Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Survivre à trois accidents mortels inspire un membre de ma famille à pratiquer le Falun Dafa

Mardi 27 octobre 2020 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Mon parent a eu trois accidents mortels. Il les a évités en toute sécurité ou s'en est remis rapidement parce qu'il croit que le Falun Dafa est bon.

Tomber du quatrième étage

Mon parent est marchand de fruits. Il achète des pommes fraîches en automne, les stocke dans un grand entrepôt frigorifique et les vend aux détaillants. Un hiver, il y a sept ou huit ans, il est venu chez moi et m'a dit : « Il y a quelques jours, j'ai échappé à un accident mortel. »

Quand je lui ai demandé ce qui s'était passé, il a dit : « Un détaillant de fruits est venu voir mes pommes. Nous sommes entrés dans l'entrepôt et avons pris l'ascenseur jusqu'à la quatrième étagère (environ la hauteur de quatre étages). J'ai déplacé un carton de pommes situé près de la bouche d'aération. »

« Comme il n'y avait pas de garde-fou autour de la bouche d'aération et que les planches de l'étagère n'étaient pas bien clouées, j'ai trébuché et je suis tombé dans le grand tuyau de la bouche d'aération. Les personnes travaillant sur la quatrième étagère ont eu peur et ont cru que j'allais mourir parce qu'il n'y avait rien à quoi s'accrocher dans la bouche d'aération. »

« Alors qu'ils descendaient en ascenseur, ils ont crié : “ Accident !” Ils se sont précipités vers le grand ventilateur et m'ont vu suspendu à une étagère métallique. Quand je me suis senti tomber, j'ai pensé que j'allais mourir. Mais mes vêtements s'étaient accrochés une étagère métallique inférieure. Sinon, je serais sûrement mort. »

« Ils étaient si choqués qu'ils sont restés là à me regarder. J'ai crié : “Faites-moi descendre.” Ils m'ont rapidement aidé à descendre. Le responsable de l'entrepôt s'est demandé d'où venait cette tige de métal. »

« Avez-vous été blessé ? » lui ai-je demandé.

« J'avais la peau du dos égratignée et mal à la poitrine, mais je n'avais pas d'autres blessures », a-t-il dit.

« Vous avez de la chance. C'est possible que votre vie ait été sauvée parce que vous soutenez ma pratique du Falun Dafa et vous croyez dans la bonté du Falun Dafa. Le Maître vous a sauvé la vie. Sinon, cela aurait pu être tragique, car l'accident aurait pu vous tuer. »

Il a compris tout à coup. J'ai dit : « À partir de maintenant, n'oubliez pas de dire “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon” quand vous êtes face à un danger. Vous aurez la vie sauve. »

Un tricycle électrique arrêté sur une falaise

Il y a quatre ou cinq ans, juste avant le Nouvel An chinois, mon parent conduisait très vite un tricycle électrique. Tout à coup, le tricycle s'est précipité vers un remblai à côté de la route. Juste après, il y avait une falaise de deux mètres de haut et une pente abrupte au-dessus des rochers.

Il accélérait vers le remblai et sa roue avant commençait à passer par-dessus la falaise. Il était terrifié. À ce moment-là, il a senti une puissante force saisir son tricycle et les deux roues arrière sont restées sur la falaise.

« C'était incroyable ! » a-t-il dit. « J'ai vraiment senti une force saisir mon tricycle. Sinon, je serais tombé de la falaise et je serais mort. À ce moment, j'ai su que Maître Li m'avait sauvé. Je lui suis vraiment reconnaissant. »

Une blessure guérit en trois jours

La belle-fille de mon parent m'a téléphoné un jour en décembre 2019 et a crié : « Mon beau-père est tombé d'une falaise et il est gravement blessé. Il saigne et ses vêtements sont trempés de sang. J'ai pansé sa blessure. Il souffre beaucoup. Que dois-je faire ? »

Je lui ai dit : « Ne t'inquiète pas, je viens. » Le fils de cet homme travaille en dehors de la ville. S'il se passe quelque chose, sa belle-fille m'appelle.

Mon fils a emprunté une voiture et nous nous sommes précipités chez mon parent. Il avait le corps entier couvert de sang. Il a relevé lentement sa manche pleine de sang et nous a montré où sa belle-fille l'avait bandé.

On voyait les deux coudes à travers sa chemise déchirée et il y avait une grosseur de la taille d'un œuf sur chacun d'eux. Il a dit : « Ils sont beaucoup plus petits maintenant. Ils étaient aussi gros qu'un poing d'enfant. »

Il a expliqué ce qui s'était passé : « J'ai pris une charrette à deux roues et je suis allé à la montagne pour ramasser du bois de chauffage. Il y avait trois grandes boîtes attachées à la charrette avec des fils d'acier. J'ai rempli les boîtes avec du bois de chauffage et j'ai attaché quelques branches d'arbre en fagots sur le dessus. »

« En descendant de la montagne, je marchais devant la charrette pour l'empêcher d'aller trop vite. Quand je suis arrivé sur la falaise, une des roues a passé par-dessus le bord. Avant de réaliser ce qui se passait, la charrette s'est retournée et je suis tombé de la falaise. La colline était couverte de rochers pointus et d'épines. Quand j'ai enfin arrêté de tomber, j'ai essayé plusieurs fois de me relever, mais je n'y arrivais pas. J'avais l'impression d'être paralysé et je souffrais beaucoup. »

« À ce moment-là, je me suis souvenu que vous m'aviez dit de crier : “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon.” J'ai crié ces mots plusieurs fois. Alors j'ai pu me lever et retourner le chariot. J'ai grimpé la falaise. C'était merveilleux ! Le Maître m'avait sauvé encore une fois. »

« J'ai un trou de la grosseur d'un pouce dans mon bras. Il a dû être percé par un arbre épineux. Les deux coudes avaient des bosses de la taille d'un poing d'enfant. Si le Maître ne m'avait pas aidé, je serais encore couché là-bas. »

Mon fils voulait le conduire à l'hôpital pour soigner ses blessures. Il a dit : « Non. Je veux pratiquer les exercices avec votre mère. Tout ira bien. »

Il semblait déterminé, alors mon fils m'a demandé quoi faire. Je lui ai dit : « Laisse-le faire ce qu'il veut. Amène-le chez moi. » Ainsi, mon fils nous a conduits à la maison. Je lui ai montré comment pratiquer le cinquième exercice, la méditation. Il a pu méditer avec les jambes croisées (pas le lotus) pendant plus de quarante minutes. Je lui avais montré les exercices auparavant, mais il ne les avait jamais pratiqués.

Le lendemain matin, il a dit : « Après avoir fait les exercices avec vous la nuit dernière, j'ai dormi si profondément ! Je n'avais jamais eu un sommeil si réparateur depuis des années. Ce matin, je me sens bien mieux. Cela ne me fait plus si mal. Les bosses sur mes coudes ont disparu. N'aviez-vous pas dit que le Falun Dafa est incroyable ? Regardez. »

Il a remonté ses manches et m'a montré. C'était vraiment incroyable de voir que les deux bosses de la taille d'un œuf avaient disparu en une nuit ! J'ai dit : « Vous êtes béni grâce à votre confiance dans le Maître et Dafa ! »

Il est resté avec moi pendant deux jours. En plus de méditer avec lui, je lui ai fait écouter les enregistrements des conférences du Maître.

Quand mon fils est venu le voir, il a remonté ses manches pour lui montrer. « Regarde, j'ai fait la méditation avec ta mère pendant plus de quarante minutes. Les bosses sur mes coudes ont disparu le lendemain. Le Falun Dafa est vraiment incroyable ! Si j'étais allé à l'hôpital, je n'aurais pas guéri si vite. »

Mon fils a aussi pensé que c'était incroyable et il a été témoin de l'extraordinaire pouvoir de Dafa. Ainsi, il a aussi une attitude positive envers Dafa et soutient ma cultivation.

Mon parent est rentré chez lui le troisième jour alors que sa fille était revenue à la maison depuis la ville après avoir entendu qu'il était blessé.

J'ai appelé sa belle-fille le lendemain une fois qu'il était rentré et lui ai demandé de changer la gaze et de refaire son pansement. Elle a dit que la gaze était collée à son bras. Après l'avoir coupée avec des ciseaux, elle a décollé lentement la gaze, mais a dit qu'elle ne pouvait pas voir où était la blessure.

Après une inspection minutieuse, elle a trouvé une petite marque rouge. Elle a réalisé que le trou de la taille d'un pouce avait guéri. Aussi bien la belle-fille que la fille étaient stupéfaites !

Cet incident a fait grand bruit dans son village. Même les gens des villages voisins ont entendu ce qui s'était passé et ont eu une opinion positive du Falun Dafa. Mon parent a raconté à tout le monde l'histoire de sa guérison en récitant « Falun Dafa est bon ». Il leur a raconté aussi comment ses blessures avaient vite guéri et comment il s'était miraculeusement remis en deux jours en faisant les exercices de Falun Dafa.

Quand il m'a dit que tout le monde était stupéfait d'entendre ses expériences, je lui ai dit : « Vous avez vraiment bien fait. En disant aux gens combien vous avez bénéficié de Dafa, vous validez Dafa – comme le Falun Dafa est extraordinaire et génial ! Le Maître vous a sauvé la vie plusieurs fois. Peut-être qu'il est temps de commencer à pratiquer ! »

Il était d'accord et a commencé à pratiquer le Falun Dafa. Il m'a demandé d'écrire ses expériences et a dit qu'il est profondément reconnaissant au Maître de l'avoir sauvé.

Traduit de l'anglais