Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance aide une clinique de thérapie pendant la pandémie

Mardi 5 mai 2020 |   Écrit par Xia Chunqing, correspondant pour Minghui de Melbourne

(Minghui.org) « Mon entreprise a été très touchée par la pandémie de coronavirus, mais le Falun Dafa m'a donné la détermination, la sagesse et la tranquillité d'esprit qui m'ont aidée dans les difficultés du moment. Mon entreprise n'a pas seulement pu survivre, mais elle s'est aussi agrandie. Tout ce que j'ai expérimenté m'a donné une foi plus solide dans le pouvoir d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance », a dit Mme Mai Pham, une pratiquante de Falun Dafa à Melbourne, Australie, qui possède une clinique de soins complets.

Mme Mai Pham et sa mère pratiquant la méditation du Falun Dafa (aussi connu sous le nom de Falun Gong)

Mai Pham, une immigrante du Vietnam, est massothérapeute en soins curatifs. Elle a ouvert sa propre clinique il y a cinq ans et a eu beaucoup de succès. Cependant, comme le gouvernement a ordonné aux gens de rester chez eux pendant l'épidémie de coronavirus, beaucoup de cliniques comme la sienne ont dû fermer. Sa clinique n'avait plus de patients à un moment donné, mais Mai n'a licencié aucun employé.

Au fil du temps, le nombre de patients est revenu à 80 % de l'activité normale. Elle a dû engager un thérapeute supplémentaire, même si son entreprise ne pouvait pas bénéficier du subside pour employeur de la part du gouvernement australien.

« Je pratique le Falun Dafa et je suis Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Je crois que j'aurai ce que je mérite. Si je ne le mérite pas, je ne l'aurai pas. Je ne me soucie jamais de l'argent. Ma pensée est simple : continue simplement comme normalement », a dit Mai. « Dans toute l'équipe de mon entreprise, personne n'a paniqué ni ne s'est inquiété de la pandémie. Ils étaient contents de venir travailler avec moi pour surmonter cette situation difficile. Nous sommes une équipe très forte. »

La directrice opérationnelle : « Je serai contente de travailler ici pour le reste de ma vie »

Tina, directrice opérationnelle de la clinique de Mai et bras droit de Mai, a vu les changements dans le style de management de Mai après que sa chef a commencé à pratiquer le Falun Dafa. Tina avait auparavant démissionné de la clinique à la fin de 2017 parce qu'elle était mécontente de la gestion égocentrique de Mai.

La perte de sa directrice et le piratage de son système informatique ont laissé Mai désespérée pendant tout un mois. Quand elle était sur le point de s'effondrer mentalement, elle s'est souvenue du Falun Dafa. « Un de mes proches au Vietnam m'a recommandé le Falun Dafa. J'avais lu quelques pages du livre, mais je n'avais pas pris la cultivation de soi au sérieux », s'est souvenu Mai.

En février 2018, Mai a commencé à lire avec attention le livre principal des enseignements du Falun Dafa, le Zhuan Falun. Elle a finalement compris pourquoi elle avait tant de problèmes dans la vie. « Le Falun Dafa a complètement changé ma façon de traiter les autres. Je suis devenue calme et patiente et j'ai fait des efforts pour diminuer mes défauts. La santé de ma fille s'est aussi améliorée et depuis qu'elle a commencé à pratiquer Dafa avec moi, elle a appris à faire attention aux autres. »

Mai est allée trouver Tina et elle a eu une conversation sincère avec elle. Elle a partagé les changements qu'elle a eus après avoir appris le Falun Dafa. Tina a accepté de revenir à la clinique et de faire un autre essai. Après avoir vu pendant un an comme Mai était patiente, réfléchie et heureuse, Tina a dit : « J'ai décidé de travailler pour vous pour le reste de ma vie ! »

Mai met la santé de ses patients au centre de sa clinique. Elle n'hésite jamais à recommander ses concurrents s'ils ont plus d'expérience qu'elle sur les problèmes de santé de ses patients. Comme le dit Tina, « si quelqu'un travaille ici pour l'argent, il est venu au mauvais endroit ; mais si vous voulez faire quelque chose pour la communauté, ici, c'est la bonne place pour le faire. » La bienveillance et la sincérité de Mai lui ont valu une bonne réputation parmi ses patients.

