Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Miracles médicaux réalisés par le Falun Dafa (6e partie) : Rétablissement de personnes handicapées

Mardi 10 novembre 2020 |   Écrit par Qin Yun

(Minghui.org) Avoir une bonne santé est le rêve de chacun, mais beaucoup souffrent de maladies que même la médecine moderne ne peut pas guérir. Le Falun Dafa a cependant permis à nombre de ses pratiquants de se remettre de maladies incurables. Basé sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, le Falun Dafa a été présenté au public le 13 mai 1992. Au cours des vingt-huit dernières années, les pratiquants de plus de 100 pays ont amélioré leur santé physique et élevé leur moralité, devenant ainsi de meilleurs citoyens.

En 1998, six ans après la présentation du Falun Dafa, l'Administration générale des sports de Chine a coordonné des professionnels de la santé pour qu'ils mènent une série de cinq enquêtes sur les effets curatifs du Falun Dafa. Près de 35 000 pratiquants de Pékin, de Wuhan (capitale de la province du Hubei), de Dalian (ville métropolitaine de la province du Liaoning) et de la province du Guangdong ont participé à ces cinq enquêtes.

Les résultats ont montré que 98 % des participants avaient constaté une amélioration de leur santé physique et qu'ils avaient fait économiser en moyenne 20 millions de yuans environ (3 millions de dollars américains ou 2 millions et demi d'euros) par an en frais médicaux pour leurs employeurs.

Le livre Zhuan Falun, l'enseignement principal du Falun Dafa écrit par son fondateur, M. Li Hongzhi, a été publié en Chine à la fin de l'année 1994. Deux ans plus tard, il est devenu l'un des dix livres les plus vendus en Chine. Actuellement traduit en plus de 40 langues, c'est le livre chinois qui a été traduit dans le plus grand nombre de langues étrangères.

Cette série est un recueil d'expériences de pratiquants de Falun Dafa qui ont énormément bénéficié de la lecture du livre et de la mise en pratique du principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

* * *

(Suite de la 5e partie)

Par rapport à d'autres affections corporelles, un handicap physique n'est pas seulement synonyme d'inconfort, mais aussi de stress mental et parfois de discrimination sociale. Voici quelques histoires de pratiquants de Falun Dafa qui se sont miraculeusement remis de leurs handicaps, retrouvant ainsi leur santé et leur bonheur.

Accidents du travail et handicaps

M. Wang Shenghua, un chauffeur de transport public de la ville de Weifang, province du Shandong, a été gravement brûlé alors qu'il tentait de sauver des biens publics au moment d'un incendie. Les brûlures couvraient environ 30 % de sa surface corporelle.

Même s'il a survécu à l'incendie, il s'est retrouvé avec une longue liste de séquelles, entre autres : de grandes zones de peau couvertes de pus et de sang, des anomalies précancéreuses sur la peau, des maladies cardiaques, de l'hypertension, de l'arthrite et une insomnie sévère. La médecine moderne a eu peu d'effet sur son état. En raison du coût contraignant de son traitement médical, son employeur a cessé de payer son traitement, bien qu'il ait reçu le titre de « héros de la lutte contre les incendies. »

En raison de l'énorme pression occasionnée par sa condition physique et l'augmentation de ses factures médicales, M. Wang a sombré dans une dépression nerveuse. Sa femme, Mme Dai Zongzhen, s'est épuisée à force de prendre soin de lui, et elle a commencé à développer des maladies cardiaques et rénales. Le couple se disputait fréquemment à cause de leurs difficultés financières. L’atmosphère familiale instable créée par ce conflit a rendu leur fille Wang Peng de plus en plus silencieuse et découragée en ce qui concerne sa propre vie.

À l’été 1995, le destin du couple a pris un tournant positif lorsqu'ils ont tous deux commencé à pratiquer le Falun Dafa. En quelques jours, les symptômes de M. Wang ont disparu et Mme Dai a vu sa santé se rétablir. Dans leur vie quotidienne et au travail, ils se comportaient selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, ce qui leur a valu les éloges de leurs supérieurs et de leurs collègues. Leur fille s'est également rétablie, passant de solitaire et réservée à extravertie et mature. Le Falun Dafa a ramené la santé et le bonheur dans leur famille.

Cependant, après le début de la persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC) en 1999, le couple a été arrêté et leur domicile mit à sac parce qu'il refusait d'abandonner leur croyance. Sous la pression des autorités, ils ont été licenciés par leurs employeurs, et leur fille a été expulsée de l'école.

Ils ont été condamnés à des peines de travaux forcés et contraints de fuir leur pays pour éviter de nouvelles persécutions. La mère et les deux jeunes frères de Mme Dai ont été persécutés à mort, et sa belle-sœur a été victime d'une attaque cérébrale due à l'impact soudain.

Un mineur de charbon paralysé peut à nouveau marcher

Le 30 avril 1996, un article de Minghui décrit l'histoire de M. Qing Yan, un travailleur dans une mine de charbon qui a été blessé lors de l'effondrement d'une mine. En conséquence, il a été victime de fractures de compression sur ses trois premières vertèbres lombaires. Il a donc été paralysé à partir de la taille. Après plus de huit heures d'intervention chirurgicale sur sa colonne vertébrale, une plaque d'acier et des vis ont été utilisées pour fixer et stabiliser sa colonne vertébrale. Bien que la plaque ait été retirée par la suite, il a dû s'asseoir dans un fauteuil roulant et utiliser des béquilles pour se déplacer. Des années de traitement médical dans des hôpitaux prestigieux de Tianjin et de Pékin n'ont donné aucun résultat.

Légende : Une cicatrice de quinze centimètres sur le dos de M. Qing Yan après l'opération de la colonne vertébrale 

En 1997, M. Qing a commencé à pratiquer le Falun Dafa et faisait les exercices depuis son fauteuil roulant. De jour en jour, sa santé s'est améliorée ; en 2000, il était capable de se tenir debout et de marcher sans béquilles. Après le début de la persécution, il s'est rendu sur la place Tiananmen à Pékin pour défendre le Falun Dafa. Il a parlé à des gens, comme le secrétaire du Parti communiste sur son lieu de travail et même aux policiers locaux, de son merveilleux processus de guérison. Il parcourait la ville à vélo pour parler du Falun Dafa et de son expérience.

Le survivant d'une explosion se rétablit complètement

M. Long Tingpan, employé d'une usine d'appareils électroniques dans la ville de Jingmen, province du Hubei, a été gravement blessé lors d’une explosion accidentelle sur son lieu de travail. Il s’est retrouvé avec un certain nombre d'incapacités et a reçu du gouvernement une évaluation d'invalidité de catégorie 1. À cause des éclats de cuivre, des petits morceaux de roche et de la poussière de l'explosion qui bloquait ses pores, il ne pouvait pas transpirer normalement, ce qui provoquait des démangeaisons insupportables et des abcès sur tout le corps. Ses bronches étant endommagées, il crachait souvent du sang quand il toussait. Son employeur l'a envoyé à Shanghai et à Pékin pour consulter des experts médicaux, mais en vain. Ils ont également dépensé de l'argent en médecine traditionnelle, y compris des médecins vaudous, sans aucun succès.

Juste au moment où il était sur le point d'abandonner, le Falun Dafa a commencé à se répandre dans la région de Jingmen. En mai 1996, M. Long et sa femme, Mme Zhou Ping, ont commencé à pratiquer le Falun Dafa. Peu après, ses blessures ont été guéries et ses atroces douleurs ont disparu — il a tout à coup retrouvé sa vie.

La santé de sa femme s'est également améliorée après la guérison de certaines maladies tenaces grâce à la pratique du Falun Dafa. Au travail, ils ont été félicités par leurs supérieurs pour leur pratique de Falun Dafa, ce qui a fait économiser à leur entreprise d'énormes sommes d'argent en matière de frais médicaux. Le couple a commencé à se comporter selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et s'est efforcé de devenir de meilleures personnes.

En 1999 après le lancement de la persécution, M. Long a été condamné à sept ans de prison et Mme Zhou à neuf ans de prison. Pendant sa détention dans un centre de lavage de cerveau, on a injecté à Mme Zhou une drogue toxique. Heureusement, une autre pratiquante qui rendait visite à Mme Zhou à son domicile a remarqué les effets secondaires ; elle a survécu après un traitement d'urgence.

Autres blessures causées par des traumatismes

Selon un rapport de Minghui du 2 octobre 2014, le 7 juin 2007, un homme a été blessé alors qu'il tentait de sauver une victime de meurtre. Le crâne et l'oreille droite de l'homme ont été profondément coupés par le meurtrier, provoquant un épanchement de matière cervicale et de sang.

Au cours de l'opération, on a constaté qu'il manquait un morceau d'os de 3 cm sur 2 cm de large au niveau du crâne et que ses pupilles étaient dilatées. L'hôpital a émis un avis de décès imminent. Il a été maintenu dans l'unité de soins intensifs pendant treize jours et on lui a transfusé 10 litres de sang.

Pendant son coma, de son propre aveu, il a été amené aux portes de l'enfer. Un gardien lui a dit que sa vie n'était pas encore terminée et a ordonné qu'il soit ramené à la vie. Il a pensé que c’était le résultat d’avoir suivi les conseils de son père, un pratiquant de Falun Dafa, et d'avoir démissionné des Jeunes Pionniers, une organisation du PCC.

L'homme a reçu une reconnaissance d'invalidité de catégorie 3, car il n'était pas en mesure de s'occuper de lui-même. Il a enduré deux rechutes de symptômes cérébraux et, chaque fois, il a dû être hospitalisé.

Plus tard, son père lui a appris le Falun Dafa et peu après ses fonctions cérébrales se sont complètement rétablies. Il a même participé au cours de formation des conducteurs de la région locale et a excellé lors de l'examen final.

Un ouvrier du bâtiment paralysé après être tombé d'un toit

En mars 2000, pendant son travail, M. Yuan Yanming, un ouvrier du bâtiment de la région de Daxinganling, province du Heilongjiang, est tombé d'un toit. Il a atterri, la tête la première sur le sol, et il s'est retrouvé avec une commotion cérébrale modérée, une omoplate cassée, une rupture de la rate, un épanchement pleural et trois côtes fracturées. Il a été hospitalisé pendant plusieurs jours.

Plus tard, on lui a diagnostiqué une hernie discale lombaire, des épines lombaires disjointes et un nerf sciatique pincé. Son médecin lui a dit que, sans une intervention chirurgicale, il risquait la paralysie dans les trois mois. Âgé de 40 ans, il ressemblait à un septuagénaire et était désespérément cloué au lit. Il a fait une dépression nerveuse, car sa famille était confrontée à des difficultés financières, avec les frais de scolarité de son enfant à payer et la prise en charge de personnes âgées à assumer.

En 2003, un pratiquant de Falun Dafa lui a apporté un exemplaire du Zhuan Falun. Au début, il ne pouvait pas s'asseoir et devait lire le livre tout en étant allongé. Peu après, il a pu s'asseoir et le lire. Plus tard, il a été capable de se lever pour faire les exercices. Ses collègues, ses voisins, sa famille et ses amis ont été stupéfaits par son rétablissement et le pouvoir de guérison du Falun Dafa.

L'histoire d'un bouddhiste laïc

M. Liu Ji, un bouddhiste laïc de la ville de Jilin, province du Jilin, aidait un parent à démolir une maison, lorsqu’un mur est tombé et l’a enseveli. Il a eu une fracture du troisième disque lombaire, lui causant des douleurs insupportables. Après avoir été hospitalisé pendant sept jours, son médecin l'a libéré et lui a dit que marcher avec une canne pour le reste de sa vie était sa meilleure option. Il a cherché diverses formes de traitement et s'est même rendu dans la province du Sichuan pour une séance de guérison par le qigong, mais sans succès.

