Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Mon père de 93 ans s'éveille après avoir été sauvé deux fois par Dafa

Mardi 2 juin 2020 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa dans la province du Shandong, Chine

(Minghui.org) Mon père a 93 ans cette année. Il a toujours su que le Falun Dafa est bon et a même commencé à faire les exercices. Mais tout a changé quand le PCC (Parti communiste chinoise) a commencé à persécuter le Falun Dafa.

Nous vivons dans une zone rurale et ma famille est relativement grande. J'ai trois frères et sœurs et trois d'entre nous sont des représentants du gouvernement. Je suis médecin dans l'hôpital d'une ville et mon frère est médecin dans l'hôpital d'une bourgade. Mon père s'est senti fier et glorifié grâce à nous.

Mon père a changé quand le PCC a commencé à persécuter le Falun Dafa le 20 juillet 1999.

Deux de mes frères et sœurs pratiquent le Falun Dafa. Nous sommes des gens bons et des employés remarquables au travail. J'ai été détenue, licenciée et envoyée dans un camp de travaux forcés parce ce que je n'ai pas voulu renoncer à ma croyance. Mes deux autres frères et sœurs ont aussi été persécutés. Les trois enfants qui avaient rendu mon père si fier ont tout à coup été persécutés par le PCC. Mon père ne pouvait l'accepter.

Comme mon père a vécu les diverses épurations politiques du PCC, il savait combien ils étaient cruels. Malgré cela, il a écouté la propagande du Parti et a eu le cerveau lavé. Dès que nous faisions mention du Falun Dafa, il refusait d'écouter. Il voulait que nous cessions de pratiquer et pensait que nous avions amené la persécution sur nous-mêmes. Il voulait aussi se protéger afin de ne pas devenir lui-même une cible pour la persécution, alors il a fait pression sur nous pour que nous abandonnions notre croyance.

Chaque fois que nous essayions de lui dire la vérité sur Dafa et que nous lui suggérions de renoncer au PCC, il devenait irrationnel et refusait d'écouter. Un jour, alors que mon père n'était pas là, mon frère a décroché le calendrier affichant les visages des dirigeants du PCC et l'a brûlé. Quand mon père est rentré, il a giflé mon frère et lui a crié dessus. Il l'a même menacé de le signaler à la police. Il m'a appelée et m'a crié dessus, car il pensait que j'avais dit à mon frère de faire cela.

J'ai discuté avec ma sœur, qui est aussi une pratiquante, de comment sauver notre père. Nous avons réalisé qu'il défendait le Parti parce qu'il avait eu le cerveau lavé par celui-ci toute sa vie.

Maître Li Hongzhi a dit :

« La puissance du Fa de Dafa est sans limites. Nous avons toutes sortes de moyens de faire. » (Enseignement de Fa à la Conférence de Fa en Europe)

Mon père change d'avis

En juillet 2017, mon père a fait un infarctus du myocarde (crise cardiaque) et a été hospitalisé. Il avait une forte douleur à la poitrine. Il a pris divers médicaments mais qui avaient des effets secondaires et il est devenu léthargique. La douleur était insoutenable.

Des médecins ont recommandé une opération, mais elle était très risquée pour son âge. Mon père m'a demandé de venir à la maison et de le soigner, car il croyait fermement que j'étais la seule qui pouvait l'aider.

Quand quelqu'un a un infarctus du myocarde, on peut implanter un stent dans le cœur si le patient est jeune, mais il devra prendre des médicaments à vie et les effets secondaires sont nombreux. Réaliser cette opération sur mon père, à son âge, était hors de question. J'ai compris que c'était peut-être sa chance d'être sauvé.

Le moral de mon père s'est amélioré et il semblait plein d'espoir quand je suis arrivée à l'hôpital. Le médecin a dit que mon père était dans un état critique. Il a expliqué qu'ils avaient tout essayé sans succès. On m'a dit de me préparer à sa mort. J'ai rapporté la situation de mon père à la famille. J'ai expliqué que le seul espoir résidait dans le fait que mon père puisse accepter le Falun Dafa. Ils n'ont pas fait d'objections.

J'ai dit à mon père : « Je comprends la pression du Parti que tu as endurée pendant toutes ces années. Tes enfants t'aiment et se font du souci pour toi. Tu as pris tant de médicaments mais rien n'a fonctionné. Le seul espoir qu'il te reste pour t'en sortir est de te rappeler de cela et de dire : “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon.” Nous voulons sincèrement que tu survives. S'il te plaît, essaie. »

Mon père était d'accord. Je lui ai ensuite parlé de Dafa et du nombre de gens qui ont vu leurs maladies guérir après avoir dit : « Falun Dafa est bon. » Je lui ai expliqué qu'il ne devait plus dire de mauvaises choses sur Dafa, car Dafa l'avait sauvé. Cette fois, mon père n'était pas en désaccord avec ce que je disais.

Ainsi, ensemble nous avons dit : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » En quelques minutes, l'expression douloureuse sur le visage de mon père a disparu. Il souriait et a dit que sa poitrine ne lui faisait plus mal. Immédiatement, il s'est assis et a parlé.

