Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le Falun Dafa apporte des bénédictions à ma famille

Lundi 28 septembre 2020 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa dans la province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org) Je viens d'une famille de plusieurs enfants. J'ai un frère aîné nommé Wei, et trois jeunes sœurs, Mei, Hui et Yan. Je n'ai qu'une éducation de fin d'école primaire. Ma mère est tombée malade et était alitée, alors j'ai dû abandonner l'école pour prendre soin d'elle. Six ans plus tard, ma mère est décédée.

La détérioration de ma santé

Je me suis mariée à l'âge de 25 ans et ma vie n'était pas facile. J'ai dû travailler très dur pour soutenir ma famille. Les difficultés de ma vie et mon travail ont affecté ma santé. J'ai développé une pneumonie, une maladie rénale, des douleurs généralisées et un œdème, au point où je ne pouvais plus travailler. Je me sentais désespérée et impuissante.

Un jour, je suis allée voir une bonne amie et j'ai dû prendre plusieurs pauses en chemin vers chez elle. J'étais si faible et fatiguée. Quand elle m'a vue, elle était vraiment inquiète.

Elle a dit : « Tu es si jeune, mais si malade. Et si tu pratiquais le Falun Dafa avec moi ? Tant que tu peux te conformer à ses principes, ta santé s'améliorera. »

Je lui ai dit que j'allais essayer et je lui ai emprunté son livre de Falun Dafa ce jour-là.

Une vie renouvelée

J'ai commencé à lire le livre immédiatement. Plus je lisais, plus je l'appréciais. Mon amie m'a aussi enseigné les exercices et m'a emmenée au site de pratique collective pour faire les exercices et étudier le Fa avec les autres. En moins de deux semaines, j'ai vraiment compris ce que signifiait être libre de toute maladie ! J'avais tellement d'énergie, et je pouvais de nouveau travailler ! J'étais enthousiaste d'avoir maintenant un Maître qui s'occupe de moi.

Après avoir recouvré la santé, j'ai travaillé encore plus dur. Je me levais tôt pour vendre des légumes au marché et j'allais ensuite faire les exercices collectifs. Je me conforme au principe « Authenticité-Bienveillance-Tolérance », et je suis gentille et attentionnée envers les autres. Je peux regarder à l'intérieur lorsqu'un conflit surgit, et les villageois m'ont dit que j'avais changé en mieux.

Je suis devenue quotidiennement heureuse et en bonne santé. Ma famille a été témoin de l'immense changement en moi et chacun a convenu que le Falun Dafa est bon !

Les membres de ma famille obtiennent une autre chance dans la vie

Parce que j'ai persévéré à pratiquer le Falun Dafa, j'ai été arrêtée plusieurs fois après que le Parti communiste chinois a ordonné la persécution, en 1999. Les membres de ma famille ont subi un stress et une peur énormes. Ils ont refusé d'écouter lorsque je leur ai parlé des faits concernant la persécution. Ils ne reconnaissaient pas que j'allais mieux parce que je pratiquais le Falun Dafa.

Ma troisième sœur, Hui, est tombée malade en 2017. On lui a diagnostiqué une dépression, de l'hypertension, un reflux gastrique, et une maladie rénale. Elle a dépensé de 200 à 300 000 yuans en traitements médicaux, et elle était toujours malade. De plus, elle a subi de petites attaques cérébrales. Le médecin a seulement recommandé des mesures palliatives, car elle n'était pas apte à subir une intervention chirurgicale.

Hui m'a appelée en disant : « Je suis finie. Après avoir dépensé une fortune, je ne vais toujours pas bien. Je ne peux pas dormir, je n'ai pas d'appétit et je suis si faible que je ne peux même pas marcher. »

J'ai essayé de l'encourager, car elle semblait si déprimée : « Si tu dis sincèrement : “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon”, tu iras mieux. »

Elle m'a appelée le lendemain en disant : « Je veux venir chez toi. Je m'y sens en sécurité. »

Elle est arrivée avec deux gros sacs de médicaments. Elle a commencé à faire les exercices et à étudier les enseignements du Fa avec moi tous les jours, et son appétit s'est rapidement amélioré.

Elle a encore eu des moments d'anxiété et devait faire des promenades. J'y allais avec elle, je l'encourageais et j'étais patiente avec elle. Elle s'est améliorée peu à peu, allant mieux de jour en jour. Deux semaines plus tard, son hypertension avait disparu. Au bout de trois mois, tous ses symptômes se sont évanouis. Elle a également vécu ce que l'on ressent lorsqu'on est libre de toute maladie.

Sans dépenser un sou ou recevoir aucun traitement, Hui s'est rétablie de toutes ses maladies en pratiquant le Falun Dafa. Ce fut une grande nouvelle pour tous les membres de notre famille et nos proches.

Ma deuxième sœur, Mei, est aussi venue me voir. Venir lui a pris toutes ses forces.

Hui l'a consolée : « Écoute, je sais ce que tu traverses. J'étais aussi malade, sinon plus malade que toi. J'ai dépensé une fortune et l'on m'a dit de retourner chez moi pour recevoir des soins palliatifs. Mais je vais mieux ! Le Falun Dafa est si bon, alors vient et pratique avec nous. »

Juste comme cela, Mei a également commencé à pratiquer le Falun Dafa.

Ma plus jeune sœur Yan est aussi venue quand elle a entendu que Mei et Hui avaient recouvré la santé après avoir pratiqué le Falun Dafa. Elle avait une bosse sur le cou, qui ne répondait à aucun traitement, que ce soit des médicaments ou des lotions. Nous lui avons enseigné les exercices et l'avons fait étudier les enseignements avec nous. Elle s'est également rétablie. Sa fille était surprise de voir que la bosse sur le cou de sa mère était partie, et elle a aussi décidé de pratiquer.

Elle m'a dit : « Je ne savais pas que le Falun Dafa était si grand jusqu'à ce que je commence à pratiquer ! »

Mon frère, Wei, qui vit à Guangzhou (Canton), a entendu dire que toutes ses sœurs pratiquaient le Falun Dafa, en particulier Hui qui avait frôlé la mort, mais qui s'est rétablie en lisant les enseignements du Fa et en faisant les exercices. Il pensait que c'était si difficile à croire, qu'il ferait mieux de venir voir par lui-même.

Mon frère Wei a 69 ans et il n'était pas en bonne santé. Il ne nous l'avait pas dit, car il ne voulait pas que l'on s'inquiète pour lui. C'est seulement lorsqu'il est venu nous voir que nous avons réalisé qu'il avait une maladie du foie et des reins. Il s'était même fait enlever l'un de ses reins. Il avait dépensé 500 000 yuans, mais il ne se sentait toujours pas mieux.

Il était si heureux de nous voir, ses quatre sœurs, toutes en bonne santé et énergiques. Il a dit : « Cette pratique est incroyable. Vous semblez toutes en si bonne santé et heureuses. Enseignez-moi comment faire les exercices et laissez-moi lire le livre aussi. Je promets de faire de mon mieux. »

Il est resté avec nous pendant cinq jours, a appris les exercices et est retourné chez lui avec le livre Zhuan Falun, le texte principal du Falun Dafa.

Je me suis arrêtée pour rendre visite à mon frère lorsque j'ai assisté à un mariage dans le sud de la Chine. Il semblait en meilleure santé et prenait soin de son petit-fils. Il m'a dit qu'il n'avait maintenant plus de maladies et cultivait diligemment chaque jour.

« Je suis reconnaissant de la grâce salvatrice du Maître », a-t-il dit.

Nos proches ont appris tout cela après avoir été témoins de l'amélioration de la santé de ma sœur. Un par un, ils sont venus me rendre visite, et ont personnellement vécu les miracles du Falun Dafa. Ils ne croient plus la propagande diffamatoire du régime communiste contre lui.

Nous sommes tous reconnaissants pour le salut compatissant du Maître.

Traduit de l'anglais