En 1998, il a obtenu un exemplaire du Zhuan Falun, mais il considérait le Falun Dafa comme une forme ordinaire de qigong ; par conséquent, il ne l'a pas pris au sérieux.

Un jour, alors qu'il était à la maison et vénérait une statue de Bouddha, il a ressenti une vive douleur à la jambe. Il s'est dit : « Si le Falun Dafa est une pratique droite, ma jambe douloureuse devrait guérir. »

À sa grande surprise, son souhait a été exaucé et sa jambe a été guérie, il s'est donc consacré à l'étude du Zhuan Falun. Il s'est rendu compte que tous les principes auxquels il s'était éveillé au cours de ses années de bouddhisme étaient expliqués dans la première section du livre ; en plus de cela, il a trouvé les réponses à de nombreuses questions qu'il se posait depuis longtemps.

Après être devenu un pratiquant de Falun Dafa, bon nombre de ses maladies, y compris les effets persistants de l'accident — maux d'estomac, maladies rénales et capsulites de l'épaule — ont été guéries. Les membres de sa famille ont aussi commencé la cultivation et pratique après avoir été témoins de ses changements spectaculaires.

Capable de marcher après avoir été écrasé par une grue en métal

En décembre 2002, M. Sun Xueqing, un villageois du bourg de Huanghuadian, à Tianjin, a été frappé par un cadre métallique tombé d'une grue. Ce choc a eu des répercussions telles que des difficultés respiratoires, des côtes et un os pelvien cassés, des intestins et des artères rompus, et une contusion rénale. L'hôpital local a émis un avis d'état critique et de décès imminent.

À son réveil, un pratiquant de Falun Dafa était présent dans sa chambre d'hôpital et lui a parlé du Falun Dafa. Sa femme, qui pratique le Falun Dafa, a également essayé de le persuader d'essayer. Il s'est décidé et a annoncé qu'il allait commencer la pratique.

Peu après, des choses merveilleuses s'ensuivirent. Son abdomen était suturé avec plus de trente points et plusieurs tubes y étaient insérés, mais il ne ressentait aucune douleur. Il venait juste d’être opéré des intestins, mais il a pu manger et tout digérer sans aucune difficulté. Selon son médecin, son hydronéphrose était incurable, mais trois mois plus tard, lors de son examen de suivi, tout était revenu à la normale. Ses jambes étaient devenues inégales en raison de la blessure de son os pelvien, par contre 36 jours plus tard il pouvait marcher normalement. En moins de deux mois, il pouvait marcher librement et faire du vélo.

Son médecin et ses infirmières, ses amis et sa famille ont tous été témoins de son incroyable rétablissement. Dès lors, il est devenu une personne calme, facile à vivre et désintéressée et s'est conduit selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Maladies graves et handicaps

M. Li Guoliang, du district de Luyi, province du Henan, souffrait de spondylarthrite ankylosante, une maladie qui empêchait sa colonne vertébrale de fléchir de son sacrum à son cou. Il pouvait à peine bouger les mains et les mâchoires et il se déplaçait en faisant des petits pas. Son sommeil ainsi que sa propreté sont devenus des tâches quotidiennes extrêmement difficiles. Cette maladie insidieuse l'a amené à faire une dépression nerveuse.

Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, il pouvait mobiliser ses mains librement et manger n'était plus un problème — ses mâchoires s’ouvraient normalement. Plus important encore, son moral était ragaillardi. Il a recommencé à faire du tricycle et à vendre de petits produits de consommation pour gagner sa vie. Même lorsqu’il n’était pas complètement rétabli et ne pouvait pas monter sur un tricycle, il a fait remonter les poignées pour pouvoir les tenir tout en gardant le haut de son corps droit.

Il a parlé du Falun Dafa aux gens. Un cambrioleur a écouté son histoire et ses conseils et a commencé une nouvelle vie en faisant du petit commerce. Les médias locaux avaient même rapporté son histoire. Certaines institutions médicales ont voulu faire des recherches sur son cas, car les changements positifs qu’il a vécus étaient au-delà de leurs connaissances. Les médecins qui l'avaient traité auparavant ne pouvaient pas croire qu'il soit encore en vie.

Un patient ayant une maladie aussi grave, qui reprend sa vie en main après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, est vraiment un témoignage de la puissance du Falun Dafa.

Cependant, le PCC craignait une personne aussi aimable. Il a été arrêté par la police locale ; au cours du processus, la police l'a bousculé afin de lui infliger de la douleur. Après son incarcération, les détenus l'ont tellement battu qu'il est resté alité pendant plus de six mois, pendant que les autorités de la prison fermaient les yeux sur ces mauvais traitements.

Il y a de nombreuses autres histoires de ce genre. M. Li Cheng un trentenaire, du district de Huanan, province du Heilongjiang, a eu des tumeurs cérébrales et une hémorragie thalamique qui l’ont rendu handicapé. Il y a douze ans, on lui avait diagnostiqué six tumeurs cérébrales à l'hôpital de la ville de Jiamusi ; son médecin a déterminé qu'il ne lui restait qu'un an et demi à vivre. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, sa santé s'est progressivement rétablie et il a pu prendre soin de lui, et même gagner sa vie en cultivant un lopin de terre par ses propres moyens. En raison de sa pratique du Falun Dafa, le PCC l’a condamné à trois ans de travaux forcés et plus tard cinq ans de prison.

Mme Shao Meiqin, de la ville de Baotou, province du Hebei, a été porteuse d'un handicap pendant plus de vingt ans. En juin 2005, avec l'aide de pratiquants de Falun Dafa, elle a commencé la pratique. Cinq jours plus tard, elle pouvait marcher et faire les cinq séries d'exercices sans ses béquilles. Son audition, qui était autrefois altérée, a été guérie. Elle n'a plus eu besoin de prendre ses nombreux médicaments, ce qui lui a permis d'économiser près de 10 000 yuans par an en frais médicaux. Son deuxième fils aîné, qui est venu de l’extérieur de la ville pour lui rendre visite, a été heureusement surpris de la voir en bonne santé. Lors d'une réunion et d’un repas familial, dans l’effervescence, il a levé son verre de vin pour porter un toast de reconnaissance envers le fondateur du Falun Dafa.

Mme Jin Yanhua, professeur à l'université de Beihua, province du Jilin, a souffert d'une complication majeure lors de la naissance de son enfant et, par la suite, elle est devenue paralysée et alitée. Cinq mois plus tard, son mari l'a abandonnée et est parti avec le bébé. Désespérée, elle a croisé par hasard le Falun Dafa. Depuis, elle se conduit selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Sa santé s'est améliorée — peu après, elle s'est complètement rétablie. Elle a pu marcher et reprendre le travail. Sa famille et ses amis étaient heureux de voir sa transformation rapide.

M. Cheng Xinguang, habitant la ville de Heze, province du Shandong, est né en 1994 avec du rachitisme et depuis, son dos est bossu. Après avoir pratiqué le Falun Dafa, il a pu se tenir debout pour la première fois de sa vie. De nombreux villageois ont été témoins de la puissance du Falun Dafa et certains ont même commencé à le pratiquer. Un policier qui le connaissait a dit : « Il y avait un bossu. Maintenant, il se tient droit et je le reconnais à peine. Le Falun Dafa est vraiment étonnant. » En 2007, M. Cheng a été condamné à quatre ans de prison pour sa pratique et a été torturé dans la prison de Tai'an.

(À suivre)

Traduit de l'anglais