Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le parcours spirituel d'un cadre supérieur

Dimanche 7 juin 2020 |   Écrit par Huang Yushen, correspondant pour Minghui

(Minghui.org) « Je suis si chanceux d'être un pratiquant de Falun Dafa, j'espère que mon histoire pourra aider d'autres personnes qui ont cherché comme moi », a dit Liu Minghui, un cadre supérieur d'une compagnie multinationale à Taïwan.

Liu est très respecté à son travail et dans sa communauté. Son professionnalisme et sa flexibilité lui ont gagné le respect de ses collègues, alors que son esprit généreux et gentil a fait de lui un modèle de comportement à la maison et dans la communauté.

Derrière son succès dans la vie, Liu a toujours recherché le côté plus spirituel de la vie. Désappointé avec la religion organisée, il a trouvé finalement ce qu'il cherchait dans le Falun Dafa.

Une famille heureuse : Liu Minghui et sa femme (au centre), leurs filles et leurs beaux-fils et petits-enfants

Souhait de jeunesse

Liu, 61 ans, travaille pour l'entreprise Tatung, une des plus anciennes sociétés multinationales à Taïwan, qui a une histoire de 100 ans. Une entreprise qui produit des appareils électroménagers, électroniques et du matériel informatique, et qui est un nom connu à Taïwan.

Durant son enfance, la grand-mère de Liu l'emmenait souvent aux temples. Liu se rappelle avoir vu de nombreuses toiles peintes sur les murs, y compris des diptyques [Un diptyque est une œuvre de peinture ou de sculpture composée de deux panneaux, fixes ou mobiles, et dont les sujets se regardent et se complètent – ndt] avec des scènes de paradis avec des fées et des beautés divines d'un côté et des représentations de châtiments épouvantables, comme couper la langue de quelqu'un de l'autre côté.

« Quand je lui demandais ce que cela signifiait, ma grand-maman me disait qu'ils étaient des exemples de bonnes personnes et de mauvaises personnes. Ceux qui commettaient de mauvaises actions et mentaient finiraient en enfer, alors que ceux qui faisaient de bonnes actions monteraient au ciel », se rappelle-t-il.

Les paroles de sa grand-mère ont laissé une profonde impression dans son jeune esprit et Liu savait ce qu'il allait faire quand il serait grand.

Affiliation avec la religion et déception

Les paroles de sa grand-mère ont toujours accompagné Liu, même devenu adulte. Après s'être établi dans un emploi stable et avoir formé sa famille, il a repris son cheminement spirituel dans la trentaine en visitant des temples. Sa femme et lui ont pratiqué une religion pendant six ou sept ans et ils sont même devenus des végétariens stricts. Plus tard, il a trouvé que c'était un endroit de luttes de pouvoir, d'argent et de politique. « Peu importe les groupes religieux que j'ai essayés, aucun ne se concentrait sur l'élévation spirituelle », a expliqué Liu, « j'ai compris qu'ils avaient dégénéré et j'ai arrêté d'y aller. »

À sa surprise, il a trouvé que quitter l'organisation religieuse n'était pas simple. Une fois que sa femme et lui ont arrêté volontairement d'être dans une organisation, celle-ci a envoyé des gens distribuer des documents diffamatoires près de chez eux. « Nous nous sommes dit que nous devions être de bonnes personnes en toutes circonstances, alors nous n'avons rien fait à ce sujet [la calomnie] », a dit Liu.

Mais cette expérience l'a rendu prudent et au cours des deux ou trois ans qui suivirent, Liu n'a interagi avec aucun groupe spirituel. Il ne faisait que se concentrer sur son travail et prendre soin de sa famille.

Un jour, Liu écoutait la radio sur son chemin le menant au travail quand il a entendu parler de l'arrestation des pratiquants de Falun Gong en Chine continentale. « À ce moment-là, j'ai pensé que c'était quelque chose qui se passait uniquement sur le continent et pas à Taïwan », a-t-il dit, « de plus, mes expériences précédentes m'avaient rendu nerveux, alors je n'y ai pas prêté attention. »

Un livre qui répond à toutes les questions

Liu souffrait d'asthme et toussait beaucoup. Aucun médicament ni médecine chinoise ne pouvait l'aider. Un jour, en 2004, un ami lui a rendu visite et Liu a toussé pendant la visite. L'ami lui a dit qu'il connaissait des gens qui avaient amélioré leur santé en pratiquant le Falun Dafa. L'ami a recommandé au couple d'essayer.

La femme de Liu s'est dirigée vers une étagère et elle a pris un livre sur l'étagère avec une couverture dorée – le Zhuan Falun, les principaux enseignements du Falun Dafa. Elle a dit que le livre lui avait été donné par une de ses amies, dans un club de lecture, mais qu'elle n'avait pas eu l'occasion de le lire.

Plus tard ce jour-là, Liu a commencé à lire le livre. « À l'intérieur du livre, il y avait une photo de Maître Li [le fondateur du Falun Dafa]. Il était très droit et j'ai été profondément touché », se rappelle-t-il.

Liu a trouvé le contenu du livre très profond. Le Maître a écrit :

« Je vais vous dire une vérité : tout le processus de cultivation et de pratique d’une personne consiste à abandonner sans cesse ses attachements humains. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

Comme Liu a continué de lire, il a compris qu'il avait trouvé les réponses à toutes les questions auxquelles il avait précédemment été incapable de trouver des réponses.

Liu a dit que tous les systèmes spirituels qu'il avait essayés auparavant exigeaient des rituels et des dons, et plus une personne contribuait, plus elle serait louangée.

« Le Falun Dafa est différent parce qu'il n'y a pas la nécessité de payer de l'argent et le cœur de la personne est le plus important », a-t-il expliqué. Pas de listes d'adhésions ni rituels ni argent ni possessions matérielles ni politique, il pouvait dire que le Falun Dafa était la terre pure à laquelle il aspirait depuis son enfance.

Élévation de l'esprit et du corps

Liu a dit qu'il avait souvent réfléchi sur le but de la vie. Malgré qu'il ait lu de nombreux écrits dans le passé, ces questions étaient restées sans réponses jusqu'à ce qu'il lise le Zhuan Falun.

Il s'est senti très heureux de découvrir que :

« Zhen-Shan-Ren est le seul critère pour juger si quelqu'un est bon ou mauvais » (Première Leçon, Zhuan Falun)

« Les principes du Fa que le Maître enseigne sont très profonds et cependant, quelqu'un peut facilement les comprendre, parce que le Maître les explique clairement et systématiquement », a-t-il dit.

Liu a cherché à avoir plus d'information au sujet du Falun Dafa et il a trouvé le site d'un groupe d'exercices tout près. Il a rejoint le site et en l'espace de trois mois, sa toux a cessé.

« C'était vraiment étrange. Au début, je toussais beaucoup. Plus tard, cela s'est amélioré et je pouvais tousser seulement une fois sur une longue période. À la fin, ma toux a complètement disparu », a-t-il dit.

Maître Li dans ses enseignements a parlé de la relation entre la maladie et le karma, et Liu a aussi lu beaucoup d'histoires comme la sienne sur le site Minghui – plusieurs de Chine continentale – où les gens, qui avaient une très mauvaise santé, étaient complètement guéris en pratiquant Dafa. Sa confiance dans la pratique a beaucoup augmenté.

En lisant les livres, Liu a trouvé que le Falun Dafa explique vraiment les lois de l'univers. Peu importe quelles sortes de conflits se présentent, quelqu'un devrait d'abord regarder à l'intérieur et voir s'il a un problème, et dans les réalités de la société cultiver avec fermeté. Si quelqu'un rencontre un conflit, sans le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance comme guide, c'est facile de tomber dans le cadre de la réprimande d'une personne ordinaire et d'attaquer les autres. Liu ajoute : « Avec le Fa dans votre cœur, vous utilisez le Fa pour vous évaluer vous-même et vous vous sentez mieux dans la vie. »

Nature de l'esprit

Après avoir fait l'expérience de nombreux changements physiques positifs, Liu a trouvé peu à peu que son tempérament s'était aussi amélioré drastiquement. En raison du stress à son travail, il avait été souvent très directif quand il gérait les choses. Ceci l'avait mené à se disputer avec ses collègues de travail et les membres de sa famille. Un jour, alors qu'il faisait la quatrième série d'exercices, les points clés de l'exercice « graduel, lent et doux » ont frappé une corde à l'intérieur de lui. Liu a décidé d'appliquer ces principes dans sa vie quotidienne.

