Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Réflexions sur l'appel de soumissions d'articles pour commémorer la Journée mondiale du Falun Dafa 2021

Mercredi 21 avril 2021 |   Écrit par un pratiquant en Chine

(Minghui.org) Chaque année, Minghui lance deux appels pour la soumission d’articles, l'un pour la Journée mondiale du Falun Dafa et l'autre pour le Fahui de Minghui sur Minghui.org, et de nombreux pratiquants de mon canton en ont compris l’importance.

Par conséquent, de nombreux pratiquants locaux ont aidé à contacter les pratiquants et à recueillir les articles pendant ces périodes de l'année. Ils peuvent réviser les brouillons et parfois taper les articles dictés par d'autres pratiquants. La plupart des pratiquants que je connais ont participé à ces deux événements et, chaque année, certains de nos articles sont publiés sur Minghui.

J'aimerais partager ici quelques réflexions.

Écrire est un grand projet

Le Maître nous a enseigné :

« L'histoire de votre cultivation et pratique établit votre vertu majestueuse pour le futur et deviendra un Fa grandiose et solennel. » (Enseignement du Fa à la conférence de Fa à Singapour)

Lors de ma première lecture de cet enseignement du Fa, j’ai été émerveillé. J'ai compris l'importance d'écrire des articles chaque fois que Minghui lance l'appel.

Cependant, je ne savais pas comment écrire au début, car j'avais l'impression que ma cultivation et pratique était médiocre. J'ai toujours fait de mon mieux pour écrire quelque chose. Puis ma soumission a été publiée vers le troisième ou quatrième Fahui de Minghui sur Minghui.org. Chaque année, au fur et à mesure que j'écrivais, je me rendais compte de l'importance d'écrire et de soumettre des articles.

Une fois, j'ai dit à un autre pratiquant que j'avais l'impression qu'écrire notre expérience de cultivation et pratique était un grand projet, car chacun d'entre nous pourrait remplir plusieurs livres. Nous ne pouvons pas considérer qu'il est terminé après avoir juste soumis un article. Ce pratiquant était d'accord, et chaque année, il s'efforçait d'encourager les pratiquants locaux à y participer. Presque tous l'ont fait.

Nous aider à rester diligents

L’année dernière, après avoir soumis un article pour le Fahui de Minghui, j'ai repris un projet qui était en suspens depuis deux ans. J'ai également constaté que j'étais capable d’abandonner de nombreuses conceptions humaines et que je pouvais rester assidu dans le projet. Ma capacité a également augmenté de manière significative.

J'ai également observé cela chez d'autres pratiquants. Un pratiquant au cœur pur, mais ne possédant qu’une éducation élémentaire, a été capable d'écrire un article d'au moins 1000 mots à chacune des demandes de soumission d’articles. Pour les mots qu'il ne savait pas écrire, il se contentait de noter le pinyin (phonétique) et ensuite nous lui apportions notre aide. Je sais qu'au moins trois de ses soumissions ont été publiées sur Minghui. Il est intéressant de noter que chaque fois qu'il soumettait un article, il faisait une percée dans sa cultivation et pratique et faisait bien les trois choses.

Commencer sans tarder

Au cours des dernières années, après chaque demande de soumission, j'étais tellement occupé à contacter d'autres personnes que je remettais à plus tard la rédaction de mon article, pensant que je finirais par le faire de toute façon. Cette année, par un jour pluvieux, je suis parti à vélo contacter des pratiquants et leur proposer d'écrire des articles. Mais aucun des pratiquants n’était joignable. Frustré, j'ai regardé à l’intérieur pour voir où j’avais mal agi.

Finalement, j’ai compris que cela pouvait être un indice du Maître pour que je commence à écrire. Entre-temps, j'ai réalisé que j'étais trop orgueilleux : pour moi, écrire était un jeu d'enfant, je n'avais donc pas à m'inquiéter si j'attendais à la dernière minute pour le faire. En fait, cela montrait que j'étais laxiste dans ma cultivation et pratique quotidienne et que je perdais beaucoup de temps.

Ce soir-là, je me suis assis devant l'ordinateur et j'ai commencé à écrire. Ce qui me venait à l'esprit était ma compréhension de certains projets récents, qui ne semblaient pas être directement liés à la commémoration de la Journée du Falun Dafa. Je ne savais pas trop ce que je devais écrire. Cependant le lendemain, c'était comme si mon esprit s'était ouvert. Beaucoup de sujets se sont présentés et un seul article ne pouvait pas tous les contenir. Finalement, j’ai sélectionné quelques histoires pour l'article et je l'ai envoyé à Minghui. Lorsque je suis retourné voir d'autres pratiquants, tout s'est déroulé sans problème.

Écrire est un processus pour élever son xinxing

En parlant avec d'autres pratiquants au sujet des soumissions, certains d'entre eux ont soupiré en disant qu'ils n'avaient rien à écrire. Par exemple, l'un d'entre eux avait un conflit avec des membres de sa famille ou un pratiquant et n'arrivait ni à le surmonter ni à élever son xinxing. Après les avoir écoutés calmement, j’ai partagé ma compréhension et ensemble nous avons analysé la situation. Le pratiquant se sentait heureux et soulagé. Je lui ai rappelé alors que la façon de surmonter des tribulations pouvait faire l'objet d'un article. Plusieurs pratiquants ont écrit sur leurs expériences et leurs articles ont été publiés.

Nous encourager mutuellement

Il y a environ deux ans, plusieurs pratiquants âgés de ma région ont dit qu'ils ne savaient ni quoi écrire ni comment écrire. Après que certains autres pratiquants, qui vivaient à l’extérieur de la ville, sont venus ‒ parfois même de centaines de kilomètres – pour participer à la rédaction et à la soumission d'articles, les pratiquants âgés sont devenus anxieux. « Les autres travaillent sur leurs articles. Pourriez-vous nous aider aussi ? » L'un d'entre eux a dit : « Je ne veux pas rendre au Maître une feuille blanche pour cet examen. » Je leur ai demandé de me raconter leurs histoires et d'écrire des articles basés sur leurs expériences. Ensuite, je leur ai lu les brouillons pour qu'ils en vérifient l'exactitude. Une fois les articles soumis, ils étaient tous heureux.

Écrire des articles nous aide à nous élever en tant qu'un seul corps

Dans ma région, nous avons fait de notre mieux pour que tous les pratiquants participent. Qu'il s'agisse de contacter les pratiquants, de faire des révisions ou parfois de rédiger des articles, il y avait beaucoup de travail. Parfois, nous avons dû vérifier plusieurs fois les faits auprès des pratiquants. Néanmoins, nous avons pu constater qu’ils avaient connu des changements positifs.

Un pratiquant octogénaire vit seul à la campagne. A la fin de 2018, après avoir soumis un article, il a commencé à mémoriser le Zhuan Falun, le livre des principaux enseignements du Falun Dafa. Il a déjà récité le livre plusieurs fois. Dans sa vie quotidienne, il a également parlé aux autres du Falun Dafa et de la persécution. Par rapport à plusieurs années précédentes, sa situation s'est nettement améliorée. Son fils et sa belle-fille travaillent dans d'autres villes toute l'année. Il s'est occupé de la maison, de deux mu (un tiers d'acre) de blé et de haricots, ainsi que d'un verger d'environ un acre. Tout s'est bien passé et il est resté en bonne santé. Impressionné par sa santé, son attitude positive et sa prospérité, malgré la persécution, aucun fonctionnaire ne l’importune.

Éliminer la culture du Parti

Cette fois, quelques pratiquants m'ont dit qu'ils avaient connu des tribulations. Je leur ai rappelé de vérifier si, dans leurs maisons, ils avaient des objets en lien avec le Parti communiste chinois (PCC). J'ai raconté ma propre histoire et je leur ai expliqué que les livres et les objets connexes au PCC pouvaient causer des interférences. Ils en ont trouvé et les ont tous nettoyés.

Ne pas juger les autres avec des conceptions humaines

De plus, il s'agit d'un processus pour abandonner des conceptions humaines. Les pratiquants d'une étude collective de Fa ne semblaient pas être très diligents dans leur clarification de la vérité. Parfois, certains coordinateurs doutaient de la nécessité de vérifier auprès d'eux s’ils avaient l’intention de soumettre des articles. En parlant avec le groupe de la rédaction d'articles, j'ai constaté que leurs histoires étaient très touchantes. Chaque année, au moins une d'entre elles était publiée sur Minghui.

En résumé, si vous n’avez pas déjà commencé à écrire un article, je vous le recommande sérieusement. Que nous écrivions ou non nos expériences, les Fashen du Maître ainsi que d'innombrables êtres nous regardent. Faisons de notre mieux pour sauver les êtres et ne pas décevoir le Maître.

Ceci est ma compréhension. Veuillez par compassion indiquer toute chose qui n'est pas conforme au Fa.

[Note de la rédaction : le point de vue exprimé dans cet article représente les opinions de son auteur, dont seul l'auteur est responsable. Les lecteurs sont invités à évaluer par eux-mêmes le bien-fondé de l’article.]

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais