Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une pratiquante en Amérique du Nord : Retourner à la cultivation et pratique

Samedi 30 janvier 2021 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Amérique du Nord

(Minghui.org) Ma grand-mère m'a présenté le Falun Dafa en 1997. J'étais à l'école primaire, alors je ne comprenais pas vraiment ce qu'était la cultivation et pratique. Ma mère me lisait souvent les enseignements avant que j'aille me coucher, et je savais que le Falun Dafa était formidable. Le Falun Dafa a été semé dans mon cœur comme une graine.

Je me suis progressivement éloignée de Dafa après que le régime communiste chinois a commencé à le persécuter. En grandissant, je me suis attachée à mener une vie de personne ordinaire. Je me suis concentrée sur mes études et je ne suis jamais véritablement devenue une pratiquante.

Après avoir obtenu mon diplôme universitaire en Chine, je suis allée aux États-Unis pour poursuivre mes études. J'ai rencontré une pratiquante de Falun Dafa qui faisait la promotion de Shen Yun dans un centre commercial. Nous avons discuté et je lui ai dit que je pratiquais. Nous avions des points de vue contradictoires et j'ai alors développé des pensées négatives. De plus, j'étais anxieuse, paresseuse et peureuse. Tout cela m'a empêché de reprendre la cultivation et pratique.

Après mes études, je suis restée vivre aux États-Unis. Je recherchais une vie meilleure. Il y a trois ans, j'ai été recrutée par une grande entreprise connue pour sa lourde charge de travail et pour sa culture d'entreprise brutale. Les relations avec les collègues étaient tendues, les supérieurs traitaient souvent les subordonnés avec irrespect, la concurrence interne était rude et la pression était immense. Les employés font volontairement des heures supplémentaires pour obtenir des promotions et éviter d'être renvoyés.

Après avoir commencé à travailler pour cette entreprise, j'ai appris à rivaliser avec les autres, en pensant souvent à comment faire mes preuves et satisfaire mon directeur. Je suis devenue inquiète et anxieuse, car il semblait n'y avoir aucun avenir dans mon service. J'ai lentement développé des problèmes de santé en raison du stress constant. Mon estomac se faisait de plus en plus sentir. Souvent, après avoir mangé, mon estomac était ballonné, douloureux et j'avais le hoquet. Certaines nuits, la douleur était si intense qu'elle me réveillait. Mon cou et mon dos sont devenus plus raides, et je ressentais souvent des douleurs et des malaises. Même si ma santé physique et la pression intense du travail avaient un impact sur ma santé mentale, je serrais les dents et je persistais en raison de la notoriété de l'entreprise et de mon salaire élevé.

Le Falun Dafa apporte l'espoir

J'étais jeune et je n'ai jamais eu de problèmes de santé majeurs, donc je n'ai jamais pensé que je serais affectée par le stress. J'étais de plus en plus malheureuse au travail. J'ai commencé à penser au Falun Dafa, en me rappelant combien il était merveilleux et noble. J'ai alors recherché et lu les enseignements de Maître Li sur Internet.

Un jour, je me suis soudain souvenue des paroles du Maître :

« Les gens ordinaires ne peuvent pas voir cela, ils pensent toujours qu’ils doivent faire ce qui correspond selon eux à leurs compétences. C’est pourquoi ils se battent et se disputent toute leur vie, le cœur écorché vif ; ils se sentent très amers et à bout, ils pensent que c’est injuste. Ils ne peuvent ni bien manger ni bien dormir et sombrent dans le désespoir ; quand ils deviennent vieux, leur corps est complètement délabré et toutes sortes de maladies apparaissent. » (Septième Leçon, Zhuan Falun)

J'ai compris que j'étais tombée au niveau d'une personne ordinaire qui se bat pour ses intérêts personnels. La cause de toutes mes souffrances était mon attachement au monde matériel.

J'ai décidé d'étudier le Fa et de reprendre la cultivation. Je voulais arrêter de courir après la réputation et l'argent. J'ai cherché un autre poste dans mon entreprise et, en même temps, j'ai postulé pour d'autres emplois dans d'autres sociétés. Peu de temps après, j'ai reçu une offre d'une autre entreprise. Le salaire était près de la moitié de ce que je touchais, mais j'avais la possibilité d'acquérir de nouvelles compétences. De plus, il y avait moins de concurrence et de bureaucratie par rapport à mon ancien lieu de travail.

Je me demandais si je devais abandonner mon emploi bien rémunéré et me tourner vers une entreprise inconnue. Finalement, j'ai compris que chaque pas est arrangé par le Maître. Je savais que je ne devais pas être attachée à mon travail, à mon argent ou à ma renommée. J'ai accepté avec plaisir le nouveau travail et j'ai renoncé à de nombreux attachements. Mon cœur était en paix et mes douleurs à l'estomac ont diminué.

Alors que je continuais à étudier les enseignements du Maître, j'ai eu un fort désir de sortir et mener des actions pour valider le Fa. Finalement, l'année dernière, grâce au site web Minghui, j'ai trouvé le contact de l'association locale de Falun Dafa et j'ai commencé à participer aux activités collectives.

Dans le passé, je n'étais pas régulière dans la pratique des exercices. Chaque fois que je faisais le deuxième exercice, parce que ma colonne vertébrale était raide, lorsque je levais les bras, mes épaules et mon dos me faisaient terriblement mal. Comme mon corps tremblait, mes mouvements laissaient à désirer. J'avais aussi toujours le hoquet. Lorsque je faisais la méditation assise, je ne pouvais rester assise qu'environ quarante minutes car, j'avais mal au dos.

J'étais déterminée à cultiver sérieusement, à mieux faire les exercices, et aussi à étudier davantage le Fa. Peu à peu, lorsque j'ai fait le deuxième exercice mes épaules et mon dos ont cessé de me faire mal. Je pouvais me tenir plus droite, et mon corps a cessé de trembler. J'ai enfin pu faire la méditation assise pendant une heure. Mon dos allait mieux, et la douleur n'était pas si insupportable. Je savais que le Maître m'encourageait.

Mon cœur était calme et pur lorsque je participais aux exercices collectifs ou aux activités de sensibilisation à la persécution du Falun Dafa en Chine. Je craignais que mon corps ne tremble lorsque je faisais les exercices en public, mais cela ne s'est jamais produit. Je savais que je n'avais pas à m'inquiéter.

Parfois, il pleuvait quand nous faisions des activités extérieures. Une fois, je faisais les exercices avec un groupe de pratiquants tandis qu'un autre groupe de pratiquants tenait des banderoles et distribuait des brochures. La pluie me frappait le visage, mais je n'ai pas du tout eu froid. Au contraire, l'atmosphère était sacrée. J'étais émue de voir les pratiquants à côté de moi se tenir sans bouger. La pluie s'est vite arrêtée et le ciel s'est éclairci.

Je sais qu'il y a matière à amélioration, car je viens à peine de reprendre la cultivation. Je suis reconnaissante envers le Maître de ne pas m'avoir abandonnée. Je chérirai cette occasion, je ferai bien les trois choses et je suivrai le Maître dans la rectification de Fa.

Ceci est ma compréhension personnelle. Veuillez avoir la bienveillance de me signaler ce qui est inapproprié.

Traduit de l'anglais