Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Blessé il y a cinquante ans : Son poignet retrouve sa forme normale

Lundi 22 mars 2021 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Je suis un pratiquant de Falun Dafa âgé de 70 ans. Je me suis blessé au poignet gauche en travaillant à la campagne en 1968, alors que j'étais chargé d'éduquer la jeunesse urbaine. J'ai continué à travailler avec une seule main. Après cela, je n'ai plus été capable d'utiliser ma main gauche pour des travaux lourds.

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en octobre 1998. Mon poignet gauche, mon bras gauche, mon épaule gauche et ma jambe gauche me faisaient très mal lorsque je pratiquais la position debout du Falun. Il m'était difficile de tenir les postures correctement pendant une demi-heure. Ma main et mon bras n'étaient pas alignés correctement et je ne pouvais pas garder ma main gauche aussi haute que mon oreille. Ce problème m'a perturbé pendant des années.

Un jour, je me suis décidé à faire les mouvements d'exercice correctement. En me regardant dans un miroir, le dos contre un mur, j'ai corrigé mes gestes même si cela me faisait mal. J'ai persisté à le faire. Ma fille a également essayé de m'aider. Même si c'était douloureux, je continuais à garder la bonne posture. J'ai pris la décision de faire une heure dans la position debout du Falun. Lorsque j'étais à bout de souffle, je récitais dans mon esprit « Authenticité-Bienveillance-Tolérance » et le poème du Maître :

« Les grands Éveillés ne craignent pas les épreuves

La volonté taillée dans le diamant

Aucun attachement à la vie ou à la mort

Franc et sans obstacle, le chemin de la rectification de la Loi »

(« Pensée droite, comportement droit », Hong Yin II )

Jour après jour, j'ai enduré la douleur en faisant le deuxième exercice. L'enseignement du Maître me revenait souvent à l'esprit :

« Parvenir à la plénitude parfaite, obtenir le Fruit de Bouddha,

Prendre la souffrance comme de la joie.

La peine physique ne compte pas comme souffrance,

Cultiver le cœur est le plus difficile à supporter. »

(« Faire souffrir le cœur et la volonté », Hong Yin)

Un jour, mon poignet gauche a vraiment commencé à me faire mal pendant que je méditais - comme si quelqu'un le poignardait avec une aiguille. À la fin de la méditation, j'ai regardé mon poignet et j'ai vu que l'os qui dépassait avait retrouvé sa position correcte. Il n'y avait pas de cicatrice. La douleur a disparu en une dizaine de jours.

Maintenant, ma main et mon bras gauche sont droits. Mes positions debout sont correctes. Mon bras ne me fait plus mal non plus.

Comme le Maître nous a dit :

« Si les disciples sont emplis de pensées droites

Le Maître a le pouvoir de changer la décision du Ciel »

(« La grâce entre Maître et disciples », Hong Yin II )

Merci, grand Maître compatissant, pour tout ce que vous avez enduré pour moi !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais