Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Élever mon xinxing

Vendredi 6 novembre 2020 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa dans la province de l'Anhui, Chine

(Minghui.org) J'ai 67 ans. Au début de 1999, lorsque j'ai lu pour la première fois le Zhuan Falun, j'ai rêvé d'un homme vêtu de vêtements du passé. Ses oreilles étaient très grandes et longues et il avait l'air très sérieux. Il se tenait devant moi, sans dire un mot. Il s'est servi de son esprit pour me dire de l'accompagner. Je n'ai rien dit non plus. Dans mon esprit, j'ai essayé de le chasser, mais il a refusé de partir. Je lui ai dit que j'étais une pratiquante de Falun Dafa et que je ne voulais pas l'accompagner. Mais il était toujours là. J'ai alors commencé à penser à la photo de Maître Li Hongzhi dans le Zhuan Falun. Quand la photo est devenue très claire, l'homme a disparu.

Le Maître m'a donné un indice pour aller sur un site de pratique pour faire les exercices le 4 avril 1999. Le lendemain à 5 h 30, j'en ai trouvé un. Quand je faisais le deuxième exercice, j'ai vu des « fleurs » remplir tout le site de pratique, mais elles étaient différentes des fleurs de notre dimension. Cela a duré quelques minutes. Quand j'ai ouvert les yeux pour tout voir plus clairement, tout a disparu. Je me sentais très chaude, comme si j'étais au soleil, même si le soleil n'était pas encore levé et qu'il faisait encore frais.

Après avoir fini les exercices, ma sœur m'a demandé ce que je ressentais. Je lui ai raconté ce que j'avais vu avec mon œil céleste. Elle m'a enviée et a dit : « Vraiment ? Ce que tu as vu vient d'une autre dimension. Le Maître t'encourage à te rendre sur le site de pratique pour faire les exercices. »

À partir de là, je suis allée sur ce site de pratique particulier pour faire les exercices. Je me sentais très légère. Je pouvais monter les escaliers jusqu'au 15e étage et redescendre sans me fatiguer. J'ai guéri de ma maladie cardiaque, de mes rhumatismes et de mes problèmes d'estomac.

Un jour, alors que je faisais les exercices debout dans la cour, j'ai vu avec mon œil céleste le Corps de Loi du Maître vêtu d'une robe orange, assis dans la position du lotus à ma droite dans le ciel. Le ciel entier était d'un rouge transparent. C'était exactement comme le Maître a dit dans le Zhuan Falun :

« Le champ de nos sites de pratique de gong est meilleur que celui où les gens exercent toute autre méthode, il vous suffit seulement d’aller pratiquer le gong dans ce champ, c’est bien mieux que de vous faire soigner. Mes Corps de Loi s’assoient en cercle ; au-dessus du champ de pratique de gong, il y a encore une coupole sur laquelle se trouve un grand Falun et au-dessus de cette coupole, un grand Corps de Loi surveille ce champ. Ce champ n’est pas un champ ordinaire, ce n’est pas un champ ordinaire où on fait du qigong, mais un champ de cultivation et de pratique. Beaucoup de nos pratiquants qui ont des pouvoirs de gong ont vu le champ de notre Falun Dafa couvert de rayons lumineux rouges, tout est couvert de rouge. » (Troisième Leçon, Zhuan Falun)

Immergée dans le Fa

Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, j'ai perdu tout intérêt pour la lecture d'autres livres et je n'avais pas non plus envie de regarder la télévision. Chaque fois que j'avais le temps, je voulais toujours étudier le Fa et réciter Hong Yin. Dès que j'ai entendu dire que le DVD des conférences de Fa du Maître était disponible, je l'ai emprunté à un autre pratiquant et je les ai regardés. À ce moment-là, j'avais vraiment le sentiment de m'immerger dans le Fa.

Lorsque j'étudiais le Fa, je ne pouvais pas complètement abandonner un conflit entre un collègue et moi-même. À ce moment-là, je lisais la section « L'élévation du xinxing » dans le Zhuan Falun. En lisant : « … il lui faut continuer à élever son xinxing » (Quatrième Leçon, Zhuan Falun), les caractères de xinxing se sont transformés en grands caractères tridimensionnels en traits très épais et sombres. Ils étaient si grands qu'ils occupaient tout mon champ de vision. J'ai soudain réalisé : « Le Maître fait des allusions d'une manière si compatissante que j'ai besoin d'élever mon xinxing. Qu'est-ce que je ne peux pas encore abandonner ? » J'ai oublié cela peu de temps après.

Je travaillais avant pour une entreprise d'État. Lorsqu'elle a été scindée en une agence gouvernementale et une entreprise d'État, certains d'entre nous, cadres, devaient devenir des fonctionnaires, ce qui signifiait une meilleure affaire. Mais il n'y avait que quelques postes de ce type, donc la concurrence était intense. J'étais bien qualifiée. Un autre manager craignait de perdre sa place à cause de moi, car ses qualifications n’étaient pas comparables. La persécution du Falun Dafa avait déjà commencé, alors il m'a signalée dans une lettre à son superviseur.

Je ne lui en voulais pas. Au lieu de cela, j'ai pensé que je devrais lui clarifier la vérité, car il savait déjà que j'étais une pratiquante. Je lui ai donné quelques informations et lui ai montré quelques-uns des nouveaux articles du Maître. Ma gentillesse l'a ému. À de nombreuses reprises, il a dit que j'étais très gentille. Quand j'ai suggéré qu'il démissionne du Parti communiste chinois (PCC), il a accepté. Plus tard, après que je lui ai donné l'application pour contourner le blocus de l'Internet, il a souvent parcouru le site Web de Dongtaiwang et regardé les spectacles de Shen Yun. Puis il a aidé sa famille et ses amis à démissionner du PCC et de ses organisations pour la jeunesse. Il a dit qu'il voulait apprendre les exercices au début de 2014. À ce moment-là, il avait déjà commencé à lire le Zhuan Falun.

Je suivais le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. J'étais consciencieuse au travail. À la maison, je m'entendais bien avec mes proches, y compris ma belle-mère et mes belles-sœurs, ainsi que mes voisins.

Les gens qui me connaissaient me disaient souvent : « Tu as de très bonnes relations avec les gens ; tu es tellement merveilleuse ! » Je souriais et disais : « Je pratique le Falun Dafa. Maître Li, le fondateur, m'a appris à être une bonne personne. »

« De nos jours, il n'est pas courant de voir quelqu'un d'aussi bon que vous ! »

Mon domicile était à huit kilomètres de mon travail. Lorsque je suis rentrée chez moi à vélo électrique à la fin du mois d'août 2013, il faisait déjà nuit. J'étais pressée et j'allais vite quand le panier à l'avant de mon vélo s'est envolé et j'ai été jetée par terre. Au même moment, j'ai entendu les cris effrayés d'un bébé et j'ai vu que ma bicyclette s'était cognée à l'arrière d'un tricycle.

Un homme a sauté et a ramassé l'enfant pétrifié du tricycle. En me levant, j'ai continué à m'excuser, tandis qu'à l'intérieur je disais : « Falun Dafa est merveilleux ! » J'ai pensé qu'ils devraient aller bien. Puis l'enfant a cessé de pleurer.

L'homme a dit que sa jambe était blessée. J'ai pris mon vélo et j'ai dit : « Je vais vous emmener à l'hôpital. » Il a dit : « Laissez-moi d'abord ramener mon enfant à la maison, puis nous irons. » J'ai dit : « Je vous attendrai ici. »

Il vivait tout près. Voyant qu'il ne revenait pas au bout d'un certain temps, je suis allée le chercher chez lui. Lorsqu'il m'a demandé si je pouvais le déposer, je ne me suis pas sentie à l'aise de l'emmener parce que j'étais nouvelle conductrice. Il a décidé de conduire mon vélo, et j'ai pris le siège du passager. En chemin, je lui ai demandé si l'enfant allait bien. Il m'a dit : « Vous êtes tellement honnête. J'ai pensé que lorsque je ramènerais mon enfant à la maison, vous vous enfuiriez. Vous êtes même venue chez moi pour me chercher. »

J'ai dit : « Je pratique le Falun Dafa. Maître Li nous demande de suivre Authenticité-Bienveillance-Tolérance et d'être une bonne personne à tout moment. Aujourd'hui, je suis tombée sur vous. Si je ne vous emmenais pas à l’hôpital, ne me sentirais-je pas coupable ? »

Il m'a posé quelques questions sur le Falun Dafa, auxquelles j'ai répondu. J'ai dit : « Je peux voir que vous êtes aussi une bonne personne. De nos jours, les gens démissionnent du PCC pour assurer leur sécurité. Puis-je vous aider à le faire ? »

Il a dit : « Bien sûr. J'ai rejoint la Ligue de la Jeunesse dans l'armée. » Puis il m'a donné son vrai nom pour démissionner de cette organisation.

Lorsque nous sommes arrivés à l'hôpital, le test que le médecin nous a suggéré coûtait environ 500 yuans. L'homme n'en voulait pas à cause du coût, mais j'ai insisté. Quand j'ai réalisé que je n'avais pas autant d'argent sur moi, j'ai appelé mon mari pour qu'il me l'apporte. Les résultats ont montré qu'il allait bien, alors nous avons tous les deux été rassurés. Comme il n'avait pas encore dîné, mon mari l'a invité à dîner et l'a ensuite ramené chez lui. Sur le chemin, l'homme n'a pas cessé de dire à mon mari : « Elle est tellement merveilleuse ! »

Le lendemain, nous sommes allés voir son enfant et leur avons apporté des cadeaux. Lui et sa femme ont été très touchés. Ils n'arrêtaient pas de dire : « Vous êtes tellement géniale. Ce n'est pas courant de voir une bonne personne comme vous de nos jours ! »

« Les gens qui ont une croyance sont formidables ! »

Je suis allée au marché des producteurs pour acheter des œufs pendant l'été 2019. En sortant du marché, j'ai acheté quelques pastèques. Puis j'ai appelé un taxi. Quand il est arrivé, j'ai mis les œufs sur le trottoir, puis j'ai mis les pastèques dans le taxi. Quand je me suis retournée pour prendre les œufs, une dame à vélo avait roulé sur les œufs et les avait tous écrasés. Je n'ai pas demandé de dédommagement, car je n'aurais pas dû les laisser sur le trottoir.

Le vendeur a dit : « La même chose s'est produite hier. Un homme n'a écrasé que deux œufs appartenant à une femme âgée. Il l'a dédommagée, mais la femme était toujours très en colère. Ils ont eu une vive dispute ! »

Le chauffeur de taxi et le vendeur ont dit à la dame qui avait écrasé mes œufs qu’elle était tombée sur une personne formidable aujourd'hui. J'ai dit : « Je pratique le Falun Dafa. Maître Li nous enseigne à être de bonnes personnes. » Puis je les ai entendus dire : « Les gens qui ont une croyance sont formidables ! »

Toute la famille est honnête

Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, bien que mon mari, ma fille et mon fils n'ont pas commencé à pratiquer, ils ont reconnu qu'« Authenticité-Bienveillance-Tolérance est merveilleux » !

Nous avions une pharmacie. Un jour, alors qu'un camion passait, une dizaine de sacs sont tombés devant notre pharmacie. Les passants ont couru et ont commencé à les ramasser. Mon mari leur a dit de ne pas le faire.

Lorsque le chauffeur et le propriétaire ont réalisé que les sacs avaient disparu, ils ont fait demi-tour et sont revenus. Ils étaient très inquiets de ce qu'ils avaient perdu et ont proposé de tout racheter à 50 yuans le sac. Ils ont demandé à mon mari de les aider à les retrouver tous. Mon mari les a retrouvés et a ramené une dizaine de sacs. Le propriétaire a offert à mon mari quelque chose pour lui montrer sa reconnaissance, mais mon mari n'a pas voulu l'accepter.

Ma fille est allée à la banque pour retirer 2000 yuans, mais le commis l'a par erreur enregistré comme un dépôt. Lorsque ma fille a réalisé qu'elle avait 4000 yuans de plus sur son compte bancaire, elle a signalé l'erreur à la banque et leur a demandé de vérifier. Son honnêteté a ému l'un des employés aux larmes.

Mon fils est également très honnête. Malgré des pressions, il a refusé de fournir de fausses preuves contre l'un de ses collègues qui étaient accusés. Une autre fois, il était chargé de se procurer des biens d'une valeur de 10 milliards de yuans dans le cadre d'un appel d'offres. Il n’a accepté aucun pot-de-vin.

La fleur d'Udumbara qui ne fleurit que tous les 3000 ans fleurit depuis sept ans chez moi. Une fois dans un rêve, j'ai vu la porte céleste s'ouvrir.

Traduit de l'anglais