Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une comptable à la retraite a enduré plus d’une décennie de détention et de torture pour sa croyance

Vendredi 12 novembre 2021 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Mme Du Shuhui, une comptable à la retraite qui travaillait au Bureau de la construction urbaine du district de Mian, dans la province du Shaanxi, était très malade. Chaque année, elle devait dépenser une fortune en frais médicaux. Quelques mois après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996, ses maladies ont disparu et elle est devenue en très bonne santé.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative fondée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Craignant l’immense popularité de la pratique, le régime communiste chinois a lancé une persécution nationale du Falun Gong en 1999.

Au cours des vingt-deux dernières années, Mme Du, de la ville de Hanzhong, dans la province du Shaanxi, a été illégalement détenue, et a purgé des peines de camp de travaux forcés et de prison pendant onze ans au total pour avoir refusé d’abandonner sa croyance dans le Falun Gong.

Avec sa sœur, Mme Du a été envoyée dans un camp de travaux forcés en 2001. Elles ont été privées de sommeil et de l’usage des toilettes. En 2006, Mme Du a de nouveau été arrêtée. Pendant sa détention, elle a eu une inflammation de la vésicule biliaire et a dû être emmenée aux urgences.

En 2013, la police a fait irruption au domicile de Mme Du, l’a mis à sac et l’a arrêtée. Détenue au centre de détention de Hantai pendant plus d’un an et demi, elle souffrait souvent et avait des spasmes dus à des calculs biliaires. Elle pouvait à peine manger, boire ou dormir. Chaque crise de calculs biliaires durait plus de dix jours. Elle a passé quatre échographies dans trois hôpitaux avec chaque fois le même diagnostic : sa vésicule biliaire était pleine de calculs biliaires. Une intervention chirurgicale a été recommandée, mais on lui a refusé une libération sous caution pour un traitement médical. Mme Du a ensuite été jugée et condamnée à huit ans de prison.

En prison, elle a été torturée à de nombreuses reprises sur une chaise métallique. Les gardiens et les autres détenues la battaient souvent. Les coups étaient si violents qu’elle a perdu des dents et sa mâchoire a été disloquée. Ils lui attrapaient les cheveux et lui fracassaient la tête contre le mur ou les cadres de lit en métal, ce qui lui provoquait des convulsions.

Une fois, elle n’a pas été autorisée à utiliser les toilettes pendant dix-sept jours. Elle n’avait d’autre choix que de se soulager dans son pantalon. Une autre fois, elle a été obligée de s’asseoir sur un petit tabouret pendant plus de cinq mois, tous les jours de 7 h à 3 h du matin. Ses fesses sont devenues violettes à force de rester dans la même position pendant une période prolongée. Lorsque les autres détenues dormaient, M. Du était obligée de rester debout dans le couloir jusqu’à minuit dans un froid glacial.

Les pratiquantes de Falun Gong dans la prison n’étaient pas autorisées à se parler, et Mme Du était surveillée en permanence. Elle était chargée de couper les fils des vêtements finis. Elle ne pouvait les voir que si ses yeux étaient presque sur le tissu. Lorsqu’elle n’arrivait pas à terminer son quota, elle était obligée de rester debout une bonne partie de la nuit pendant que les autres dormaient. Après quatre ans dans cette situation, la vue de Mme Du s’est considérablement détériorée. Les objets situés à quelques mètres lui paraissent flous.

Les autorités ont suspendu sa pension depuis 2018, qui n’a toujours pas été rétablie. Après sa libération à la fin de 2020, les autorités l’ont souvent harcelée. La police s’est rendue deux fois à son domicile, en avril et juin 2021, exigeant qu’elle signe une déclaration promettant de ne plus pratiquer le Falun Gong.

Voir aussi :

Les verdicts illégaux de quatre pratiquantes de Falun Gong maintenus

(D’autres articles connexes sont disponibles dans la version anglaise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits dauteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et dun lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais