Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le chemin sinueux d'un ancien bouddhiste laïc

Mercredi 23 septembre 2020 |   Écrit par un nouveau pratiquant de la province du Yunnan, Chine

(Minghui.org) J'ai commencé la cultivation et pratique de Dafa en janvier 2020. Je me souviens qu'au milieu des années 90, beaucoup d'hommes et de femmes plus âgés pratiquaient le Falun Dafa chaque matin dans un petit parc proche de mon domicile. Ils me disaient que les soins médicaux étaient très chers, mais que le Falun Dafa propose une guérison miraculeuse et des bienfaits pour la santé et que sa pratique ne coûte rien. Telle était ma compréhension de départ. À cette époque, je mettais toute mon énergie à obtenir réputation et intérêts personnels ; la santé et le bien-être étaient loin de mes préoccupations.

Plus tard, au travers de soudains changements survenus dans ma famille, j'ai compris l'impermanence de la vie. J'avais l'impression que la vie était trop dure. Dans l'espoir de trouver la libération, j'ai décidé d'abandonner tout en ce monde et me suis converti au bouddhisme.

Pendant plus de dix ans, j'ai visité des temples en Chine et à l'étranger et j'ai essayé de suivre diverses écoles de bouddhisme. Cependant, je n'ai pu continuer dans aucune méthode parce que je n'arrivais pas à dépasser les barrières du karma dans la pratique. Après tant d'échecs, j'ai commencé à penser que mes bases n'étaient pas suffisamment solides. J'étais au bord du désespoir, mais pas encore prêt à abandonner. J'ai pensé que je devrais chercher un maître aux grandes capacités et l'assister, ainsi, lorsque je mourrai, j'atteindrais le salut et irais au Paradis de l'Ouest.

En 2010, une vertèbre herniée dans le bas de mon dos m'a empêché de bouger. Plusieurs traitements sont restés sans résultat. Plus tard, j'ai rencontré plusieurs docteurs en médecine chinoise qui pratiquaient le Falun Dafa. Ils m'ont montré comment méditer et émettre la pensée droite chaque jour et m'ont enseigné à réciter « Falun Dafa est bon ; Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ».

Ils ont également utilisé des méthodes de médecine traditionnelle chinoise comme les massages pour me soigner. Quelques jours plus tard, ma maladie était guérie. Ils avaient de fortes connaissances traditionnelles, mais j'admirais tout particulièrement le caractère noble et la compassion des pratiquants de Dafa.

En 2013, suite à un glissement de terrain, j'ai fait une chute dans la montagne et ai souffert de multiples fractures. La plus grave se trouvait dans le bas de mon dos et m'avait paralysé. Les représentants de la médecine occidentale et de la médecine traditionnelle chinoise ont tous conclu qu'il fallait m'opérer et visser des plaques de métal pour que je puisse encore me lever. Mais ils étaient inquiets que je ne sois trop vieux pour bien m'en remettre. Face à cette situation difficile, j'ai pris la ferme décision de ne pas me faire opérer.

Alors que je pensais que tout était perdu, j'ai rencontré, en apparence par hasard, quelques disciples de Dafa. En voyant ma situation, ils m'ont aidé à pratiquer les cinq exercices et appris à réciter les phrases de Dafa. Ils sont venus chez moi deux fois par jour pendant trois jours pour pratiquer les exercices.

Le quatrième jour, un miracle s'est produit. J'ai pu me lever et marcher, aller seul aux toilettes et même cuisiner. Le sixième jour, je suis allé au marché avec mes amis.

Les médecins m'avaient dit qu'il faudrait une centaine de jours pour que les blessures des muscles et des os guérissent. Pourtant, personne ne m'a touché et j'ai guéri aussi rapidement. Les gens qui ont été témoins de cela ont dit que le Falun Dafa était incroyable.

Tandis que je me remettais, je continuais à chercher une solution à mes autres problèmes. Je lisais le Zhuan Falun, mais cela semblait être d'un niveau trop élevé à comprendre. Je n'y croyais pas et je ne croyais pas pouvoir cultiver et pratiquer dans le Falun Dafa.

De nombreuses années ont passé en un clin d'oeil. Fin 2019, d'anciennes maladies de ma jeunesse sont revenues sans que je m'y attende. Par exemple, lorsque j'étais jeune, je souffrais de névrose et d'une maladie cardiaque congénitale. Aujourd'hui, je souffrais d'obstruction cardiovasculaire et d'hypertension artérielle. Mon taux de glycémie atteignait parfois 178, ce qui selon la médecine occidentale correspond au diabète. Je souffrais à nouveau de crises d'angoisse, de frénésie et de convulsions. Pour traiter ces maladies, je prenais des médicaments tous les jours et je souffrais de vertiges en conséquence. Pour moi, la vie était pire que la mort.

Un matin vers 5 h, je me suis réveillé en sursaut en répétant : « Falun Dafa est bon ; Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Depuis longtemps, je n'arrivais plus à me réveiller le matin à cause des médicaments que je prenais. Il était incroyable que je me réveille aussi tôt. Au plus profond du désespoir, se pouvait-il que Maître Li Hongzhi, le fondateur de Dafa, me sauve à nouveau et me guide vers le chemin de cultivation de Dafa ? Si tel était le cas, je devais saisir cette dernière chance !

J'ai immédiatement acheté un billet pour rendre visite aux disciples de Dafa dont j'avais fait la connaissance en espérant qu'ils puissent m'aider. Ils ne m'ont pas renvoyé ! J'ai vécu chez eux et ai recommencé les soins de médecine chinoise. En même temps, ils m'ont guidé dans la pratique des exercices, la méditation et l'étude des livres de Dafa presque jour et nuit. Parfois, d'autres pratiquants de Dafa que je n'avais jamais rencontrés venaient m'aider à émettre la pensée droite et étudier le Fa.

Un jour, plusieurs pratiquants ont rêvé que le Maître venait pour nettoyer mon champ d'énergie et certains ont vu plusieurs petits Falun (Roue de la Loi) tourner autour de moi.

Un jour à midi, plusieurs pratiquants émettaient la pensée droite avec moi. J'ai soudain senti mon coeur s'arrêter de battre. C'est comme si ma respiration s'était aussi arrêtée. Je pensais que j'allais mourir. À ce moment, j'ai senti mon coeur remonter vers ma bouche. Après quelques secondes, tout est revenu à la normale et je me suis progressivement calmé. J'ai compris que c'était le Maître qui me sauvait et m'aidait à passer l'épreuve de la vie et de la mort.

Un jour, tard le soir, un ancien problème de calcul rénal est réapparu et la douleur était insupportable. À l'époque, la ville était fermée en raison du virus de Wuhan. J'ai immédiatement supplié le Maître de me sauver. En moins de deux minutes, une chaleur est apparue en bas à droite de mon dos. Quelques secondes plus tard, j'ai senti un courant d'air sortir de mon dos et la douleur a immédiatement disparu.

Les corps de Loi du Maître m'ont constamment purifié et ont enlevé une montagne de karma de mon corps, mais je devais encore supporter le karma restant. Sans l'aide bienveillante et désintéressée des compagnons de cultivation, je n'aurais pas pu traverser cette épreuve par moi-même.

De cette façon, après plus de vingt jours de cultivation et pratique au domicile de mes compagnons de cultivation, j'ai arrêté de prendre des médicaments. Les symptômes de maladie cardiaque, d'hypertension artérielle et de taux élevé de glycémie ont disparu. Mon humeur s'est aussi progressivement stabilisée.

Après avoir lu le Zhuan Falun pour la neuvième fois, je me suis levé le lendemain matin et me suis soudain vu assis en position du lotus.

Ces trois derniers mois, j'ai lu le Zhuan Falun 16 fois et ai appris que Dafa ne sert pas à la guérison et au bien-être, mais à la véritable cultivation. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est le principe le plus élevé de l'Univers.

J'ai appris des principes du Fa dont je n'avais jamais entendu parler après avoir étudié le bouddhisme pendant dix ans : ce qu'est la conscience principale et ce que sont les consciences secondaires ; que nous sommes nés avec des couches et des couches de karma ; pourquoi les exercices ne peuvent pas élever le gong ; et que « La cultivation dépend de soi, le gong dépend du Maître ». (Première Leçon, Zhuan Falun)

Ce que le Maître dit est vrai. Face à mes expériences au cours du processus de cultivation, je sens que j'ai de la chance qu'un si grand Dafa soit aussi accessible. Alors que je n'avais pas encore obtenu le Fa jusqu'ici, je pense qu'il est facile à apprendre.

Au cours de cette période, j'ai arrêté de prendre des médicaments antidépresseurs, j'ai arrêté tous les autres traitements et ai complètement guéri. La nature miraculeuse de Dafa a été validée par mes expériences et j'ai finalement franchi le seuil de la cultivation et pratique du Falun Dafa.

Traduit de l'anglais