Par exemple, Liu avait l'habitude d'accélérer au feu orange et une fois, il a failli avoir un accident. Il avait aussi l'habitude de faire la compétition pour être le premier à démarrer quand le feu tournait au vert. Après être devenu un pratiquant, il a compris que conduire comme cela était risqué, particulièrement si un autre conducteur venait en sens inverse et qu'il essayait de passer au feu orange, alors il a cessé de faire cela.

Il a aussi changé sa mentalité lorsqu'il achetait un billet de train pour aller visiter sa ville natale à Hualien. De temps en temps, les billets étaient tous vendus, alors il était contrarié et anxieux et se plaignait que l'agence de voyages ou les responsables devraient garder des billets en réserve. Après avoir commencé à pratiquer Dafa, son état d'esprit a changé et il n'était plus nerveux quand il achetait des billets. Il pensait même qu'un billet debout sans siège pouvait être juste bien. Il est intéressant qu'un jour, lorsqu'il acheta un billet juste avant que le train ne parte, il a pu avoir une place assise parce que quelqu'un venait juste de retourner son billet.

Son entreprise a un véhicule pour transporter les employés et Liu avait l'habitude de s'assurer d'arriver le premier au véhicule pour avoir une bonne place. Une fois qu'il pratiquait Dafa, il a compris que c'était égoïste.

Il y a de nombreux exemples de ce genre dans tous les aspects de sa vie. « Je suis totalement d'accord avec les principes du Falun Dafa et je vais persister dans la pratique », a-t-il dit.

Liu a dit que ses expériences négatives avec la religion avaient été un test ou un obstacle qui l'avait presque empêché d'obtenir un Fa droit.

Un bon père

La femme de Liu est calligraphe. En raison de ses mauvaises expériences avec certains groupes religieux, elle a d'abord eu de la méfiance envers Liu pratiquant le Falun Dafa. Mais après avoir été témoin des changements drastiques dans la santé et le tempérament de Liu, elle l'a soutenu. Elle a assisté aux activités de promotion de Shen Yun avec sa calligraphie et elle a parlé à ses étudiants du spectacle.

Mme Liu (deuxième à partir de la gauche) à une activité de promotion de Shen Yun

Leurs deux filles ont aussi trouvé que leur père sévère avait changé et était devenu patient et pensait aux autres. Peu de temps après avoir été diplômée de l'université, sa fille cadette a trouvé un travail dans l'informatique (IT). Une nuit, elle est rentrée à la maison à minuit après des heures de travail supplémentaires. Ses parents, tous les deux, l'ont grondée et menacée de l'enfermer dehors si elle rentrait encore aussi tard. Leur fille pleurait et se sentait maltraitée.

Le lendemain, Liu a étudié les enseignements du Falun Dafa et a compris que son comportement était erroné. Il s'est excusé auprès de sa fille qui a été surprise. « Je ne m'attendais pas à cela de ta part », a dit sa fille avec un sourire.

Un chef respecté

Les changements à la maison ont eu lieu en parallèle avec les changements dans ses relations au travail, qu'il trouve maintenant beaucoup plus facile à gérer en tant que pratiquant. Son honnêteté et son ouverture d'esprit ont rapidement gagné la confiance de ses collègues.

En tant que cadre supérieur responsable des ressources humaines dans l'entreprise, Liu s'est retrouvé parfois dans des situations difficiles. La direction voulait que certains des employés plus âgés prennent leur retraite et lui a même donné l'ordre de mettre ça en œuvre. En tenant compte des intérêts de l'entreprise et de ceux des employés, il a pu souvent trouver des solutions qui ont bénéficié aux deux parties.

Par exemple, une fois que certains employés avaient pris leur retraite, ils avaient encore des prêts à rembourser. Liu a communiqué leurs difficultés à la haute direction et il les a aidés à trouver un emploi comme consultant pour la société, créant ainsi un scénario gagnant-gagnant, puisque l'entreprise pouvait toujours bénéficier de l'expertise d'un personnel chevronné, mais sans avoir à payer un salaire élevé.

Plus d'une dizaine de collègues de Liu l'ont rejoint pour faire la méditation du Falun Dafa durant la pause de midi.

Liu est reconnaissant de pratiquer le Falun Dafa. Cela l'a rendu plus compatissant et lui a donné plus de sagesse pour traiter des questions compliquées au travail et à la maison.

Dans son temps libre, il sensibilise aussi au sujet de la persécution en Chine continentale à travers divers canaux. Il espère que la persécution cessera bientôt et que plus de gens auront l'occasion de pratiquer le Falun Dafa.

Traduit de l'anglais