Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le Falun Dafa a sauvé mon père deux fois de la mort

Mercredi 20 janvier 2021 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Mon père, âgé de 87 ans, était le directeur d'un département dans une banque avant de prendre sa retraite. Il était athée parce qu'il était influencé par le Parti communiste chinois. Cependant, le fait d'avoir été sauvé d'une mort imminente a complètement changé sa vision du monde.

En mars 2017, on a diagnostiqué un cancer du poumon en phase terminale chez mon père. Nous l'avons amené voir des spécialistes à Jinan, Tianjin et Pékin. Tous les diagnostics étaient les mêmes ; en plus du cancer, les examens ont révélé que mon père souffrait également de maladies cardiaques, d'hypertension, de diabète et de caillots sanguins dans les poumons et les jambes.

Son état s'est ensuite aggravé et il ne pouvait pas parler clairement. Le médecin a dit qu'il ne vivrait que deux mois et que son élocution normale ne serait pas rétablie. Nous avons ramené notre père de l'hôpital à la maison.

J'ai raconté à mon père la véritable histoire du Falun Dafa, mais il refusait d'écouter. Je lui ai patiemment dit à plusieurs reprises de répéter dans son esprit : « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Il secouait toujours la tête. Voyant à quel point il était têtu, ma mère est devenue si anxieuse qu'elle s'est impatientée : « Dépêchez-toi ! Je vais les répéter avec toi ! » Mon père a regardé ma mère et a hurlé : « Je n'y crois pas ! »

Avec le temps, l’état de mon père s’est encore aggravé. Mes frères, ne supportant pas de le voir souffrir, l’ont amené à l’hôpital de Tianjin. Je ne pouvais pas aller avec eux, mais dans mon esprit, j'ai supplié Maître Li (le fondateur du Falun Dafa) : « S'il vous plaît, demandez à un pratiquant de Falun Dafa de Tianjin de lui clarifier la vérité et de le sauver. »

Mes trois frères ont ramené notre père à la maison quelques jours plus tard. Dès qu'ils sont entrés chez nous, mes frères m'ont joyeusement dit : « Papa va bien ! » Mon père m'a aussi joyeusement dit : « Regarde, je peux marcher. »

Mes frères m'ont dit qu'ils avaient rencontré un pratiquant de Falun Dafa alors qu'ils poussaient notre père dans un fauteuil roulant pour déjeuner à l'extérieur de l'hôpital. Le pratiquant leur a parlé de la persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC), il les a tous aidés à démissionner des organisations du PCC et leur a dit de répéter dans leur esprit : « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Tous les quatre étaient d'accord.

Mon père a dit : « Cette dame avait bien cultivé. Elle avait déjà la soixantaine, mais elle avait l'air d'avoir la quarantaine. Elle a également fait un excellent travail pour expliquer la vérité [sur le Falun Dafa]. Le porte-bonheur qu'elle nous a donné est élégant. Quand j'ai commencé à répéter : “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon”, cela a fonctionné ! Mes jambes étaient plus légères. Je pouvais me lever et marcher ! »

Mon jeune frère a ajouté : « Papa, tu sais que les hôpitaux ne peuvent pas guérir ton cancer. Pourquoi ne répètes-tu pas que “Falun Dafa est bon” ? Tu n’auras plus besoin de prendre ces médicaments dégoûtants. N'est-ce pas génial ? » Mon père a répondu avec un sourire : « Bien sûr, je vais le faire ! »

Les frais médicaux de notre père ont été remboursés presque entièrement parce qu'il est un cadre retraité, il a donc préféré rester à l'hôpital pendant sa convalescence. Cependant, après être resté dix jours à l'hôpital du canton, il a insisté pour rentrer chez lui. Mais il a ensuite voulu se rendre à l'hôpital de la ville pour la convalescence. Un soir de mai, son état s'est soudain aggravé et il a été transféré aux soins intensifs. Les médecins ont suggéré de le transférer dans un hôpital plus grand de la ville.

Nous vivons à la campagne, assez loin de l'hôpital. Au moment où je suis arrivé le lendemain, notre père s'était rétabli. Il pouvait marcher seul. Le médecin était également étonné. Je lui ai demandé : « Papa, as-tu récité les mots ? » Il a dit : « Bien sûr ! Je les répète tous les jours. » Sa santé a continué de s'améliorer. Le médecin lui a dit : « Vous pouvez partir. Vous êtes en bonne santé maintenant. Je suis certain que vous vivrez encore de nombreuses années. »

Mon père a commencé à mener une vie saine et active. Il allait au marché à vélo, rendait visite à sa famille et se promenait. Les gens de notre village ont été témoins de la puissance de « Falun Dafa est bon » grâce à la façon dont il avait changé. Il y avait une femme qui, chaque fois qu'elle le voyait, disait : « Il est mort, mais il est revenu à la vie ! »

Quand ma tante est venue rendre visite à mon père, il lui a dit : « Je ne croyais en rien de spirituel, mais je le crois maintenant. Quand j'étais à l'hôpital cantonal, j'ai vu deux fantômes en vêtements blancs faire le tour de mon lit, mais ils n'ont pas osé s'approcher de moi. Je les ai vus clairement. J'avais trop peur pour rester dans cet hôpital. Je savais que ces fantômes en avaient après moi, alors je me suis dépêché et j'ai quitté l'hôpital. »

Nous avons finalement compris que c'est pour cette raison qu'il avait insisté pour rentrer de l'hôpital du canton. Il a vu Heibai Wuchang (deux divinités de la religion populaire chinoise chargées d'escorter les esprits des morts vers le monde souterrain), qui ont essayé de l'éloigner de ce monde. S'il n'y avait pas eu le Falun Dafa, mon père serait mort.

Lorsque mon père est allé à l’hôpital cantonal pour son examen mensuel, D r Song, le directeur du département qui traitait mon père, ne pouvait pas croire qu’il était encore en vie. Il a regardé mon père de haut en bas et a reculé sous le choc. Il a demandé à mes frères : « Comment votre père s'est-il rétabli ? Pouvez-vous me dire quel médecin il a vu ? J'ai besoin d'apprendre de ce médecin. » En pensant à la persécution en cours, mes frères n'ont pas osé lui dire la vérité. Ils lui ont montré les dossiers médicaux de notre père provenant d’autres hôpitaux. Dr Song a dit : « Je les connais. S'il avait pris ces médicaments, il serait mort il y a longtemps. » Dr Song avait l'air confus et incrédule.

Au fil du temps, mon père a de nouveau été influencé par l'athéisme et a commencé à prendre des médicaments. Quand je lui ai suggéré de continuer à répéter les mots qui lui ont sauvé la vie, il a commencé à trouver des excuses pour ne pas le faire. Il s'est même fâché contre moi et les compagnons de cultivation quand ils lui ont fait la même suggestion.

Un jour d’avril 2020, mon père ne pouvait soudain plus parler ou penser clairement. Nous l'avons amené à l'hôpital. On a diagnostiqué chez mon père un cancer du cerveau à un stade avancé, qui s'était propagé à son estomac. Ils ont trouvé des tumeurs à plusieurs endroits de son corps. C'était de plus en plus douloureux et il gémissait jour après jour. Le médecin lui a prescrit les analgésiques les plus puissants, mais ils lui ont fait rouler les yeux. Finalement, il ne pouvait plus ni bouger ni parler. Son visage était terriblement pâle et déformé.

Je ne pouvais pas supporter de le voir souffrir, alors j'ai évoqué la suggestion de répéter les mots à nouveau. Il a accepté cette fois. Le deuxième jour, il a dit que son esprit était devenu clair et que la douleur s'était arrêtée. Il avait l'air beaucoup mieux. Quand son médecin l'a vu, il n'a pas pu cacher sa surprise. Il n'arrêtait pas de dire : « Ce vieil homme peut se remettre de tout ! »

Quelques jours plus tard, le médecin a constaté que la tumeur au cerveau de notre père avait disparu. Il nous a immédiatement demandé : « Mais qu'est-ce que vous lui avez fait ? Pouvez-vous me le dire ? » Cette fois, toute ma famille a surmonté sa peur. Nous avons pensé qu'il ne serait pas juste pour Maître Li de ne pas dire la vérité au médecin. Nous avons dit au médecin que notre père s'était rétabli en répétant « Falun Dafa est bon et Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Le médecin semblait s'être enfin réveillé. Il s'est rendu compte que c'était ainsi que notre père avait récupéré la dernière fois. Il nous a encouragés : « Oui, continuez à dire ces mots, car ils fonctionnent si bien ! »

Les expériences étonnantes de notre père ont montré le pouvoir extraordinaire du Falun Dafa et défait les mensonges du Parti communiste chinois. Beaucoup de gens ont appris combien le Falun Dafa est grand grâce à ses expériences. Répéter les paroles leur a également apporté des bénéfices.

Merci, Maître, d'avoir sauvé mon père !

Traduit de l'anglais