Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un patient atteint du COVID-19 et avec une insuffisance rénale se rétablit complètement grâce au Falun Gong

Dimanche 12 juillet 2020 |   Écrit par un père âgé en Chine continentale

(Minghui.org) Le benjamin d'un père âgé de 87 ans a contracté le virus du PCC (COVID-19) alors qu'il vit aux États-Unis. La femme de son fils et son petit-fils ont aussi été infectés. Quand son fils a eu des troubles respiratoires, a perdu connaissance, a eu une insuffisance rénale et n'avait presque plus de globules rouges et blancs dans le sang, un pratiquant de Falun Gong en Chine a aidé à lui sauver la vie. Deux mois plus tard, le fils de l'homme a récupéré. L'histoire qui suit est racontée dans une lettre, écrite par le père âgé de cet homme.

J'ai enseigné à l'université et je suis maintenant à la retraite. La majorité de ma famille vit en Chine continentale, sauf mon benjamin, Li Yang, qui vit avec sa famille aux États-Unis. Li Yang a toujours été gentil et studieux. Il est allé à l'université aux États-Unis et il travaille, maintenant, dans une banque.

Li Yang a contracté le virus du PCC au début de cette année et il a eu une forte fièvre pendant cinq jours. Il est devenu faible, il avait des troubles respiratoires et il a été hospitalisé. Il est tombé dans le coma et était sous respirateur artificiel. Son état ne s'améliorait pas. Sa femme et son fils ont aussi commencé à développer des symptômes respiratoires.

Ma benjamine s'est rappelé qu'un de nos proches pratiquait le Falun Dafa (aussi connu sous le nom de Falun Gong) depuis plus de vingt ans. Toutes les maladies de ses proches, certaines mêmes incurables, ont été guéries après qu'il a adopté le Falun Gong. Il est en bonne santé depuis et son esprit s'est élevé de façon tellement importante que cela a étonné toute notre famille. Après avoir été témoins de sa transformation, nous savons tous que le Falun Dafa est bon.

Ma femme et moi, nous ne sommes pas des pratiquants, mais ma femme écoute les conférences presque tous les jours et je lis souvent les livres du Falun Dafa. Nous sommes tous les deux en bonne santé à l'âge de 87 ans et nous remercions le Falun Dafa.

Ma fille aînée est entrée en contact avec le parent qui pratique et lui a demandé s'il pouvait aider. Le pratiquant lui a dit de demander à notre famille de réciter : « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. Falun Dafa est bon. » Il a aussi prié pour nous.

La femme de Li Yang s'est rendue à l'hôpital et l'infirmière lui a dit : « La fièvre de Li Yang est partie et il va mieux. » Sa femme a téléphoné à ma fille aînée et l'a suppliée : « S'il te plaît, aide-nous à obtenir les bénédictions. Ma gorge me fait mal et mon fils aîné tousse et a des frissons. »

La parente pratiquante avait dit à ma fille aînée, dans un appel téléphonique, de dire à la femme de Li Yang et à son fils de réciter les neuf mots. Comme une pilule magique, leurs symptômes à tous les deux ont disparu et ne sont jamais revenus.

L'hôpital a téléphoné pour dire que Li Yang s'était réveillé, mais que ses reins étaient endommagés. Trois semaines de dialyse n'ont pas aidé à améliorer son état du tout. Le parent pratiquant a suggéré que nous disions à Li Yang de réciter les neuf mots. De bonnes nouvelles nous sont bientôt parvenues : le nombre des cellules rouges de Yang avait augmenté et il a pu rentrer chez lui.

Ma fille la plus jeune est médecin. Elle a dit qu'il n'y avait rien qu'elle puisse faire pour aider, en apprenant que l'état de son frère ne s'améliorait pas après trois semaines de dialyse.

« (Li Yang) n'avait presque plus de globules rouges après trois semaines. En tant que médecin, je savais qu'il avait peu de chance sans une transplantation de rein. Cependant, il ne pouvait pas subir d'opération parce qu'il était trop faible. Ce qui lui est arrivé est vraiment un miracle », a-t-elle dit. « Ses globules rouges ont augmenté et il a eu de moins en moins besoin de dialyse. Il continuait simplement d'aller mieux. En tant que médecin, je ne pouvais pas me faire à cette idée, sauf en pensant qu'il y avait vraiment des bouddhas et des divinités qui lui venaient en aide après qu'il a récité sincèrement les neuf mots. Je regarde maintenant le monde d'un nouvel œil. »

La déclaration suivante est de Li Yang.

Cela a pris deux mois de coma pour en venir à me réveiller et retrouver la santé. Ces deux mois ont laissé une profonde impression dans ma mémoire. J'ai fait l'expérience de la torture du virus du PCC et j'étais sur le point de mourir. J'ai alors eu une chance incroyable et des bénédictions – je me suis réveillé et j'ai récupéré.

Quand je me suis réveillé, je ne pouvais pas parler, je ne pouvais pas prendre soin de moi. Je n'avais aucun moyen de communiquer avec ma famille en Chine. Après avoir récupéré un petit peu, je ne voulais pas parler avec ma famille au moyen d'une vidéoconférence parce que je ressemblais à un mort. Je ne voulais pas que mes parents âgés s'inquiètent et soient touchés outre mesure. Je m'inquiétais aussi un peu à ce moment-là que je ne puisse pas récupérer.

Ma sœur aînée voulait trouver pour moi le livre Zhuan Falun sur Minghui. Elle a dit qu'il y avait un livre des vrais enseignements bouddhistes. Je lui ai répliqué en larmes que j'étais trop faible pour me déplacer. Elle m'a dit de réciter les neuf mots : « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. Falun Dafa est bon. » J'ai écouté ma sœur et j'ai récité ces mots continuellement. Des miracles se sont produits pour moi : après trois semaines de dialyse sans aucun résultat, mon corps a tout à coup commencé à fonctionner et j'ai rapidement eu l'autorisation de sortir de l'hôpital. En moins de deux semaines, j'étais bien, comme neuf.

Je suis vraiment un survivant de la pandémie. Non seulement moi, mais ma famille de quatre personnes l'est aussi, ainsi que mes parents. Nous allons utiliser nos vies pour rembourser la grâce céleste. Divinités majestueuses, Maître majestueux, nos vies vous appartiendront pour l'éternité.

Traduit de l'anglais