Les autres patients dans la pièce, les membres de leurs familles et les médecins étaient tous choqués, car quelques minutes plus tôt mon père était recroquevillé sur son lit, souffrant et mourant. Une patiente a commencé à parler à mon père et nous lui avons dit la vérité sur la persécution. Deux jours plus tard, mon père sortait de l'hôpital.

Il a écouté les enregistrements des conférences du Maître et nous l'avons aidé à renoncer à son adhésion au PCC. Il a aussi écrit une déclaration solennelle stipulant que tout ce qu'il avait fait contre le Falun Dafa était invalide et annulé. Progressivement, il s'est rétabli.

Cependant, la culture du Parti et l'athéisme étaient profondément ancrés dans mon père. Après un moment, il n'a plus voulu écouter les conférences du Maître. Il a rapidement ressenti des douleurs dans les jambes et avait de la peine à marcher. Il voulait que je le soigne. En toute honnêteté, je lui ai dit : « C'est un état gériatrique, dû à l'âge. Aucun médicament ne peut aider. »

Je l'ai encouragé à regarder les Neuf commentaires sur le Parti communiste pour l'aider à éliminer ses vieilles conceptions. Il a accepté.

Dafa sauve à nouveau mon père

Un matin en novembre 2019, mon frère a téléphoné depuis ma ville natale et a dit que mon père avait commencé à vomir aux environs de 2 h du matin, puis qu'il avait perdu connaissance. Le médecin disait que nous devions préparer ses funérailles.

Ma sœur et moi avons conduit jusqu'à la maison. Quand je suis entrée, mon père était dans un coma profond et il ne répondait à aucune stimulation. Il respirait toujours, mais son pouls était très faible. Je pensais qu'il avait dû faire un AVC (hémorragie cérébrale). Tout le monde disait que ce ne n'était pas la peine de l'emmener à l'hôpital. Le reste de ma famille est rapidement arrivé et a commencé à préparer ses funérailles.

Ma sœur et moi réfléchissions à lui passer de la musique de Dafa ou les conférences du Maître. Nous avons décidé de lui faire écouter les conférences du Maître pendant ses derniers instants dans ce monde.

J'ai dit à mon père : « Ta vie va peut-être bientôt prendre fin et il reste peu de temps. S'il te plaît, souviens-toi : “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon.” C'est un moment très crucial. Écoute les conférences du Maître et suis ses arrangements ! »

Tout à coup, quelque chose d'incroyable s'est produit. Les yeux de mon père se sont mis à bouger comme s'il était conscient. Immédiatement après, il a complètement ouvert les yeux et a souri. Même s'il ne parlait pas, il souriait. C'était un sourire qui venait du fond du cœur. J'ai dit : « Papa, est-ce que tu reviens vers nous ? » Il a répondu à voix basse : « Oui ! » Je lui ai demandé : « As-tu demandé au Maître de te laisser une autre chance et de te laisser revenir ? » Il a répondu : « Oui ! » Il a dit qu'il avait lutté contre la mort.

Nous avons continué de lui passer les conférences du Maître et son état s'est progressivement amélioré. Il pouvait boire un peu d'eau et il était capable de bouger les bras et les jambes.

Nous lui avons demandé de continuer à écouter les conférences du Maître. Avant l'heure du dîner, il était capable de parler. Le matin suivant, l'élocution de mon père était beaucoup plus claire. Sa langue était toujours engourdie, mais nous pouvions presque comprendre ce qu'il disait. En moins d'un jour, il était hors de danger.

La nuit suivante, mon père s'est tout à coup mis à tousser. Cela ressemblait à une crise de bronchite asthmatique. Ses lèvres sont devenues bleues et il avait du mal à respirer. Ce sont des symptômes à hauts risques.

Nous lui avons donné de l'oxygène et des médicaments contre l'asthme, mais ils n'ont pas eu d'effet. Nous continuions de lui faire écouter les conférences du Maître. Passé minuit, mon père s'est rétabli. La couleur de ses lèvres est devenue normale et son rythme cardiaque s'est stabilisé. Tout était normal.

En l'espace de deux semaines, mon père pouvait sortir du lit et manger. En un mois, son corps était guéri.

Tous nos proches, amis et voisins qui ont été témoins disaient que c'était un miracle. Mon mari a contacté tous ses proches pour leur dire ce qui s'était passé. Toute notre famille est extrêmement reconnaissante envers le Maître et le Falun Dafa !

Il y a un vieux membre du PCC dans notre village qui travaillait avec mon père. Il pensait que mon père ne pourrait pas survivre cette fois, alors il est venu lui rendre un dernier hommage. Il était choqué d'apprendre que mon père était toujours en vie. J'étais sur place quand il est venu. Je lui ai raconté toute l'histoire de la guérison de mon père. Il était très surpris.

J'ai dit : « Vous pouvez demander à mon père. Vous savez qu'il était contre le Falun Dafa auparavant. Nous n'osions pas mentionner le Falun Dafa devant lui. Vous voyez, il ne s'y oppose plus maintenant. N'est-ce pas ? » (Mon père souriait pendant que je parlais.) Je l'ai aidé à démissionner du PCC et je lui ai demandé de se souvenir de « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. »

La vie de mon père a vraiment été sauvée. Il a non seulement retrouvé la santé, mais il a aussi changé son état d'esprit. Il écoute les enregistrements du Maître presque tous les jours et il aime regarder les programmes de NTDTV.

Traduit de l'anglais