choses, tant qu'ils avaient de la force et de la détermination.

Le président d'Epoch Times a souligné à plusieurs reprises l'importance d'étudier le Fa. Ainsi, on a convenu que les pratiquants des équipes de ventes et d'Internet étudient le Fa ensemble les week-ends. J'y ai participé régulièrement malgré ma paresse occasionnelle, parce qu'après l'étude du Fa, le groupe discutait de questions de travail et de la répartition des tâches.

En étudiant le Fa et avec l'aide des compagnons de cultivation, j'ai pu me débarrasser de mes soucis concernant mon âge et ma capacité plus lente d'apprentissage comparé aux autres membres de mon groupe. Tant que je faisais de mon mieux, les travaux étaient faits de manière efficace et les solutions aux problèmes me venaient facilement à l'esprit.

Par exemple, mes premières tentatives pour créer du contenu vidéo étaient entachées de soucis. Je craignais d'être incapable de suivre les autres que mon travail soit l'objet de railleries, qu'avec les éloges vienne l'attachement à la fierté et que la critique me rende dépressif et angoissé. Après avoir regardé à l'intérieur, j'ai identifié mes nombreux attachements et j'ai examiné les facteurs qui les ont fait naître. J'ai émis la pensée droite pour éliminer ces conceptions humaines ordinaires.

Le Maître a dit :

« Je vais vous dire une vérité : tout le processus de cultivation et de pratique d’une personne consiste à abandonner sans cesse ses attachements humains. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

J'ai peu à peu appris à me débarrasser de mes attachements humains à propos de la création de vidéo, par exemple en me demandant combien la vidéo pourrait attirer de spectateurs. J'étudiais plutôt le Fa pour calmer mon état d'esprit avant de commencer le travail. J'ai décidé de contribuer au mieux de mes capacités et de faire simplement le meilleur produit que je pouvais. Ce qui en résulterait serait géré par le Maître.

Le Maître a dit :

« La cultivation dépend de soi, le gong dépend du maître. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

Après avoir abandonné mes conceptions humaines, j'ai fait une percée. Les gens ont commencé à regarder les vidéos que j'avais créées, et certaines ont atteint des chiffres d'audience respectables. Ces résultats ont renforcé ma confiance. Avec l'étude continue du Fa et l'aide du Maître, j'espère créer des réalisations d'encore meilleure qualité.

Sitôt après avoir maîtrisé les bases de la création vidéo, un nouveau défi s'est présenté. On a demandé à l'équipe de création de vidéo de contribuer à la croissance de l'entreprise en créant des annonces de vente. Cependant, les défis étaient nombreux. Les annonces de vente de vidéos doivent satisfaire à des normes plus élevées, mais notre équipe manquait d'expérience. Un produit de mauvaise qualité nuirait à la réputation d'Epoch Times et augmenterait les difficultés à trouver des clients. Pourtant, nous avons dû explorer cette voie afin de développer un modèle d'affaires durable pour Epoch Times.

Après avoir reçu les commandes des clients, les pratiquants étaient sous pression pour livrer. Des clients insatisfaits du produit fini nous envoyaient leurs remarques négatives par l'entremise de l'équipe de vente. Parfois, je fulminais en silence de frustration et de ressentiment : « J'ai passé des nuits à faire cette vidéo. De plus, je ne suis pas un professionnel. Pourquoi ne pouvez-vous pas vous en satisfaire ? »

Cependant, les pratiquants ne rencontrent jamais de tribulations par hasard, alors j'ai commencé à regarder à l'intérieur. Quand j'ai rejoint l'équipe de création vidéo, j'avais pour approche de prendre les choses au jour le jour tout en évitant les problèmes et les difficultés. J'ai pensé : « Je ne suis pas un professionnel, alors c'est normal de maintenir ce projet à un bas niveau. C'est impossible pour moi de faire mieux qu'un vrai professionnel. » Pourtant cette conception initiale elle-même n'était pas correcte !

Le Maître a dit :

« Chez un pratiquant de gong, la pensée ordonne à ses pouvoirs de gong d’agir ; (...) » (Neuvième Leçon, Zhuan Falun)

Comment les pouvoirs supra normaux des pratiquants pourraient-ils être surpassés par les capacités des gens ordinaires ? À cause de mes pensées négatives, j'ai restreint mes pouvoirs supranormaux donnés par le Maître et j'ai créé un produit de qualité inférieure. Les gens ordinaires le considéreront naturellement comme mauvais. La qualité est le reflet du niveau de ma cultivation. En plus de ne pas comprendre le pouvoir de Dafa, je n'ai pas non plus mis assez d'efforts dans mon travail.

Après avoir découvert ce problème, j'ai commencé à étudier sérieusement, à regarder les tutoriels vidéo sur YouTube et à prendre des notes sur les méthodes courantes de production de vidéos. Quand mes techniques ont mûri, mes efforts ont commencé à porter leurs fruits. Je suis encore loin de répondre aux critères du marché, mais je travaille dur et je rattrape ces professionnels parmi les gens ordinaires. Des compagnons de cultivation de mon groupe ont également partagé des conseils sur la réalisation de vidéos, ce qui a permis d'améliorer notre groupe dans son ensemble. Nous avons même reçu récemment des éloges de nos clients pour notre bon travail.