Une décision devient sa solution

Bien qu'elle ait eu beaucoup de patients pour ses thérapies spécialisées, il y a une année, Mai a décidé de commencer à offrir des services d'ergothérapie pour handicapés. Son mari ne comprenait pas sa décision, parce que l'ergothérapie demande un équipement spécial et qu'il était difficile de trouver de tels thérapeutes. Il a fallu six mois pour engager le bon.

Au début de la pandémie, beaucoup de patients sont restés chez eux. Mai a décidé de ne licencier aucun employé et a décidé de couvrir elle-même les pertes. « Un soir, en parcourant les médias sociaux, j'ai trouvé la vidéo d'un thérapeute américain qui menait une thérapie par vidéoconférence. Je me suis dit que c'était ce que je cherchais. »

Mai a appris comment utiliser le logiciel en une nuit. En quatre jours, Mai et ses thérapeutes ont fini de se préparer à la thérapie téléchargée. Ils ont averti tous les patients par téléphone et emails sur le nouveau service de thérapie en ligne.

« Nous sommes la première clinique sur place à offrir des services en ligne et l'ergothérapie est la seule qui fonctionne en ligne. Maintenant je sais pourquoi j'ai commencé cela il y a un an ! Nos revenus et nos dépenses sont maintenant très bien équilibrés.

« Je ne souhaite pas gagner plus d'argent pendant cette période spéciale. J'ai confié le travail à mes thérapeutes avec le minimum de bénéfices pour moi-même. Je ne leur demande pas de travailler 8 heures par jour, mais je leur laisse assez de temps pour s'occuper de leur famille, surtout ceux qui ont des enfants d'âge scolaire. C'est une situation gagnant-gagnant à la fois pour mes thérapeutes et pour mon entreprise. »

Mai a ajouté : « Je lis le Zhuan Falun chaque jour. Le contenu du livre me vient souvent à l'esprit et me rappelle comment traiter les autres et comment travailler efficacement. Suivre les enseignements de Maître Li (le fondateur du Falun Dafa) est la clé de mon management. C'est très simple. »

De l'opposition à la pratique

Il y a un mois, les parents de Mai sont venus du Vietnam lui rendre visite. Influencés par la propagande du Parti communiste chinois, ses parents s'opposaient habituellement à la cultivation de Mai. Sa mère lui a dit sévèrement d'arrêter de pratiquer. Cependant, ils ont été témoins personnellement des améliorations de la santé et de la personnalité de Mai et de leur petite-fille.

« Ils ont vu comment j'ai fait face aux défis de mon entreprise et surmonté les difficultés avec sagesse, authenticité et une forte détermination. Ce sont des qualités qu'ils ne pouvaient pas imaginer que j'avais avant que je ne commence à pratiquer et à me cultiver », a dit Mai.

Les parents de Mai ont complètement changé leur vision du Falun Dafa. Son père a encouragé sa mère à aussi pratiquer. Sa mère se lève tôt chaque matin pour faire les exercices avec Mai et planifie de continuer quand elle retournera au Vietnam.

Beaucoup de clients et de connaissances de Mai lui demandent quel est son secret pour paraître plus jeune et plus jolie. Ils pensent souvent que Mai a subi une opération de chirurgie esthétique. Mai leur dit : « C'est parce que je pratique le Falun Dafa et que je suis le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Mon cœur est devenu pur et simple. »

Avant l'épidémie de coronavirus, Mai donnait chaque mois des ateliers de Falun Dafa dans sa clinique, elle a donné ainsi à beaucoup de personnes de sa communauté une chance d'en apprendre plus sur Dafa.

Conclusion

Mai a dit : « Sans le Maître et Dafa, je n'aurais pas pu aller bien loin. Si je n'avais pas appris Dafa, je n'aurais pas pu changer la façon de diriger mon entreprise ou ma façon de penser. Je serais bloquée à cause de la pandémie, mais au lieu de cela, notre entreprise développe ses activités. »

Mai a dit qu'elle est reconnaissante d'être une pratiquante de Falun Dafa. « Le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance me rappelle comment vivre, travailler et agir avec les autres. Merci pour tout cela. Je peux être plus calme et tout le personnel a une pensée positive et n'a pas peur du virus. J'espère que beaucoup de chefs d'entreprise qui dirigent leurs entreprises et font face à des défis stressants chaque jour à cause de la pandémie puissent bénéficier du principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance », a-t-elle dit.

Traduit de l'anglais