Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un jeune entrepreneur : « Sans le Zhuan Falun, je ne serais pas en vie aujourd'hui »

Vendredi 28 février 2020 |   Écrit par Chen Rong, correspondant pour Minghui

(Minghui.org) Un livre d'origine chinoise qui a été traduit dans plus de 40 langues a été lu par des millions de personnes dans le monde entier. Un jeune Polonais a trouvé ce livre à un moment où il avait perdu tout espoir et voulait mettre fin à ses jours. Non seulement ce livre l'a sauvé, mais il lui a aussi renouvelé la vie.

Peu après sa naissance, les parents de Fabian se sont séparés et ont fondé leur propre famille. Il a été élevé par ses grands-parents. Il n'a jamais vu ses parents lui sourire tendrement, et ne se souvient pas non plus d'avoir reçu des étreintes chaleureuses. « En grandissant, je suis devenu très malheureux parce que mes camarades de classe avaient des parents, mais pas moi. Mes grands-parents étaient mes parents. »

Il s'est toujours senti seul. Ses grands-parents l'emmenaient à l'église, espérant qu'il pourrait croire en Dieu, mais Fabian a découvert que certains membres de la congrégation ne pratiquaient pas ce qu'ils prêchaient. Il a pris la décision de n'avoir aucune croyance.

Fabian grandissait en intelligence, et à l'adolescence, il s'est plongé dans les livres, à la recherche du savoir. Les professeurs qui lui enseignaient étaient intimidés par son intelligence.

Il se souvient : « Je n'aimais pas assister aux cours, car je savais déjà ce qui était enseigné. C'était trop facile pour moi. Quand je posais des questions à mes professeurs, ils me disaient que c'était écrit comme ça dans les manuels. Quand je n'étais pas d'accord avec le point de vue de mes professeurs, les autres élèves se moquaient d'eux. Par conséquent, mes professeurs ne m'aimaient pas. »

Insatisfaits de l'école, Fabian et plusieurs de ses amis sont devenus des pirates informatiques. Ils ont volé des informations et des données confidentielles et les ont vendues à des entreprises, amassant ainsi une énorme fortune. Cependant, sa conscience lui disait que cela le mènerait dans une impasse.

« J'ai dit à mes amis que nous devrions faire de bonnes choses, mais ils ont refusé d'écouter. En plus, mes grands-parents vieillissaient. J'avais souvent eu peur de ce qui pourrait m'arriver quand ils viendraient à mourir. Je voulais me libérer de ce bourbier et quitter ce groupe d'amis. Je voulais prouver à mes grands-parents que je pouvais subvenir à mes besoins par mes propres moyens. »

Fabian a quitté la Pologne et s'est rendu en Allemagne. En raison des moyens illégaux par lesquels il avait gagné son argent, il n'a pas pris un seul centime. Il n'avait pas d'argent pour rester à l'hôtel et ne pouvait dormir que dans la rue, survivant avec de la nourriture simple. Tout en réfléchissant à la façon dont il pourrait trouver une solution, il a rencontré un vieil homme dans un bar.

« Il m'a dit qu'il avait une petite entreprise à Francfort qui remplaçait les serrures perdues ou volées. Il envisageait de créer une entreprise similaire à Berlin. Je lui ai fait part de nombreuses idées de marketing professionnel et il m'a dit : “Maintenant, vous êtes mon employé.” »

Avec l'aide de Fabian, les clients et les ventes de l'entreprise ont énormément augmenté. Il a gagné beaucoup d'argent et a été promu à un poste de direction. Il a pu acheter des cadeaux pour ses grands-parents. Mais en 2016, il a reçu un appel téléphonique qui a fait éclater son monde comme une bombe.

« J'ai reçu un appel de ma grand-mère alors qu'elle était en vacances en Espagne. Elle pleurait à l'autre bout. Elle m'a dit que mon grand-père était décédé. La nouvelle est tombée comme un coup de tonnerre dans un ciel bleu. Dévasté, j'ai commencé à réfléchir à qui j'étais, à ce que j'allais faire à partir de maintenant, à ce que je pouvais faire, le monde était-il vraiment comme ça, devais-je continuer à gagner de l'argent ? »

« Peu à peu, j'ai commencé à penser que l'argent n'était pas la chose la plus importante, car il ne permettait pas d'acheter le temps ni de ramener mon grand-père à la vie. J'ai senti que les gens autour de moi n'étaient plus intéressants et que la vie était de plus en plus ennuyeuse. J'étais plongé dans des émotions douloureuses. En marchant, quand j'ai vu une voiture, une pensée m'est soudain venue à l'esprit, ce ne serait pas une mauvaise idée de se faire frapper par une voiture. »

Offrir une nouvelle vie

Fabian s'est rendu compte du danger de ses pensées. Il a publié un appel à l'aide sur Internet : « Vous sentez-vous heureux après avoir gagné de l'argent ? Comment trouvez-vous le vrai bonheur dans la vie ? » Très rapidement, il a reçu de nombreuses réponses. Quelques-unes des réponses le ridiculisaient, mais la plupart lui recommandaient de bons livres.

Il a commencé à lire les livres proposés par les internautes. Il y avait plus de 20 livres, dont des livres sur le christianisme, l'islamisme, le bouddhisme, les enseignements de Confucius et le Zhuan Falun.

Il a dit : « J'ai acheté et lu les livres dans l'ordre où ils m'ont été recommandés. Quand j'ai ouvert le 15e livre de ma liste, le Zhuan Falun, et après avoir lu la Première Leçon, j'ai su que c'était ce que je cherchais. »

Lorsque Fabian a commencé à lire le Zhuan Falun, il a découvert qu'il acquérait de nouvelles connaissances chaque fois qu'il le lisait. « Parfois, les enseignements du Maître m'amenaient à y réfléchir longtemps. Au début, il y avait des parties que je ne comprenais pas, par contre quand je les relisais, j'obtenais une perspective totalement différente. C'était vraiment intéressant. »

Sans le Zhuan Falun, Fabian pense qu'il ne serait pas en vie aujourd'hui.

Il a partagé une autre expérience qu'il a acquise en lisant le livre.

Il a dit : « Dans le passé, j'avais l'impression de marcher en tenant un rocher géant. C'était si difficile de marcher et de respirer. La vie ne valait pas du tout la peine d'être vécue. Tout mon monde était sombre. Après avoir lu les quatre premières leçons du Zhuan Falun, j'ai senti que mon corps devenait plus léger comme si je volais. Une lumière s'est allumée et tout mon monde est devenu lumineux. J'ai également vécu d'immenses changements physiques. J'avais souvent des maux de tête et des saignements de nez. J'allais tout le temps consulter des médecins et je prenais beaucoup de médicaments. Maintenant, je n'ai plus à traiter ces problèmes. »

Bien qu'il soit confronté aux mêmes personnes et aux mêmes choses dans la vie, Fabian voit tout sous un angle nouveau. « Je sais que tant que je suivrai le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérnace enseigné par le Falun Dafa, je ne serai pas perdu. Peu importe la difficulté, il y a une solution pour tout. Je dirais que sans le Zhuan Falun, je ne serais pas en vie aujourd'hui. »

Réaliser l'importance de parler aux autres de la persécution

En mars 2017, Fabian s'est rendu en Chine avec une impression de gratitude

« Le Zhuan Falun est un livre tellement incroyable et le Maître est originaire de la Chine, alors j'ai voulu visiter le pays. Mais après mon arrivée à Pékin, j'ai vu partout de la propagande anti-Falun Dafa. J'ai été choqué. J'ai rapidement quitté Pékin et je me suis rendu à Guangzhou. Quand j'ai demandé aux habitants ce qu'ils pensaient du Falun Dafa, j'ai vu la peur sur leur visage. Je pouvais accéder au site Internet de Minghui grâce à un logiciel qui m'aidait à briser le blocus de l'Internet en Chine. J'ai lu des conférences du Maître et j'ai découvert la torture brutale perpétrée par le régime communiste contre les pratiquants de Falun Gong.

À son retour en Allemagne, Fabian avait envie de dire aux gens à quel point le Falun Dafa est merveilleux et de parler du traitement injuste auquel sont confrontés les pratiquants en Chine. Tous les jours, il se rend aux attractions touristiques pour faire les exercices et distribuer de l'information. Avec d'autres pratiquants, il a parlé de la persécution en Chine aux fonctionnaires allemands et a obtenu leur soutien. Un jour, il a demandé à un pratiquant : « Pourquoi me permettez-vous, à moi, un nouveau pratiquant, de participer à sensibiliser les gens à la persécution ? N'avez-vous pas peur que je sois membre du Parti communiste ? Le pratiquant a répondu que si j'étais un espion, ils espéraient que je connaisse la vérité sur le Falun Dafa et que j'arrête d'être impliqué dans des assassinats. J'ai été extrêmement ému. Cela m'a fait réaliser l'importance et l'urgence de parler aux gens de la persécution. »

Fabian fait le cinquième exercice du Falun Dafa – la méditation assise.

Fabian a commencé à faire les exercices sur son lieu de travail afin que ses collègues aient l'occasion de connaître la pratique. Dans le même temps, il a pris conscience que les activités de l'entreprise étaient contraires à l'éthique. Lorsque les clients leur demandaient d'aider à forcer des serrures, les employés en profitaient pour faire payer un prix élevé. L'entreprise demandait même à ses employés d'endommager les serrures tout en réparant le problème afin de pouvoir vendre des produits coûteux aux clients. Lorsque Fabian a essayé de dire à ses collègues qu'il n'était pas correct de faire de telles choses, ils ont refusé d'écouter parce qu'ils étaient mieux payés pour faire ce genre de choses. Finalement, certains de ses employés ont déposé une plainte auprès du gouvernement, affirmant qu'il était un patron incompétent qui les empêchait de gagner de l'argent. Le tribunal a même statué contre Fabian.

Incapable de faire des choses contre sa conscience et d'amener ses collègues à voir les choses de son point de vue, Fabian était face à un dilemme. Il savait que le Falun Dafa l'aiderait à trouver une solution. Tous les jours, il a fait les exercices dans les parcs avec des pratiquants et distribué des brochures. Il a passé beaucoup de temps avec les pratiquants. Puis, un jour, il a su ce qu'il devait faire. « J'ai remis l'ordinateur, les clés et des informations importantes sur l'entreprise à mon partenaire. J'ai ensuite dit au revoir à tous mes collègues et leur ai souhaité un bel avenir. »

Après avoir abandonné son attachement au profit personnel et renoncé à l'entreprise pour laquelle il avait travaillé pendant de nombreuses années, Fabian s'est senti en paix. Il savait qu'il avait fait le bon choix.

Un jour de mai 2018, à Munich, Fabian parlait à un touriste chinois du Falun Dafa lorsqu'il a reçu un appel téléphonique. « Un ami m'a dit que ma grand-mère était gravement malade et qu'elle était à l'hôpital. Je me suis précipité à l'hôpital, mais elle est décédée avant mon arrivée. Malgré ma peine, comme j'ai Dafa dans mon cœur, j'ai pu me relever en l'espace d'une journée. Je comprends déjà beaucoup de choses et je suis sûr qu'elle est partie dans un endroit merveilleux. »

En 2020, à l'âge de 27 ans, Fabian a une entreprise au Portugal et en Allemagne. Il prévoit de créer une troisième entreprise à Taïwan. Pendant ce temps, il a tendu la main à ses parents et à leurs enfants, qu'il ne voyait plus depuis longtemps. Les enseignements du Falun Dafa l'ont changé. Il a cessé d'en vouloir à ses parents depuis longtemps. Fabian traite maintenant tout le monde comme ses proches et espère leur dire personnellement à quel point le Falun Dafa a amélioré sa vie.

Traduit de l'anglais