Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Mise à jour sur des pratiquants de Falun Gong ciblés dans la ville de Changsha et une arrestation de masse dans la province du Hunan

Jeudi 3 décembre 2020 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hunan, Chine

(Minghui.org) En deux jours, les 27 et 28 octobre 2020, dix-sept habitants de la ville de Changsha, province du Hunan, ont été arrêtés pour leur croyance dans le Falun Gong, une discipline de l'esprit et du corps que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Ci-dessous, des nouvelles de quatre de ces pratiquants.

M. Cao Zhifang

Après son arrestation du 27 octobre, la famille de M. Cao Zhifang a engagé un avocat pour lui. Le 3 novembre, quand l'avocat est allé voir M. Cao, les gardes du centre de détention lui ont demandé de présenter les résultats d'un test de dépistage au coronavirus. L'avocat est revenu le lendemain avec un résultat de test négatif, mais les gardes ont de nouveau rejeté sa demande d'entretien en citant une note du département de police de Changsha datée du 1er novembre déclarant que les avocats n'avaient pas l'autorisation de rencontrer leurs clients.

L'avocat s'est rendu au département de police de Changsha, qui, à sa demande, a promis de lui arranger un entretien avec M. Cao sous deux jours.

Le 5 novembre, comme l'avocat n'avait pas de nouvelles de la police, il y est retourné pour s'informer sur sa demande d'entretien. Un policier lui a dit que le dossier de M. Cao avait été transféré au poste de police de Kaifu. Après une longue période d'attente, on lui a demandé de retourner au centre de détention où un policier allait le recevoir.

Cependant, quand l'avocat est retourné au centre de détention, il a été redirigé au poste de police de Kaifu. Quand il s'y est présenté comme demandé, un policier nommé Li lui a dit que le dossier était au poste de police de Liuyang et que le poste de police de Kaifu ne faisait que collaborer à l'enquête.

L'avocat a déposé des plaintes contre le centre de détention et le département de police de la ville de Changsha pour l'avoir empêché de voir son client.

M. Lu Congying

M. Lu Congying et sa femme Mme Gong Xianghui ont tous deux été arrêtés le 27 octobre. Avant son arrestation, M. Lu avait promis à ses parents de les aider le 28 octobre à réparer une fuite sur un tuyau de gaz. Ses parents sont devenus très inquiets au sujet du couple quand ils ne sont pas parvenus à les joindre de la journée. Le couple âgé de plus de 80 ans est allé au poste de police de Chaoyangjie le 29 octobre pour demander si la police avait arrêté leur fils et leur belle-fille. La police a nié les avoir arrêtés et a déclaré qu'ils ne savaient pas où était le jeune couple.

Le 30 octobre, le frère de M. Lu a reçu un appel téléphonique. On lui demandait d'apporter des vêtements pour son frère au centre de détention no 1 de la ville de Changsha. Le policier qui l'a appelé lui a dit qu'il travaillait au poste de police de Wulipai.

Quand le frère de M. Lu est allé chez son frère pour lui chercher des affaires, il a vu sur une table une note du département de police de la ville de Liuyang ordonnant à M. Lu de se présenter au poste de police de Chaoyangjie pour y être interrogé à 23 h le 27 octobre. Il soupçonnait que son frère avait effectivement été arrêté par des policiers du poste de police de Chaoyangjie, et qu'ils avaient purement et simplement trompé ses parents quand ils avaient entrepris de chercher son frère.

Après dix jours de détention criminelle, M. Lu a été relâché le 6 novembre. Il a raconté à sa famille son expérience en détention. Il a passé deux jours au poste de police de Mawangdui puis huit jours au centre de détention no 1 de la ville de Changsha. On lui a ordonné de signer plusieurs documents et on l'a aussi filmé de force en train d'implorer sa femme de coopérer avec la police. Nous ne savons pas si les documents qu'il a signés concernaient son dossier ou des déclarations contraignantes de renonciation au Falun Gong.

M. Li Zhigang

Quand M. Li Zhigang a été arrêté le soir du 27 octobre, sa mère est allée dès le lendemain dans plusieurs postes de police et centres de détention pour se renseigner sur son cas. Toutes les agences dans lesquelles elle s'est rendue ont nié avoir connaissance de son dossier. Le 29 octobre, elle a appris d'un initié que M. Li avait été envoyé au centre de détention no 1 de la ville de Changsha.

Mme Long Langqiong

Mme Long Langqiong, aussi appelée Li Jia, a été relâchée le 6 novembre. Elle habite désormais avec son fils.

Voir aussi :

Ville de Changsha, province du Hunan : Arrestations de 17 pratiquants de Falun Gong et d'une personne de la famille de l'un d'eux, harcèlement de deux pratiquantes pour leur croyance

Traduit de l'anglais