Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Miracle médical : Mon fils a obtenu une seconde chance dans la vie

Vendredi 22 mai 2020 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) J'ai 60 ans et je vis dans un petit village de montagne au nord-est de la Chine. Tous les membres des trois générations de ma famille pratiquent le Falun Dafa, appelé aussi Falun Gong. C'est une discipline méditative et spirituelle ancestrale. Ses trois principes de base sont Authenticité, Bienveillance et Tolérance, et elle comprend cinq exercices lents.

Protégée par Maître Li (le fondateur du Falun Gong) et baignée dans la lumière du Bouddha, ma famille a vécu de nombreuses choses étonnantes, dont le miracle médical de mon fils.

Diagnostic

Mon fils avait de petites bosses sur le visage et le corps quand il avait 3 ans. Je n'y ai pas prêté beaucoup d'attention parce qu'elles ne lui faisaient pas mal.

En 1995, alors qu'il avait 10 ans, les bosses avaient grossi et s'étaient allongées. Elles se sont élargies et se sont développées ensemble. Nous l'avons emmené voir des dermatologues, mais son état n'a fait que s'aggraver après le traitement.

Les grosses bosses sur sa poitrine et son dos se sont transformées en quelque chose qui ressemblait à des bâtons de chair et se sont entrelacées les unes avec les autres comme des racines d'arbre. Elles étaient horribles à voir.

Nous nous sommes rendus à l'hôpital provincial où, à l'époque, un dermatologue japonais donnait des consultations. Après de nombreux tests et examens, les experts ont confirmé qu'il s'agissait d'une sclérose tubéreuse. Il s'agit d'une maladie génétique rare.

Les experts ont dit qu'il n'y avait aucun remède. Cela pouvait seulement être contrôlé par des médicaments pour inhiber la croissance des tumeurs. Lorsque les tumeurs, en particulier celles du cerveau, ont grossi, elles ont fait pression sur les nerfs et mon fils est devenu épileptique. Au fur et à mesure que son état s'aggraverait, il pourrait éventuellement devenir paralysé et mourir. Ils ont dit que mon fils ne vivrait pas très longtemps.

Nous étions pétrifiés. J'avais l'impression que mon cœur avait été mis en pièces.

Parcours du traitement médical

Le médecin occidental nous a dit qu'il connaissait un célèbre docteur en médecine chinoise dans le faubourg qui pourrait être notre seul espoir. Nous l'avons rapidement localisé. Au cours de ses décennies de pratique, mon fils était la deuxième personne qu'il rencontrait et qui était atteinte de cette maladie, et le premier n'avait pas atteint ses 18 ans. Il a dit que le médicament qu'il avait prescrit ne pouvait qu'inhiber la croissance et qu'en moins de deux ans mon fils commencerait à présenter des symptômes d'épilepsie. Il ne savait pas qu'elle serait l'espérance de vie de mon fils au-delà de cette période.

Nous avons rapporté un sac plein de médicaments chinois pour mon fils, mais cela n'a pas servi à grand-chose. Deux ans plus tard, soit le 6 novembre 1997, il a commencé à avoir des crises de type épileptique. Pendant ses crises, ses pouces attaquaient profondément la chair de ses majeurs.

Les crises sont devenues de plus en plus fréquentes et leur durée était plus longue. Elles pouvaient survenir à tout moment : pendant qu'il mangeait, marchait ou prenait une douche. Parfois, elles commençaient par un mal de tête intense. La douleur le faisait crier et s'agiter dans tous les sens.

Nous n'avons laissé aucune piste de côté pour tenter de trouver un moyen de traiter l'épilepsie de mon fils et de soulager sa douleur. Nous l'avons emmené partout, quelle que soit la distance. Nous avons même essayé les sorciers. Mais nos efforts ont été vains. Nous avons fermé notre entreprise pour le soigner jour et nuit. Nous ne pouvions rien faire pour l'aider et nous ne pouvions qu'attendre l'inévitable.

Alors que nous nous trouvions dans une impasse, un gentil voisin nous a dit : « Allez pratiquer le Falun Gong ! Cela peut sauver votre fils. »

En dernier recours, nous avons commencé à pratiquer le Falun Gong.

Rétablissement

Nous étions de nouveaux pratiquants et à l'époque nous ne connaissions pas clairement les principes du Falun Gong. Nous avons fait écouter à notre fils les conférences enregistrées de Maître Li Hongzhi (le fondateur du Falun Gong) et en même temps, nous lui faisions prendre les médicaments. Étrangement, lorsque les médicaments que nous avions ont été épuisés, le nouveau paquet s'est perdu dans le courrier et n'est jamais arrivé. J'étais inquiet, mais ma femme avait une pensée droite forte. Elle a dit à mon fils : « Laissons notre vie entre les mains du Maître ! » Mon fils était d'accord.

Le Maître a dit :

« Pour éliminer réellement ces tribulations, il faut éliminer le karma. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

Avant que nous commencions à pratiquer le Falun Gong, quand mon fils avait une crise son visage devenait violet et ses membres étaient glacés. Pendant l’élimination de son karma qui dura environ trois semaines, il avait des crises toutes les quelques minutes, mais il avait l'air différent quand cela arrivait. Plus la crise était grave, plus il avait l'air bien. Son visage brillait et ses membres étaient chauds. Il transpirait beaucoup et ses vêtements étaient trempés. De plus, le pus qui suintait des blessures de ses deux majeurs avait une forte odeur de médecine chinoise. Nous avons réalisé que le Maître nettoyait son corps.

Pendant cette période, mon fils a vu de nombreux Faluns (roues de la loi) tourner dans la pièce. Il a également vu quelqu'un habillé en jaune qui se promenait dans la pièce. Cela a renforcé sa croyance en Dafa et en Maître.

Le Maître a dit :

« C’est difficile à endurer, mais on peut l’endurer, c’est difficile à faire, mais on peut le faire. » (Neuvième Leçon, Zhuan Falun)

Le dernier jour de ce processus d'élimination du karma, mon fils a eu une crampe ininterrompue pendant seize heures. Nous nous sommes fermement souvenus de ce que le Maître nous avait enseigné. Grâce à la forte croyance de mon fils en Dafa et en Maître, il a réussi cette épreuve difficile. Dafa l'a arraché aux griffes de la mort.

Un mois plus tard, la santé de mon fils s'était rétablie et il était revenu à la normale. Mes parents et amis ont été stupéfaits de voir qu'après des années d'interventions médicales infructueuses qu'un peu plus d'un mois de pratique et de cultivation de Dafa l'avait guéri.

La nouvelle de ce miracle médical s'est largement répandue. Tout le monde dans notre petit village de montagne pouvait vraiment sentir que le Falun Dafa était extraordinaire et puissant. C'est ainsi que plus de 60 personnes ont commencé à cultiver et pratiquer le Falun Dafa.

Mon fils a maintenant 35 ans et il travaille aussi dur que les autres hommes du nord-est de la Chine. Depuis, il n'a jamais eu besoin de médicaments. À l'occasion de la Journée mondiale de Falun Dafa, je partage son histoire pour célébrer l'extraordinaire pouvoir de Dafa.

Traduit de l'anglais