Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Le Maître est toujours avec nous – histoires de cultivation sur notre site de clarification de la vérité à Hong Kong

Mercredi 21 avril 2021 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa à Hong Kong

(Minghui.org) Bonjour Maître ! Bonjour compagnons de cultivation !

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1998. Je suis née en Chine et j'ai déménagé à Hong Kong avec ma mère après avoir obtenu mon diplôme du secondaire. J'enseigne maintenant dans une école chrétienne. J'avais une maladie cardiaque et des ulcères. Un des amis de mon mari m'a recommandé le Falun Dafa. J'ai lu le Zhuan Falun et j'ai commencé à me rendre sur un site d'exercices local. Quelques jours plus tard, mes symptômes ont tous disparu.

Un jour, alors que je faisais les exercices, j'ai tout à coup senti de nombreuses aiguilles fines et minuscules pénétrer dans mon corps. Au lieu de ressentir de la douleur, c'était très confortable. Je n'ai pas compris ce qui se passait, alors j'ai demandé à une ancienne pratiquante. Elle m'a expliqué que le Maître purifiait mon corps.

Comme de plus en plus de personnes voulaient apprendre les exercices, la pratiquante responsable du site d'exercices m'a suggéré d’ouvrir un site d'exercices près de chez moi. Je ne savais pas comment être la personne de contact. « À qui dois-je m'adresser si j'ai des questions ? » lui ai-je demandé. Elle m'a dit de continuer à lire les enseignements du Maître et que les réponses étaient là. Alors, j'ai mis en place un site d'exercice.

Beaucoup de gens du quartier sont venus – à un moment donné, plus d’une centaine de gens étaient là. Une chaîne de télévision locale a couvert notre histoire. Malheureusement, après le lancement de la persécution en juillet 1999, les gens ont été trompés par la propagande du Parti communiste chinois (PCC) et beaucoup ont cessé de venir.

Le Maître me protège toujours

Je vais régulièrement à Tsim Sha Tsui, un célèbre site touristique local, pour clarifier la vérité et distribuer des documents d'information. Un jour, sur le chemin, j'ai été heurtée par une moto. Mon pied a été coincé sous l'un des pneus. Je me suis dit : « Lève-toi. Tu dois distribuer les documents. » Dès que j'ai eu cette pensée, j'ai pu retirer mon pied de dessous la moto. Je me suis levée et j'ai oublié de vérifier si j'étais blessée.

Une passante a dit : « Ne partez pas, une ambulance arrive. » Je lui ai dit que je devais y aller. Elle m'a demandé d'attendre l'ambulance, mais je ne voulais pas manquer une journée de distribution. Après avoir distribué tous les journaux, j'ai constaté que je n'étais pas du tout blessée – il y avait juste de l'herbe et de la saleté sur ma veste. J'ai remercié le Maître pour sa protection.

Une autre fois, pendant que je méditais, j'ai eu l'impression que de la glace entourait mon cœur, causant une grande douleur. J'ai demandé de l'aide au Maître et j'ai dit : « Maître, je ne peux plus l'endurer. Il fait si froid. » Dès que j'ai eu cette pensée, j'ai eu l'impression que la glace avait fondu. Aucun mot ne peut décrire ma reconnaissance envers le Maître.

J'ai subi une intervention chirurgicale pour enlever une cataracte, mais ma vue est toujours mauvaise. Néanmoins, je peux voir que le Maître est toujours derrière moi et me protège. Un jour, je suis tombée en essayant de monter dans un bus et je me suis évanouie. Deux dames me tenaient lorsque je me suis réveillée. Elles m'ont demandé si je devais aller à l'hôpital. J'ai dit que j'allais bien. Je suis allée au site touristique comme prévu et j'ai clarifié la vérité.

Rester calme

Pendant longtemps, les membres de l’HKYCA (Hong Kong Youth Care Association Limited, une branche du Bureau 610 du PCC formée pour persécuter le Falun Dafa) ont souvent harcelé les pratiquants sur le site touristique. Parfois, ils les ont même attaqués physiquement. Un jour, un membre de l’HKYCA a commencé à me photographier. Il s'est tellement approché que sa caméra a presque touché mon visage. Je n'ai rien dit. J'ai essayé de les ignorer et je suis partie. L'un d'eux a dit d’un ton sarcastique : « Vous ne pouvez pas nous regarder ? » J'ai continué à les ignorer.

D'autres fois, ils ont utilisé des chariots pour bloquer nos stands. Je savais qu'ils essayaient de nous forcer à déplacer leurs chariots, afin d'avoir une excuse pour se battre avec nous. Je me suis dit de ne pas tomber dans leur piège. Un jour, j'étais la seule pratiquante sur le site. Un membre de HKYCA a crié : « Vous êtes seule ? Bien ! Je vais acheter une grosse paire de ciseaux et couper toutes vos affaires. » Je l'ai ignoré et il n'est jamais revenu.

Une autre fois, un chef de l’HKYCA a dit à deux de leurs membres de s'approcher de moi. J'ai demandé au Maître de les arrêter. Ils ne se sont pas approchés, bien que leur chef les y ait poussés à plusieurs reprises.

Je peux sentir que le Maître nous protège toujours. J'ai expérimenté de nombreux miracles sur mon chemin de cultivation. Je n’aurais pas pu passer les épreuves, s’il n’y avait pas eu les indications et la protection du Maître. Je remercie profondément le Maître pour tout ce qu'il a fait pour moi.

Merci Maître ! Merci compagnons de cultivation.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais