Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Les pratiquants allemands de Falun Dafa expriment leur gratitude à Maître Li en ligne et partagent leurs expériences de cultivation

Samedi 23 mai 2020 |   Écrit par un correspondant de Minghui en Allemagne

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa en Allemagne ont tenu une conférence en ligne le 13 mai 2020. Répondant au thème de la conférence, « Merci à Maître Li (le fondateur), Louange à  Dafa», huit pratiquants ont partagé leurs expériences de cultivation. Chaque pratiquant qui a parlé a consacré beaucoup de temps à appeler les gens en Chine pour leur dire les faits sur la persécution du Falun Dafa.

Ils ont partagé de nombreux exemples sur la façon dont ils ont clarifié la vérité aux gens en Chine, en particulier pendant la pandémie. Ils ont également parlé de la façon dont l'effort leur a permis de découvrir leurs attachements et de devenir plus compatissants.

Les organisateurs de la conférence concentrent actuellement leurs appels téléphoniques sur les personnes en Chine qui ont participé à la persécution et qui travaillent dans les bureaux du gouvernement, les institutions judiciaires, les prisons et les services de police. Les pratiquants qui participent au projet d'appels téléphoniques ont parlé à toutes sortes de gens au fil des ans, et beaucoup de ceux à qui ils ont parlé ont changé d'avis et ont développé une attitude positive envers le Falun Dafa après leurs appels.

Sauver les gens avec compassion et sagesse

Un jour, Mme Xinjing a appelé un gardien de la prison de Panjin alors qu'il était au travail. Le garde l'a insultée et lui a dit : « J'ai l'un d'entre vous ici, parlez-lui. » Mme Xinjing a entendu une respiration laborieuse et des troubles de l'élocution et a réalisé qu'un pratiquant était torturé. Bouleversée et en colère, elle a dit au garde : « Vous serez puni pour ce que vous faites ! » Le garde a raccroché.

Mme Xinjing a réalisé qu'elle était entrée dans les émotions et avait perdu son sang-froid. Elle a passé plus de temps à étudier les enseignements du Falun Dafa, consciente que ce n'est qu'en s'améliorant qu'elle pourrait aider plus de gens à être sauvés. Dès lors, elle n'avait qu'une seule pensée avant de passer un appel : « Je suis là pour vous aider et vous prendrez le téléphone et écouterez. »

Elle s'est sentie malade un jour avec de la fièvre et a voulu se coucher. Elle s'est rappelé qu'elle devait passer des appels et a demandé à Maître Li de l'aider. Ce jour-là, plus de gens que d'habitude ont répondu à ses appels. Une policière était heureuse de lui parler et a dit : « Je comprends. Je vous remercie. » Mme Xinjing a compris que lorsqu'elle considérait les gens comme une famille, ils s'ouvraient à elle et exprimaient leurs opinions.

Plus de compassion apporte plus de sagesse

Mme Jin Feng appelle la Chine en utilisant des téléphones Internet depuis plus de six ans. Elle a compris de ses expériences que sa sagesse pour changer l'esprit des gens à propos du Falun Dafa venait de sa compassion et de sa pensée droite, et que sa compassion venait de l'élimination des pensées égoïstes.

Une fois, un policier a commencé à râler dès qu'elle a expliqué pourquoi elle avait appelé. Elle s'est sentie désolée pour lui et a dit : « Savez-vous à quel point vous êtes important ? Vous êtes la seule personne à pouvoir assumer vos responsabilités envers vos parents, votre femme et vos enfants. Seuls les pratiquants de Falun Dafa chérissent votre vie. Je n'appelle pas seulement pour vous, mais pour votre famille. » Il est resté silencieux pendant longtemps et a ensuite dit : « J'ai honte de ce que je vous ai dit. Je comprends maintenant. » Avant de raccrocher, il a dit à Mme Jin qu'il espérait qu'elle rappellerait.

