Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme de 76 ans meurt alors qu’elle purgeait trois ans et demi pour sa croyance

Samedi 27 juin 2020 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Shandong, en Chine

(Minghui.org) Une femme de 76 ans est morte alors qu'elle purgeait une peine de trois ans et demi pour sa croyance dans le Falun Gong, une pratique du corps et de l'esprit que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

La famille de Mme Meng Qingmei a reçu un appel de la prison pour femmes de Jinan, dans la province du Shandong, aux alentours du 13 juin, les informant qu'elle était dans un état critique. Lorsqu'ils se sont précipités à l'hôpital militaire de la province du Shandong, Mme Meng était déjà décédée. Son certificat de décès indique qu'elle est décédée à 6 heures du matin le 14 juin, des suites de multiples dysfonctionnements organiques dus à un déséquilibre électrolytique. Les autorités de la prison ont déclaré que Mme Meng avait entamé une grève de la faim pendant vingt-huit jours avant sa mort, mais elles ont nié l'avoir gavée ou torturée.

La famille de Mme Meng a exigé que son corps soit ramené dans le canton de Shan, dans la province du Shandong, où elle vivait, pour être incinérée, mais les autorités ont refusé. Ils ont été forcés d'incinérer Mme Meng à Jinan et ont ramené ses cendres à la maison le 16 juin.

Mme Meng souffrait de graves troubles neurologiques à la suite d'un accident de voiture. Sa famille a dépensé une fortune pour tenter de la soigner, mais en vain. Un jour seulement après avoir appris le Falun Gong, son état a disparu et elle a pu à nouveau marcher par elle-même.

Après que le régime communiste chinois ait ordonné la persécution du Falun Gong en 1999, Mme Meng a été arrêtée et harcelée à plusieurs reprises. Elle a été détenue pendant quarante-cinq jours après avoir été arrêtée le 20 août 2009. La police a tenté de la placer dans un camp de travail, mais a dû la libérer après que le camp ait refusé de l'accepter en raison de son mauvais état de santé.

Mme Meng a été à nouveau arrêtée le 19 avril 2013. Après que le parquet du canton de Shan ait renvoyé son dossier à la police pour insuffisance de preuves. Le Bureau 610 (une agence extrajudiciaire créée spécifiquement pour persécuter le Falun Gong) a fait pression sur le procureur pour qu'il l'inculpe.

Mme Meng a comparu devant le tribunal le 18 juin 2013. Son avocat a plaidé non coupable pour elle et a fait valoir qu’il relevait de sa liberté de croyance de pratiquer le Falun Gong. Le juge l'a condamnée à trois ans dans la prison pour femmes de la province du Shandong.

Moins d'un an après sa libération, elle a été à nouveau arrêtée le 20 mai 2017, pour avoir distribué des documents d'information sur le Falun Gong. Elle a été condamnée à une autre peine de trois ans et demi, également à la prison pour femmes de la province de Shandong.

Mme Meng a entamé une grève de la faim en mars 2018 pour protester contre la persécution, et a été gavée et torturée. Sa famille soupçonne qu'elle a également été gavée lors de sa dernière grève de la faim avant sa mort et que sa mort soudaine pourrait être due au gavage et à la torture.

Traduit de l'anglais