Le processus pour éliminer ces conceptions ordinaires de stress, de fardeau et de difficultés peut nous permettre d'atteindre un état supérieur dans notre cultivation et pratique. Aborder la tâche avec la pensée droite, accepter le résultat avec un esprit humble et regarder à l'intérieur a aussi aidé le flux de mon inspiration. Revoir mon travail antérieur a aussi été inspirant. Produire à ce niveau aurait été impossible si je n'avais pas eu l'aide du Maître.

Une percée en faisant la promotion de Shen Yun

Plus tôt cette année, des compagnons de cultivation ont proposé de commencer les activités pour la promotion de Shen Yun. Les habitants de Singapour intéressés devaient aller voir les spectacles de Shen Yun dans d'autres régions d'Asie. Comme c'était un projet entièrement nouveau, je ne voulais pas y participer, car mes capacités limitées n'auraient pas donné un bon résultat. J'ai pensé que nos pratiquants les plus expérimentés devaient se joindre au projet pendant que je les soutiendrais en coulisses.

Le Maître a dit :

« Mais normalement, quand un conflit surgit, si le cœur humain n’est pas piqué au vif, ça ne compte pas, ça n’a pas d’effet et on ne peut pas en recevoir d’élévation. Donc, au fond de son cœur, il ne peut pas s’en détacher, il s’énerve ; peut-être que ça le titille, il ne peut s’empêcher de se retourner pour voir la tête de ces deux personnes qui disent du mal de lui. » (Quatrième Leçon, Zhuan Falun)

Contre mon gré, les compagnons de cultivation ont approuvé ma participation directe. Tout d'abord, mon cœur était rempli de crainte et de ressentiment envers eux. Pourquoi m'avait-on demandé de faire cela ? Je pensais que d'autres pratiquants étaient plus aptes à réaliser ce travail. Pourquoi ne s'étaient-ils pas portés volontaires ? À ce moment-là, la situation était critique. Si le peu d'entre nous refusait d'y participer, l'activité serait annulée. Le pour et le contre luttaient dans mon esprit. Bien que la recommandation fût un honneur, la difficulté que représentait le délai incroyablement court semblait impossible à surmonter.

Ne pouvant envisager aucune autre alternative, j'ai décidé de prier le Maître de m'aider et j'ai accepté le projet. Je devais travailler la journée et courir à la maison après le travail pour écrire des scripts et sélectionner des vidéos jusqu'aux petites heures du matin. J'ai aussi aidé à organiser les discours, à modifier les diapositives de la présentation et à préparer la répétition. Je ne sais toujours pas comment j'ai réussi à tout terminer en deux semaines.

Cette période de préparation a été si épuisante qu'elle m'a paru être une épreuve de vie ou de mort. Dès que je ressentais des frissons d'incertitude, j'étudiais le Fa et j'émettais la pensée droite. Je pratiquais les exercices pour augmenter mon endurance avant de travailler toute la nuit. Le Maître a dû nous aider, car tout le processus s'est déroulé sans problème. Je remercie le Maître de m'avoir donné cette chance de sauver les êtres malgré mon inexpérience.

Le Maître a dit :

« Les pouvoirs de Gong sont des techniques mineures, La Grande Loi est l'origine et la source. » (« Chercher la porte de la Loi juste », Hong Yin)

Jusqu'à présent, nous avons assuré trois présentations promotionnelles de Shen Yun à Singapour. Les compagnons de cultivation ont également commencé à promouvoir Shen Yun dans la société en général. En mettant en place cette nouvelle activité, j'ai aussi appris à éviter la crainte de l'inconnu et à abandonner la fierté, l'estime de soi et diverses insécurités. Une forte pensée droite nous permettra d'élever notre niveau et d'atteindre les objectifs que le Maître a arrangés pour nous.

Dans le passé, je faisais des propositions, puis je m'asseyais et attendais que la personne responsable délègue le travail. Mais maintenant, je me demande d'abord : « Pourquoi ne pas prendre l'initiative de faire cette tâche moi-même ? Si je ne suis pas en mesure de l'assumer, est-ce en raison de ma pensée droite ou de mes conceptions humaines ? » Maintenant, je prends l'initiative de faire ce que je peux.

Conclusion

J'ai vu de nombreux compagnons de cultivation travailler dans les médias pendant des années, renonçant à leur richesse personnelle et à leur temps pour sauver les êtres. Leurs tolérance, leur sincérité et leur foi m'ont ému aux larmes. À Travers leurs paroles et leurs actions, j'ai découvert de nombreuses lacunes dans ma propre cultivation et j'ai trouvé l'inspiration pour travailler encore plus fort.

J'ai appris à chérir mes compagnons de cultivation dans cette période de la rectification de Fa. Dans la coopération avec les compagnons de cultivation, j'ai progressé dans ma cultivation personnelle et j'ai gagné en expériences dans les projets de clarification de la vérité. J'ai aussi pour but de contribuer au mieux de mes capacités et d'enlever des soucis au Maître.

Merci au Maître et aux compagnons de cultivation !

(Présenté au Fahui de Singapour 2019)

Traduit de l'anglais