Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Après avoir été incarcéré pendant sept ans, un homme du Liaoning va être à nouveau jugé pour sa croyance

Dimanche 28 mars 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Un habitant de la ville de Jinzhou, dans la province du Liaoning, est jugé pour sa croyance dans le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, une discipline méditative et spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

M. Li Kai a été arrêté le 16 décembre 2020 pour avoir distribué des documents d’information sur le Falun Gong à un marché local. La police a saccagé son domicile et confisqué ses livres de Falun Gong, des documents, son ordinateur portable, sa carte d’identité, le bail de son appartement et le formulaire d’enregistrement du ménage.

La police a rapidement conduit M. Li au centre de détention de la ville de Jinzhou, mais n’a pas informé sa famille de sa détention. Lorsque le parquet de la ville de Linghai a approuvé son arrestation le 29 décembre, sa famille n’a pas non plus reçu de notification officielle.

Lorsque l’avocat de M. Li lui a rendu visite le 28 décembre, il lui a dit que quelqu’un du parquet local était venu lui parler trois jours plus tôt. Il a également indiqué qu’il souffrait de douleurs au foie et qu’on lui avait découvert une hépatite B, qui avait été guérie une fois qu’il s'était mis au Falun Gong, mais qui était réapparue en raison des mauvaises conditions de vie dans le centre de détention.

Le 23 février 2021, la police a officiellement soumis le cas de M. Li au parquet de la ville de Linghai, qui est chargé de traiter la plupart des affaires concernant le Falun Gong à Jinzhou afin d’accélérer le processus des poursuites.

L'avocat de M. Li s'est rendu au parquet le 4 mars et a examiné les documents relatifs à son dossier, afin de préparer sa défense.

Le 5 mars, l’avocat a rendu visite à M. Li pour la deuxième fois au centre de détention. M. Li a dit qu’il avait commencé à faire de l’hypertension, en plus de ses problèmes de foie et de rate. Il a dit à l’avocat qu’une autre personne du parquet avait essayé de faire pression sur lui pour qu’il plaide coupable fin février et que cette personne avait menacé de l’inculper lorsqu’il avait refusé d’obtempérer.

Vers 14 heures le 5 mars, l’avocat de M. Li a soumis son avis juridique au parquet, lui demandant instamment de ne pas inculper M. Li. Un membre du personnel nommé Li a déclaré que le procureur chargé de l’affaire, Zhou Lili, n’était pas dans son bureau, mais qu’il le lui remettrait à son retour.

Cinq minutes seulement après le départ de l’avocat, le parquet l’a appelé pour lui dire qu’ils avaient déjà inculpé M. Li ce matin-là et transmis son dossier au tribunal de la ville de Linghai.

L'avocat a soupçonné le parquet d'avoir délibérément caché son intention d'inculper M. Li lorsqu'il était allé examiner son dossier la veille, et d'avoir spécifiquement attendu après son départ pour lui dire qu'ils avaient déjà inculpé son client.

Ce n’est pas la première fois que M. Li est persécuté pour sa croyance, à laquelle il attribue la guérison de son hépatite et qui lui a apporté l’aide nécessaire pour arrêter de jouer à des jeux d'argent. Depuis 1999, il a été arrêté à plusieurs reprises et a également été licencié par la centrale électrique de Huaguang où il travaillait. Il a été condamné à deux peines de camp de travaux forcés pour un total de trois ans, puis à quatre ans après une nouvelle arrestation en avril 2015.

Pendant sa peine de prison, sa mère, âgée de 84 ans, est morte de douleur après avoir vécu pendant des années sous une pression mentale énorme due à la persécution. Elle n'a pas pu voir M. Li pour la dernière fois.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais