Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le cadeau le plus précieux d’un directeur des affaires scolaires

Lundi 1 février 2021 |   Écrit par Shen Yong, correspondant pour Minghui

(Minghui.org) M. Liao Weichen était le directeur des affaires scolaires d’une prestigieuse école secondaire de Hualian, à Taïwan. Il était colérique et très dur avec les élèves lorsqu’il les disciplinait, de sorte qu’ils avaient peur de lui.

M. Liao a dit : « Je blessais de nombreux élèves, mais je ne pensais pas faire quoi que ce soit de mal. Je pensais qu’une discipline stricte était nécessaire. Ils avaient peur de moi et m’évitaient. Je me disputais aussi avec les élèves. Quand cela se produisait, je devenais encore plus dur. »

Crise de santé

En raison de son mode de vie intense, la santé de M. Liao a décliné. Au cours de sa quatrième année de directeur des affaires scolaires, il a commencé à se sentir mal. Il a essayé toutes sortes de thérapies, occidentales et chinoises, mais rien n’a aidé.

« Un célèbre médecin de médecine chinoise m’a dit que j’avais des problèmes de foie. J’ai tout essayé - le qigong, l’alpinisme, le jogging - et j’ai pris toutes sortes de médicaments, mais ma santé a continué à se détériorer. »

M. Liao pensait que ses problèmes physiques étaient causés par la pression au travail. « Mon système urinaire, mon cœur et ma circulation sanguine, mon système nerveux et mon système digestif étaient tous en mauvais état. Il semblait y avoir un problème avec mon foie, ma vésicule biliaire, mes intestins et mon estomac. J’avais des douleurs à la poitrine dès que je me levais le matin. J'avais mauvaise haleine. J’avais constamment la diarrhée et je ne pouvais pas vider ma vessie. Je devais porter une couche pour adulte. J’avais l’impression que ma vie était détruite. J’avais peur - qu’est-ce qui n’allait pas chez moi ? »

L’espoir dans la crise

La sœur de M. Liao était troublée par son état, elle lui a donc présenté le Dr Hu Naiwen, un docteur de médecine chinoise bien connu à Taipei.

En plus d'un examen de santé classique, le docteur Hu a donné un livre à M. Laio, le Zhuan Falun, le livre principal du Falun Gong (aussi appelé Falun Dafa).

« Il m'a expliqué la véritable signification “du gain et de la perte”, comment le karma est transformé, et la signification de la cultivation et pratique. Il m’a conseillé d’aller consulter le site web du Falun Dafa et m’a parlé du séminaire gratuit de neuf jours. Mais à l’époque, je n’étais pas intéressé. »

Liao Weichen a continué à voir le Dr Hu chaque semaine. « Le Dr Hu était très encourageant et m’a demandé si je me sentais mieux. Il m’a aussi demandé si j’avais essayé de pratiquer le Falun Dafa. Il m’a fortement encouragé à faire les cinq exercices et m’a demandé si j’avais essayé de lire le Zhuan Falun. »

M. Liao pensait constamment aux paroles du Dr Hu. Finalement, il est allé voir en ligne et a lu les informations sur le Falun Dafa. « Je me suis dit : “puisque les médicaments n’ont pas aidé, je devrais mettre de côté toutes mes préoccupations et commencer à pratiquer le Falun Dafa.” »

M. Liao lisait le Zhuan Falun et faisait les exercices chaque fois qu’il en avait le temps. Il s’est concentré sur la cultivation. Il a même oublié qu’il avait de graves problèmes de santé. Un jour, il a jeté tous ses médicaments.

Il a vécu une expérience incroyable. Il a pris le train de Hualian à Taipei pour rendre visite à sa sœur. Pendant le voyage de trois heures, il s’est concentré à lire le Zhuan Falun.

« Quand le train est arrivé à destination de Taipei, j’ai pris mon bagage et je suis sorti en courant. Mon corps était léger, comme si j’étais en apesanteur. J’ai marché à vive allure jusqu’à l’immeuble de ma sœur et jusqu’au quatrième étage sans m’arrêter. Quand j’ai frappé à sa porte, mon corps se sentait encore léger. Je ne me sentais pas fatigué. J’étais impressionné - que venait-il de se passer ? »

M. Liao est devenu très actif : « J’ai commencé à me lever à 3 h du matin pour faire les exercices. En allant au bureau, je mémorisais le Zhuan Falun. » Deux mois plus tard, il a soudain réalisé que tous ses symptômes de maladie avaient disparu.



M. Liao fait le cinquième exercice, la méditation assise.

Une vie renouvelée

En jetant un regard en arrière sur sa vie, M. Liao a réalisé qu’il avait fait beaucoup d’erreurs.

« J’avais un très mauvais caractère. Mes propres enfants avaient peur de moi. Quand il m’entendait rentrer, ils se cachaient au deuxième étage. Je leur ai tous donné des fessées. J’ai cassé beaucoup de choses, comme la télécommande de la télévision, des bouteilles et des téléphones portables. Mon fils m’a dit que lui et son frère avaient prévu de me pendre et de me battre quand ils seraient grands.

« Mais maintenant, mes enfants me voient comme un modèle. Ils m’achètent souvent des cadeaux et m’invitent à manger. Ma famille est devenue harmonieuse. »

Il y a eu des changements positifs au travail. Le directeur des affaires scolaires qui était hostile, dur et cruel, n’était plus. « Quand mes anciens élèves me voyaient, ils étaient surpris - j’étais si bienveillant et sincère. Les enseignants m’ont demandé ce qui m’était arrivé. » M. Liao a souri et a dit à tous : « J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa. »

Une année, on lui a confié une tâche ardue : une classe d’élèves difficiles à discipliner lui a été assignée. Les élèves savaient qu’il était strict, ils ont donc protesté contre la décision. Ils ont crié aux autres professeurs : « Nous ne voulons pas de lui ! » La classe entière est allée au bureau du directeur pour faire appel. Leurs parents aussi étaient contre M. Liao.

Les élèves faisaient exprès de créer des problèmes : nombre d’entre eux manquaient des cours, refusaient de nettoyer la salle de classe, faisaient du bruit durant les cours. Parfois, M. Liao devait se rendre au poste de police au milieu de la nuit pour payer la caution de ses élèves. Peu importe ce qui se passait, M. Liao restait compatissant. Il se disait qu’il devait permettre aux élèves et aux parents de voir quelle sorte de personne il était par ce qu’il disait et faisait.

« Bien qu’ils étaient jeunes, ce groupe d’élèves avait déjà eu des difficultés avec l’école. Ils n'avaient jamais eu la reconnaissance de leurs anciens professeurs, n'avaient jamais été félicités. Je me suis dit qu’il fallait trouver leurs points forts et les mettre en valeur. J’ai rendu visite à chaque famille et j’ai dit aux parents à quel point leurs enfants étaient bons. J’ai écouté ces élèves et je leur ai expliqué les principes de la bonté et la tolérance. »

Peu à peu, l’attitude des élèves a commencé à changer. Ils parlaient à M. Liao comme à un ami. Ils ont aussi commencé à se contrôler. La classe entière était unie avec le pouvoir d’Authenticité-Bienveillance-Tolérance, le principe directeur du Falun Dafa.

Lorsqu’on a demandé aux classes de concevoir leurs « drapeaux de classe », les élèves de M. Liao ont décidé d’y mettre les mots « Falun Dafa, Authenticité-Bienveillance-Tolérance », car ils estimaient que cela représentait l’esprit de leur classe.

Lors de la cérémonie de remise des diplômes, beaucoup d’élèves ont pleuré et se sont excusés à M. Liao pour leur mauvais comportement initial. La classe entière s’est levée, s’est inclinée devant M. Liao et a crié : « Oncle Liao, nous t’aimons ! » Sur la première page de leur livre commémoratif de fin d’études, les élèves ont écrit : « Falun Dafa est bon. »

Regarder à l’intérieur lors de conflits

Le 13 mai 2013, M. Liao a été nommé directeur de l’école. Ce jour-là est en fait la Journée mondiale du Falun Dafa. Lorsqu’un journaliste l’a interviewé, il a déclaré qu’il y était parvenu parce qu’il se conduisait selon le principe du Falun Dafa. Il a aussi expliqué ce qu’est le Falun Dafa. Le lendemain, le journal local a publié un article de fond intitulé : « Liao Weichen cultive le Falun Dafa et croit en Authenticité-Bienveillance-Tolérance ».

En tant que directeur, M. Liao était souvent critiqué, insulté et même calomnié. Il ne s’en est jamais plaint ni n’a tenté de se venger. Un jour, le président du conseil d’administration de l’école lui a dit : « Vous êtes vraiment une bonne personne. » Il l’a dit deux fois de suite.

M. Liao a déclaré : « Peu importe la façon dont les autres me traitent, je regarde à l’intérieur pour voir si j’ai des problèmes. Quand un pratiquant fait face à des conflits, la chose la plus importante est de s’examiner lui-même, peu importe à qui la faute. Si une personne peut regarder à l’intérieur au cours des conflits, alors tout devient une occasion pour se cultiver. »

Un précieux cadeau

Après avoir travaillé comme éducateur pendant trente-quatre ans, M. Liao a pris sa retraite et a rejoint NTDTV. Il aide la chaîne de télévision à promouvoir ses programmes. Il a présenté NTDTV aux fonctionnaires du gouvernement et à plus de quarante écoles primaires. Il a organisé cinq ateliers de formation pour les enseignants et vingt-deux activités dans des écoles primaires dans le but d’élever les critères moraux des élèves. Il a aussi obtenu des autorisations pour diffuser les émissions de NTDTV dans les écoles.

Lors de l’activité de la « Journée des enseignants », à laquelle participaient des fonctionnaires du gouvernement du canton, des représentants des agents centraux et locaux, et vingt associations, M. Liao a parlé de la persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois et a expliqué en détail les prélèvements d'organes approuvés par l’État sur des pratiquants vivants. Il espère aider la chaîne de télévision à transmettre une énergie positive et la vérité au monde et éveiller davantage de personnes.

M. Liao lit un livre de Falun Dafa, dont il dit qu’il est le trésor le plus précieux de sa vie.

M. Liao sent qu’il n’est pas facile d’obtenir un chemin de cultivation droit. Il a déclaré : « Dafa est ma richesse - un cadeau des plus précieux. Je détiens le trésor le plus précieux du monde. Je peux abandonner la recherche de la renommée et de l’argent. Du plus profond de mon cœur, je suis profondément reconnaissant envers Maître Li Hongzhi pour avoir renouvelé ma vie. J’espère que plus de gens vont apprendre la vérité sur le Falun Dafa et trouveront une direction à leurs vies. »

Traduit de l’anglais