Traiter tout le monde comme sa famille

Lisa était déprimée et ne voulait rien faire lorsque la pandémie a éclaté. Le tourisme en Europe a cessé et de nombreuses activités importantes du Falun Dafa ont été annulées. Il n’y avait pas de Chinois dans les lieux touristiques. Lisa ne pensait pas qu'appeler des gens pour clarifier la vérité était aussi efficace que de parler face à face avec des gens. Elle pensait que faire des appels était un peu une perte de temps, mais elle a finalement changé d'avis. « Grâce au Maître et à un pratiquant qui m'a donné un numéro de téléphone pour essayer, j'ai commencé à faire des appels. »

Lisa a progressivement réalisé que faire des appels téléphoniques était le meilleur moyen de clarifier la vérité aux Chinois dans les circonstances actuelles. Cependant, elle était toujours réticente à s'asseoir toute la journée pour passer des appels. De plus, elle n'a pas pu aider autant de personnes à démissionner du Parti communiste chinois (PCC) que lorsqu'elle parlait aux gens en groupes face à face. Elle a regardé à l'intérieur et a trouvé son impatience et son attachement au nombre de personnes qu'elle a aidées à démissionner.

Lisa a parlé une fois à une fonctionnaire qui a dit que sa vie en Chine allait bien et qu'elle ne voulait pas écouter Lisa critiquer le PCC. Lisa lui a dit qu'elle avait une bonne vie lorsqu'elle vivait en Chine, mais elle ne s'est jamais sentie en sécurité dans cette société dégénérée. De plus, elle était mécontente de toute l'injustice dans la société chinoise. Lisa a ensuite expliqué comment la pratique du Falun Dafa l'avait rendue plus optimiste et plus sûre. La femme a posé beaucoup de questions et Lisa a répondu à toutes, tout comme si elle discutait avec un membre de la famille. Finalement, la fonctionnaire a démissionné du PCC.

Bénéficier d'avoir participé à la conférence

Mme He a été inspirée après avoir écouté les expériences des autres pratiquants. Elle pensait que si tout le monde se réunissait pour parler des appels téléphoniques c'était une bonne idée. Cela l'a incitée à téléphoner tous les jours. Elle pensait également qu’elle n’avait pas assez de compassion pour traiter tout le monde comme sa famille. « Notre état d'esprit peut changer les gens à qui nous parlons », a-t-elle déclaré.

Mme Cheng a été bouleversée lorsqu'elle a entendu qu'un pratiquant avait aidé plus de 20 000 personnes à démissionner du PCC. « Ce n'était pas facile à faire. Elle a expliqué comment elle a réagi dans différentes situations. C'était important pour moi de le savoir. »

Mme Cheng avait essayé de passer des appels deux semaines avant la conférence, mais parmi les 30 personnes qu'elle a appelées, elle n'avait aidé personne à démissionner du PCC. « Lorsque Mme Jin Feng a parlé de compassion, cela m'a vraiment inspirée », a déclaré Mme Cheng.

Le lendemain de la conférence, Mme Cheng a appelé une femme âgée qui n'avait rejoint aucune organisation du PCC. Mme Cheng a encouragé la dame à réciter « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » avec elle. La femme a récité les phrases plusieurs fois et Mme Cheng a aussi patiemment expliqué à la femme ce que chaque mot voulait dire. « J'ai été très émue lorsqu'elle a récité avec moi à haute voix au téléphone. Je pense que c'est ma compassion qui l'a encouragée à le faire. »

Faire les appels a aidé Mme Cheng à réaliser qu'il y avait encore beaucoup de gens en Chine attendant d'entendre la vérité sur le Falun Dafa. « Nous ne pouvons pas nous décourager simplement parce que quelqu'un nous crie dessus ou nous réprimande. Nous devons continuer à nous assurer qu'ils comprennent la vérité. »

Traduit de l'anglais