Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

De soutenir la cultivation de ma mère à devenir moi-même une pratiquante de Falun Dafa

Lundi 20 janvier 2020 |   Écrit par une nouvelle pratiquante en Chine

(Minghui.org) J'ai commencé à cultiver et pratiquer le Falun Dafa il y a sept mois, et j'aimerais vous raconter mon histoire.

En 1994, j'ai emprunté le livre Falun Gong pour ma mère. J'espérais qu'elle pourrait devenir en bonne santé en pratiquant le Falun Dafa. Ma mère a eu la chance d'assister aux conférences du Maître à Yanji, et elle pratique depuis plus de vingt-cinq ans.

J'ai été témoin des changements énormes chez ma mère après qu'elle a commencé à cultiver et pratiquer le Falun Dafa. Elle a maintenant 81 ans, mais n'a même pas besoin de lunettes. Il y a dix ans, elle a mis en place un site de production de documents clarifiant la vérité à son domicile. Elle a plus de compétences en informatique que moi. Quand nous lui rendons visite, mon frère et moi, nous l'aidons à organiser les documents. Parfois, je vais avec elle et je l'aide à les distribuer.

Lorsque nous avons appris que la police locale prévoyait de fouiller son domicile, mon frère et moi avons caché tout le matériel dans sa voiture. Il était chauffeur pour des responsables de haut rang et disait que sa voiture était l'endroit le plus sûr. Chaque fois que nous avons entendu dire que les maisons pourraient être fouillées, nous avons tout caché dans sa voiture. De cette façon, nous avons évité le danger à plusieurs reprises.

Un jour, quelques personnes de la police locale sont venues chez ma mère. Quand la police l'a interrogée, mon père a répondu aux questions. À la fin, la police a demandé à mon père : « Pratiquez-vous aussi le Falun Dafa ? » Mon père leur a fait remarquer : « Si je pratiquais, pensez-vous que je serai dans cet état-là ? » Mon père avait eu un accident vasculaire cérébral, il avait donc des difficultés à mobiliser la moitié droite de son corps.

Il a dit : « C'est grâce au fait que ma femme pratique le Falun Dafa qu'elle peut prendre soin de moi ! Cela fait des années qu'elle ne prend plus de médicaments et qu'elle n'est plus allée à l'hôpital. Avez-vous idée de la somme d'argent que nous avons économisé ? Je soutiens fermement ma femme dans la pratique du Falun Dafa ! » Les policiers avaient l'air embarrassés et ont arrêté de poser des questions. Ils ont pris quelques documents de clarification de la vérité. Ils ont voulu prendre son exemplaire du Zhuan Falun, mais ma mère a dit : « Vous ne pouvez pas prendre cela ! » Ils l'ont reposé docilement.

Toute notre famille soutient la pratique de ma mère. Nous savons tous que le Falun Dafa est incroyable. Ma mère m'a toujours encouragée à pratiquer et je savais que j'aurais dû commencer à pratiquer il y a des années. Même si je croyais en Dafa et que je récitais en moi : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », je n'avais tout simplement pas commencé la cultivation.

Au début de cette année, nous avons appris que ma petite fille de trois mois se développait lentement, ce qui a apporté beaucoup de stress à toute la famille. Juste avant le Nouvel An chinois, j'ai appris la nouvelle du décès de mon père. J'étais extrêmement triste. Je me suis précipitée dans mon village natal pour préparer les funérailles.

Après les funérailles, je suis restée pendant quelques jours chez ma mère. J'étais inquiète pour les affaires de mon entreprise, alors ma mère m'a parlé de quelques principes de Dafa et m'a suggéré de lire le Zhuan Falun. J'avais déjà essayé auparavant, mais je n'avais pas été vraiment concentrée quand j'ai lu le livre. Cette fois-ci, j'ai lu le Zhuan Falun de la première à la dernière page.

Ensuite, je me suis dépêchée d'aller chez ma fille pour aider à prendre soin de la petite fille. J'avais emmené le Zhuan Falun. Après avoir terminé les tâches ménagères, je lisais le Zhuan Falun dans la soirée. J'ai aussi commencé à émettre la pensée droite quatre fois par jour, et à réciter : « Falun Dafa est bon. » Mon esprit était incroyablement calme après avoir lutté contre la douleur pendant plusieurs mois. En lisant le livre, je sentais que tout était en train de se résoudre. J'ai consolé ma fille et je lui ai conseillé de lire le Zhuan Falun.

Un matin, alors que j'étais en route pour le supermarché, j'ai soudain pensé : « Je veux pratiquer le Falun Dafa ! » J'ai ressenti une joie indescriptible. Quand je suis rentrée à la maison, j'ai téléphoné à ma mère. Je lui ai dit quel jour je serais de retour chez moi et je l'ai invitée à me rendre visite. Je lui ai demandé d'apporter ses livres de Dafa et je lui ai dit que je voulais apprendre les exercices et étudier le Fa. Ma mère était très heureuse et a promis qu'elle allait venir.

J'étais assez occupée et fatiguée, m'occupant de l'enfant et faisant des travaux ménagers chez ma fille tous les jours. Un jour, j'ai ressenti une douleur dans le côté gauche de ma poitrine. La douleur comme des picotements revenait sans cesse. Mon beau-fils est médecin et m'a demandé d'aller à l'hôpital pour vérifier s'il y avait un problème cardiaque. Je pensais que cela pouvait être causé par le travail et le stress, et que j'irais bien après un bon repos.

Il y a quelques années, mon mari et moi, nous avons commencé à aller en Corée du Sud pour un examen médical annuel complet. Lorsque j'ai reçu un appel de l'hôpital pour confirmer notre rendez-vous, j'ai mentionné les picotements dans ma poitrine. On m'a suggéré de passer une échographie cardiaque pendant l'examen médical de routine.

Après que je suis revenue du domicile de ma fille, mon mari et moi sommes allés en Corée du Sud. Pendant l'échographie, le médecin a dit que mon cœur allait bien. J'étais soulagée. Le lendemain de mon retour chez moi, ma mère est venue me rendre visite.

Le rapport médical devait nous être envoyé par la poste trois semaines plus tard. Une semaine après notre retour, une infirmière de l'hôpital en Corée du Sud a appelé et m'a demandé si j'étais toujours là. Je lui ai demandé si quelque chose n'allait pas. Elle m'a dit qu'il y avait un problème dans mon poumon gauche et que je devais immédiatement venir à l'hôpital. Je lui ai dit que j'étais rentrée chez moi. Elle a dit que j'avais besoin d'être réexaminée. Après avoir reçu quatre appels de sa part, je lui ai demandé si c'était un cancer du poumon. Elle m'a répondu qu'il était impossible d'écarter la possibilité d'un cancer, et qu'il fallait donc me faire examiner à nouveau. Après avoir raccroché le téléphone, j'avais l'esprit vide. Je suis allée au salon et j'ai attendu que ma mère ait fini d'émettre la pensée droite. Les mots : « Cultive et pratique ! » me sont venus à l'esprit.

J'ai brièvement expliqué la situation à ma mère. J'ai dit : « Maman, je dois vraiment commencer à pratiquer maintenant ! » Mon mari s'y est résolument opposé. Il a insisté pour que je retourne en Corée du Sud pour un nouvel examen. Il a également commencé à vérifier quels hôpitaux et quels médecins des alentours étaient les meilleurs dans ce domaine. Quand j'ai décidé de pratiquer Dafa, j'ai ressenti un élan de soulagement.

Ceux qui ont vécu des situations similaires savent ce que j'ai ressenti. Je savais que le Maître s'occupait de tout et je n'avais peur de rien. Mais mon mari était très contrarié et ne pouvait pas dormir. Je l'ai rassuré et lui ai dit que le Maître me protégerait. Je n'ai pas discuté avec lui. J'ai juste essayé de le persuader de respecter ma décision.

Je pensais que l'environnement de la maison de ma mère serait plus propice à la cultivation. Afin de ne pas être perturbée par les émotions de mon mari, je suis retournée dans ma ville natale avec ma mère. Je pensais que je devais bien cultiver et valider Dafa avec mes changements physiques et mentaux, ce qui serait la meilleure façon de persuader mon mari. Chaque jour, je lisais le Zhuan Falun et d'autres conférences du Maître. J'ai appris les cinq exercices. Je suis restée avec ma mère pendant un mois.

Le temps passé chez ma mère a été la période la plus satisfaisante et la plus confortable de ma vie. Je n'avais jamais réalisé à quel point j'étais épuisée !

C'était tout à fait comme le Maître avait dit :

« Dans la société humaine ordinaire, pour des questions de réputation et de profit, pour des rivalités et des conflits interpersonnels, vous n’arrivez pas à bien dormir, vous n’arrivez pas à bien manger, vous mettez votre corps dans un état lamentable ; quand on observe votre corps depuis un autre espace, chacun de vos os est même noir. » (Deuxième Leçon, Zhuan Falun)

En étudiant le Fa, j'ai découvert que j'avais toutes sortes d'attachements, y compris la jalousie, l'esprit de compétition, le ressentiment, la complaisance, se faire valoir, la recherche du confort, du prestige, le mépris des autres, etc. Avec mon esprit rempli de toutes ces pensées et tous ces désirs sales, pas étonnant que j'étais épuisée chaque jour ! Comment pouvais-je même dormir ? Pas étonnant que j'étais « malade ».

Je ne pouvais m'empêcher de verser des larmes pendant que je lisais le Zhuan Falun. Je me sentais comme une enfant perdue. Le Maître m'a emmenée à travers la porte de la cultivation et m'a sauvée.

Pendant ces jours, j'ai vécu de nombreux changements physiques et mentaux. La douleur dans ma poitrine a complètement disparu. Mes autres problèmes, y compris les douleurs sévères des vertèbres cervicales, les migraines, l'insomnie, les troubles métaboliques et la rotation limitée de mon épaule droite ont complètement disparu. La basse vision de mon œil gauche qui était causée par deux hémorragies du fond de l'œil consécutives à une dégénérescence maculaire s'est améliorée et je peux maintenant conduire la nuit.

En si peu de temps, j'ai vécu de nombreux changements miraculeux. Un des pratiquants m'a expliqué que chaque jour que nous cultivons est un miracle. Bien que j'aie obtenu Dafa très tard, je vais renforcer ma croyance et me rappeler ma responsabilité et ma mission en tant que pratiquante de Dafa. J'exigerai de moi-même de me conformer strictement aux critères de Dafa, d'améliorer mon xinxing et de me cultiver solidement.

J'espère que tout le monde, dans le monde entier, pourra voir que le Falun Dafa est bon ! Je me sens la personne la plus chanceuse de l'univers pour avoir pu obtenir Dafa !

Traduit de l'anglais