Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le pouvoir du Falun Dafa : Éliminer les conceptions obstinées de l'athéisme chez mon mari

Mercredi 3 juin 2020 |   Écrit par une pratiquante de Falun Gong dans la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Mon mari est un septuagénaire. Ancien combattant, il avait rejoint le Parti communiste chinois (PCC) quand il était jeune. Il a aussi travaillé comme policier après son retrait de l'armée. Grandement influencé par l'athéisme, il est très pragmatique et croit que seuls la nourriture et l'argent sont les nécessités de la vie.

Ces dernières années, il a eu de nombreuses maladies. Parmi elles, la plus grave est un sérieux emphysème pulmonaire. Il ne peut même pas faire une promenade à l'extérieur. Ses deux poumons sont terriblement obstrués. Il a dû être emmené à l'hôpital plus de 10 fois par an depuis 2017.

En revanche, je suis en bonne santé depuis que j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa il y a plus de vingt ans. Mon mari a été témoin personnellement du pouvoir du Falun Dafa. Je lui ai parlé des bienfaits de Dafa, et je lui ai clarifié les faits de nombreuses fois, mais il refusait d'écouter ou de me croire. Je lui ai demandé : « Mes maladies n'ont-elles pas disparu une fois que j'ai pratiqué le Falun Dafa ? » Il a refusé de répondre, il y a eu seulement un silence de mort.

Il a dû rester à l'hôpital pendant tout l'hiver 2019. Ce n'est que quelques jours avant le Nouvel An chinois qu'il a pu rentrer à la maison. Tous nos enfants sont venus pour une réunion à la veille du Nouvel An. Mon mari était encore malade, mais il a enduré toute la journée parce qu'il ne voulait pas gâcher nos vacances. Le jour du Nouvel An chinois, il avait des difficultés à respirer. Il était si mal qu'il ne pouvait pas s'asseoir ni s'étendre. On aurait dit que ses yeux allaient jaillir. Il a eu une forte fièvre et j'étais très inquiète pour lui.

En raison de l'épidémie de coronavirus, ses symptômes auraient probablement fait suspecter une infection de coronavirus, ce qui aurait causé la mise en quarantaine de toute notre famille. Son état nous a fait perdre le sommeil à tous les deux. Vers 1 h du matin, sa température était encore élevée. Il semblait qu'il pouvait mourir d'étouffement à tout moment.

Une idée m'est venue à l'esprit à ce moment critique. Je lui ai demandé : « Sais-tu ce que signifie “se battre dos à la rivière”, n'est-ce pas ? »

« Que veux-tu dire ? » a-t-il dit en haletant.

« Tu ne peux pas compter sur les hôpitaux pendant l'épidémie. Il n'y a pas d'autre moyen. Répète “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon” et prie le Maître de te sauver ! »

Il a reconnu la gravité de son état. Compte tenu de son désir de vivre, il s'est écrié d'une voix tremblante : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ! Maître, je vous en prie, sauvez-moi ! » Mon mari obstiné a finalement cassé la lourde chaîne de l'athéisme et a choisi de croire que seul Dafa pouvait l'aider au carrefour de la vie et de la mort !

Deux heures ont passé. Comme il répétait les mots précieux, il transpirait de partout. Sa fièvre était tombée ! Ses douleurs de poitrine ont cessé. Sa respiration s'est stabilisée. Il m'a dit qu'il ne s'était pas senti aussi bien depuis des années !

Il était enthousiasmé par son expérience et maintenant il croit tout à fait dans le pouvoir du Falun Dafa. Il a réalisé que le Maître est venu dans le monde pour sauver les gens. Sa conception de l'athéisme, inculquée en lui par le PCC, avait complètement volé en éclats !

Mon mari est dans le processus d'un rétablissement graduel. Il est plein de gratitude envers le Maître de lui avoir sauvé la vie.

Traduit de l'anglais