Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme du Hubei condamnée à trois ans pour sa croyance, un an après avoir terminé une peine de deux ans et demi

Samedi 1 février 2020 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hubei, Chine

(Minghui.org) Une habitante de la ville de Xiaogan, dans la province du Hubei, a récemment fait appel pour protester contre sa condamnation à trois ans de prison pour sa pratique du Falun Gong, une ancienne discipline méditative et spirituelle persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Mme Wang Guilan, septuagénaire, a été arrêtée le 19 septembre 2019 par des policiers qui attendaient devant son domicile. Sa dernière arrestation est intervenue un an seulement après avoir fini de purger une peine de deux ans et cinq mois pour sa croyance.

La police l'a interrogée dans la soirée et l'a envoyée au centre de détention de Hanchuan le lendemain.

Lorsque sa fille s'est rendue à la Division de la sécurité intérieure le 1er novembre pour demander sa libération, on lui a dit que le cas de Mme Wang avait été soumis au parquet. Elle a engagé un avocat pour la représenter.

Après avoir rendu visite à Mme Wang au centre de détention le 19 novembre, l'avocat s'est rendu le même jour au parquet du canton de Xiaochang pour s'enquérir de son dossier. On lui a dit que Mme Wang avait été inculpée et que son dossier avait été transmis au tribunal du canton de Xiaochang.

L'avocat a rencontré le juge en charge de son dossier et a examiné son dossier le 10 décembre.

Mme Wang a comparu devant le tribunal le 26 décembre. L'avocat a plaidé non coupable pour elle.

Deux jours plus tard, elle a été condamnée à trois ans de prison. Elle a fait appel le 5 janvier 2020.

Traduit de l'anglais